source - http://sisyphe.org/article.php3?id_article=2182 -



Le plan d’action du Québec pour contrer les mutilations génitales féminines se fait attendre

23 décembre 2005

Depuis deux ans, le ministre de la Santé et des Services sociaux du Québec, M. Philippe Couillard, promet un plan d’action pour lutter contre la pratique des mutilations génitales au Québec. La députée péquiste Madame Jocelyne Caron, critique de l’opposition en matière de condition féminine, interrogeait le ministre à ce sujet à l’Assemblée nationale, le 25 novembre 2005.



Mme Jocelyne Caron

Mme Caron : Merci, M. le Président. Selon un rapport de l’UNICEF, de 100 à 140 millions de femmes auraient subi des mutilations génitales dans le monde. L’UNICEF lance un cri d’alarme et parle, demande aux États de contrer cette violence faite aux femmes. Depuis plus de deux ans, M. le Président, le ministre de la Santé et des Services sociaux promet un plan d’action pour contrer les mutilations génitales au Québec.

Question : Quand le ministre va-t-il déposer son plan d’action ?

Le Président : M. le ministre de la Santé et des Services sociaux.

M. Couillard : M. le Président, le plan d’action est en train d’être complété. Il sera déposé lorsqu’il sera complété et le plus rapidement possible. Il faut faire beaucoup de consensus avec beaucoup de ministères et beaucoup d’intervenants dans un dossier semblable. Cependant, d’ici là, nous soutenons les groupes communautaires qui interviennent directement sur le terrain, et je crois que, sur la question de fond, nous sommes tous d’accord que cette pratique barbare doit être éradiquée de notre société.

Le Président : En question complémentaire, Mme la députée de Terrebonne.

Mme Caron : Oui, M. le Président. Est-ce que le ministre se souvient que, lors de la dernière étude des crédits, et je le cite, il m’a dit : « ...le travail est en cours pour déterminer quel est le niveau de formation, le type de formation, le niveau [...] de diffusion des outils. Ceci sera donc complété, on le voit, de façon à entrer en jeu en automne 2005. » Il l’avait précisé. Est-ce que le ministre entend déposer son plan d’action avant la fin de la session parlementaire ?

Le Président : M. le ministre de la Santé et des Services sociaux.

M. Philippe Couillard

M. Couillard : M. le Président, j’indique que le plan avance très bien. Les outils de formation sont presque complètement terminés. L’automne se termine le 21 décembre, et on verra par la suite à le déposer le plus rapidement possible pour qu’il entre en action et en action sur le terrain également le plus rapidement possible.

- Source : Assemblée national du Québec, Journal des débats,
le 25 novembre 2005.

Mis en ligne sur Sisyphe, le 20 décembre 2005.




Source - http://sisyphe.org/article.php3?id_article=2182 -