source - http://sisyphe.org/article.php3?id_article=1447 -



Nouvelle offensive islamiste contre les femmes au Canada

5 janvier 2005

par Michèle Vianès, présidente de Regards de femmes

La présidente de "Regards de femmes" commente la menace fondamentaliste islamiste au Canada, rappelant que les femmes musulmanes canadiennes ont donné l’alerte depuis deux ans.

« L’hypocrisie du rapport de madame Boyd est un morceau d’anthologie. Ainsi : « Comme le droit canadien a été inspiré de principes religieux chrétiens, il est normal qu’il ne soit pas appliqué aux musulmans, puisqu’il se fonde sur des valeurs chrétiennes, comme la monogamie ».

« Les femmes musulmanes auditionnées ont rappelé, d’une part, qu’il y avait de nombreuses interprétations de la sharia et que le modèle patriarcal perpétué par les traditions s’opposait frontalement aux principes du droit canadien : possibilité d’épouser 4 femmes, répudiation unilatérale par le mari, les enfants appartiennent à la famille paternelle, l’époux peut « corriger » son épouse, les femmes doivent obéissance à leur mari et demander des autorisations pour se déplacer, avoir un tuteur de mariage, pas de pension alimentaire, le témoignage d’une femme vaut seulement la moitié de celui d’un homme, donc le témoignage du mari l’emportera sur celui de sa femme, etc. Homa Arjomand a déclaré : « Nous avons besoin d’un Etat laïque et d’une société laïque qui respectent les droits de la personne. Il est crucial de s’opposer à la loi de la sharia et de subordonner l’islam au laïcisme et aux Etats laïques qui reposent sur le principe selon lequel le pouvoir appartient aux personnes et non à Dieu. La sharia n’est pas seulement une religion, elle est aussi intrinsèquement liée à l’Etat. Elle contrôle tous les aspects de la vie de individus, depuis la menstruation des femmes. L’individu n’a d’autre choix que d’accepter la règle s’il veut éviter des conséquences extrêmes car les non-croyants ne sont pas tolérés. »

(...)

Lire l’article intégral sur le site de Respublica, 17 décembre 2004.

Michèle Vianès, présidente de Regards de femmes

P.S.

Lire également

- Un tribunal islamique au coeur du Canada, dans Proche-Orient.info
- Position du Conseil canadien des femmes musulmanes.
- Mounia Chadi, Pressions sur Québec en faveur d’une cour islamique, Le Devoir, 11 décembre 2004.
- Vida Amirmokri, "Va-t-on permettre l’application d’un système régressif à l’endroit des musulmanes du Canada", Le Devoir, 17 décembre 2004
- Homa Arjmand, "Boyd Report Pushes Women’s Rights in Canada Back 1400 Years", No sharia.com, December 20, 2004.
- Agnès Gruda,"Oui aux tribunaux islamiques en Ontario", La Presse, 21 décembre, 2004.
- Caroline Mallan, "Report called ’betrayal’ of women", Toronto Star, December 21, 2004.
- Éditorial de Josée Boileau, "Victoire islamique", Le Devoir, 22 décembre 2004.
- Linda Hurst, "Sharia opponents fight on", Toronto Star, December 22, 2004.
- Marie-France Bazzo, entrevue avec Pascale Fournier, Indicatif Présent, Radio-Canada, le 22 décembre 2004.
- Radio-Canada, Nouvelles, « Rapport favorable à la charia en Ontario", le 21 décembre 2004. Plusieurs entrevues à écouter et un commentaire écrit.
- AFP, Une sénatrice belge critique envers les musulmans menacée de mort, 17 novembre 2004.
- Margaret Wente, Globe and Mail, December 23, 2004. Article accessible avec mot de passe aux personnes enregistrées (pas nécessairement abonnées) au site du Globe & Mail.
- Danielle Stanton, « La charia au Canada : une menace pour les musulmanes », La Gazette des femmes, Conseil du statut de la femme, Gouvernement du Québec, Novembre-Décembre 2004, vol. 26, no 3, pp. 12-18.
- Michel Gaudette, "L’institut islamique de justice civile - La salutaire neutralité confessionnelle de l’État", Le Devoir, 29 décembre, 2004.
- Vida Amirmokri, Charia, la négation de l’évidence, Le Devoir, 30 décembre 2004.




Source - http://sisyphe.org/article.php3?id_article=1447 -