| Arts & Lettres | Poésie | Démocratie, laïcité, droits | Politique | Féminisme, rapports hommes-femmes | Polytechnique 6 décembre 1989

| Prostitution & pornographie | Syndrome d'aliénation parentale (SAP) | Voile islamique | Violences | Sociétés | Santé & Sciences | Textes anglais  



                   Sisyphe.org    Accueil                                                         







samedi 15 décembre 2007
Plus de 40 Irakiennes tuées pour "violation des règles islamiques" cette année

L’intégrisme apporté par les occupants.

Au moins quarante femmes ont été tuées cette année par des extrémistes
religieux parce qu’elles ne portaient pas de foulard, qu’elles s’étaient maquillées et qu’elles avaient en cela "enfreint les enseignements de l’islam", a déclaré dimanche un responsable de la police.

Pour le général Jalil Khalaf, ces assassinats portent la marque de groupes religieux qui tentent d’imposer une interprétation rigoriste de l’islam.

"Les femmes de Bassora ont été assassinées de manière horrible", a déclaré ce responsable de la police de la ville. Décapitées, tuées par balles ou mutilées, les victimes sont en général abandonnées dans des ordures avec un mot expliquant la raison du meurtre : "elle a été tuée pour adultère" ou "elle a été tuée pour violation des régles islamiques"...

Quarante victimes ont été recensées, mais "nous croyons que le nombre des
femmes assassinées est bien plus important", les proches des victimes hésitant à contacter la police par peur des représailles. Selon le policier, des hommes ont été aussi attaqués en raison de leur coupe de cheveux ou de leurs vêtements.

Avant l’invasion de l’Irak en 2003, Bassora, la deuxième ville du pays, était réputée pour sa vie nocturne et la diversité de sa population.

Source : Sinan Salaheddin *AP - **Dimanche 9 décembre, 23h26*

Dossier Irak de AP.

Mis en ligne sur Sisyphe, le 15 décembre 2007



Partagez cette page.
Share



Commenter ce texte
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

*    Nous suivre sur Twitter ou en créant une alerte Sisyphe dans les Actualités de Google.

© Sisyphe 2002-2014




Chercher dans ce site
Lire les articles de la page d'accueil


LES AUTRES BRÈVES
DE CETTE RUBRIQUE


lundi 19 juin
MMF - Libérez Ayse Gokkan et les autres militant-e-s
jeudi 25 mai
"Musow, dialogue de femmes", film documentaire sur l’excision
jeudi 24 mars
Mutilations génitales féminines : nous pouvons agir
jeudi 24 mars
L’assassinat de Berta Cáceres ne sera pas vain, par la MMF France
samedi 19 mars
Maroc - Plusieurs organisations dénoncent l’avant-projet de loi sur les violences contre les femmes
mardi 8 mars
JIF 2016 - L’avenir des femmes en Côte d’Ivoire
vendredi 4 mars
Ruptures - "Viols, armes de guerre : 9 mars 2016, pour un tribunal pénal international en République Démocratique du Congo (RDC)"
samedi 27 février
CNDF - Appel à un 8 mars de lutte pour l’égalité femmes/hommes au travail et dans la vie !
mardi 16 février
"Femmes et processus de paix". Le cas de la Bolivie
samedi 6 février
Congo - Le viol, une arme de terreur - Dans le sillage du combat du Docteur Mukwege








chariah
26 avril 2008, par Marie



chariah
26 avril 2008, par Marie   [retour au début des forums]

svp, ne pensez pas que cela est le fruit de l’application stricte de la chariah, c’est le fruit des politiques locales, qui semblent très déviées !

[Répondre à ce message]

http://sisyphe.org | Archives | Plan du site | Copyright Sisyphe 2002-2016 | |Page d'accueil |Admin