source - http://sisyphe.org/article.php3?id_article=290 -



Avec ou sans l’ONU, le Canada n’a rien à faire en Irak

19 février 2003

par Micheline Carrier

Le fait que plus de 60 % des Canadiens appuient la participation du Canada à une intervention militaire en Irak, si celle-ci se déroule sous l’égide de l’ONU, me dépasse.

Pourquoi cette intervention serait-elle plus légitime et plus juste si elle était cautionnée par le Conseil de sécurité des Nations Unies, composé seulement de 15 pays, dont cinq ont le droit de veto ?
Le Conseil de sécurité des Nations Unies ne représente pas la communauté internationale, c’est l’Assemblée générale (193 pays) qui représente les pays du monde. De plus, les 141 pays membres du bloc des pays non alignés ont indiqué leur opposition à la guerre lors du débat de l’Assemblée générale des Nations Unies.

Il y a longtemps que l’ONU est contrôlée par les États-Unis, qui ignorent complètement ses décisions lorsqu’elle ne suit pas les directives américaines. Et si le Conseil de sécurité de l’ONU s’opposait à une intervention militaire, croit-on que cela ferait une différence pour les États-Unis ? Il s’agit d’aller s’approvisionner en pétrole en Irak ; tout autre motif d’intervention est un prétexte. Et Bush est prisonnier de l’industrie du pétrole (dont sa famille fait partie) et des besoins grandissants des États-Unis, premier consommateur mondial du pétrole.

Armes chimiques, terrorisme et autres. Vraiment... Il faut vouloir le croire.

Les États-Unis se préparent à commettre un crime et le Canada à suivre comme un valet, et nous les laissons faire.


DITES NON À LA GUERRE !




Si vous opposez à cette guerre, vous pouvez écrire au ministre des Affaires étrangères du Canada, M. Bill Graham (mina10@dfait-maeci.gc.ca), et au premier ministre, M. Jean Chrétien (pm@pm.gc.ca).

Pas besoin d’écrire un chapitre. Seulement ceci : Avec ou sans l’ONU, le Canada n’a rien à faire en Irak. Je m’oppose à ce que le Canada contribue à détruire des milliers de vies humaines pour servir les intérêts politiques et mercantiles de qui que ce soit.

Et indiquez vos coordonnées.

SUITE DES ÉVÉNEMENTS, le 24 mars 2003

Le ministère des Affaires étrangères du Canada sollicite l’opinion de la population canadienne

Le Canada ne participe pas à la guerre des États-Unis contre l’Irak parce qu’elle n’est pas approuvée par l’ONU. Il faut l’en féliciter. Mais serait-elle entérinée par l’ONU que cette guerre n’en serait pas plus justifiée.

Le ministère des Affaires étrangères du Canada a mis à la disposition de la population canadienne un numéro sans frais où elle peut lui communiquer son opinion sur ce que devrait être la position du Canada dans cette guerre en cours. Ne vous en privons pas.

Voici ce numéro : 1-866-880-4378

Pour ma part, j’ai demandé que le Canada aille au bout de sa logique et réclame de l’ONU une résolution condamnant l’agression de l’Irak par les États-Unis et mettant en place des sanctions appropriées. Rien de moins.


SUIVI - 31 mars 2003

Des soldats canadiens combattent avec la coalition anglo-américaine en Irak. C’est donc faux que le Canada ne participe pas à cette agression américaine. Ensuite, les politicien-nes s’offusquent qu’on ne les croit pas.

Continuons de protester auprès des ministres et du premier ministre.

Micheline Carrier

P.S.

Bibliographie

Le Monde diplomatique, « VERS LA GUERRE CONTRE L’IRAK »
Un cahier documentaire sur le Golfe, disponible en ligne seulement sur le site du Monde diplomatique
Claude Lévesque et Manon Cornellier, Le doute persiste au Conseil de sécurité, Le Devoir, 6 février 2003
Serge Truffaut, Déficit de preuves, Le Devoir le 6 février 2003


- Agnès Gruda, L’armée américaine projette d’utiliser des armes chimiques contre l’Irak, La Presse, le 12 février 2003




Source - http://sisyphe.org/article.php3?id_article=290 -