source - http://sisyphe.org/article.php3?id_article=3080 -



Maintes raisons de ne pas voter pour Stephen Harper

11 octobre 2008

par Zelda Laliberté

Je milite contre le Parti conservateur et j’ai rédigé une liste de raisons de ne pas voter pour ce parti à l’intention des personnes militantes en tout genre désirant convaincre des partisans et partisanes des Conservateurs de voter pour un autre parti. Vous y trouverez des arguments féministes, écologistes, pacifiques, sociologiques, éthiques et plus encore. Je suis ouverte aux suggestions pour remettre ma liste à jour (à noter que de nombreux ajouts ont été faits depuis la mise en ligne de la première version de ma liste sur le site du Centre de médias alternatif du Québec, CMAQ).

-  Il refuse de ratifier la Charte des droits autochtones, qui a demandé 20 ans de travail et de préparation (même après avoir présenté des "excuses" pour les mauvais traitements dans les pensionnats).
- Le dossier des sables bitumineux et ses conséquences (augmentation fulgurante des GES, cancer, pollution, mutations, etc). Lien 3. Lien 4.
- Ces mêmes sables bitumineux sont d’ailleurs
exemptés des efforts visant à réduire les GES.
- Il a supprimé le financement du Centre de Santé environnementale (source, le documentaire de l’ONF "Nos enfants pollués").
- Il a retardé la publication d’un rapport accablant sur l’amiante.
- 
Il refuse de respecter le Protocole de Kyoto
(qu’il a déjà qualifié de complot socialiste) et son plan vert est une vraie farce.
- Il refuse de considérer l’eau comme un droit vital.
- Il ne fait pas respecter les normes environnementales pour les cours d’eau (certains lacs servant de poubelles aux USA).
- Il a supprimé le financement de nombreux programmes environnementaux alors qu’il a accordé des avantages fiscaux de 11 milliards de dollars aux pétrolières...
- Même si ce n’est pas l’argument le plus écologique, il n’aide pas suffisamment l’industrie forestière qui en arrache.
- Il utilise le chantage (il a rendu le financement du secteur forestier conditionnel à l’acceptation de son dernier budget).
- Le Parti conservateur tente de minimiser les conclusions d’un rapport de Santé Canada sur les effets des changements climatiques sur la santé des Canadiens. Lien 2.
- Il impose des normes anti-pollution trop timides aux véhicules.
- Le Sierra Club qualifie le Parti conservateur de "Cancre de l’environnement".
- Harper a annulé l’Accord Atlantique, un accord "...qui permet aux provinces (maritimes) d’être les premières bénéficiaires de leurs ressources en hydrocarbures, (et) permet d’éliminer complètement les revenus de ces ressources du calcul de la péréquation."
- Il a supprimé le financement de nombreux organismes à but non lucratif.
-  Il s’oppose au mariage entre personnes de même sexe (j’ignore toutefois s’il a l’intention de le rendre de nouveau illégal, advenant sa réélection).
- 
  Il "...a supprimé la « promotion de l’égalité » du mandat de Condition féminine Canada (CFC) et imposé des compressions de 43% à son budget de fonctionnement, à compter du 1er avril 2007.
- Il est "...revenu sur son engagement de mettre sur pied un programme national de garderies..."
- Le projet de loi C-484 risque de mener indirectement à la recriminalisation de l’avortement.
- Le dossier Afghan, l’alignement sur les politiques guerrières des États-Unis.
- A laissé son ministre Michael Fortier gaspiller 160 000$ pour un sondage, alors même que ce ministre "...avait en main un rapport remettant en question le recours excessif aux sondages..."
- Il refuse d’accorder le droit d’asile à des déserteurs américains qui s’opposent moralement à la guerre en Irak et qui peuvent d’être jugés en cour martiale et risquent, en principe, la peine de mort ou du moins l’emprisonnement (au moins 5 ans).
- 
Harper a fait preuve d’un manque total de compassion lors du génocide libanais de 2006.
- Les certificats de sécurité (qui seraient illégaux, selon la Cour suprême).
- Sous sa gouverne, la conjointe d’un soldat a été forcée de fermer son blogue.
- L’armée canadienne aurait censuré une information selon laquelle les Talibans reprendraient des forces (source : Montréal Campus).
- L’admiration de Stephen Harper pour Georges W. Bush et sa façon de gouverner (il admire également Tony Blair).
- Volonté de criminaliser les adolescent-es qui commettent des crimes en leur imposant des peines pour adultes
- Qualifie de "n’importe quoi" la sociologie et la prévention du crime agissant sur l’exclusion sociale.
- Projet de loi C-10, qui a toutes les apparences d’une volonté de censure.
- 
Les coupures de 45M$ dans la culture
(n’oubliez pas de mentionner que la culture fait travailler des tas de personnes et a de grandes retombées économiques).
- Son parti ne respecte pas la propriété intellectuelle.
- Contrôle exercé sur les médias (images de cercueils de soldats, volonté d’interdir l’accès du Parlement aux journalistes, etc.).
-  "Ottawa freine l’accès à l’information".
Lien 2.
- Harper interdit fait appel à la GRC pour empêcher les journalistes de s’approcher de lui, lors des "photos op", sortes de mises en scènes.
- Il n’accepte de répondre aux médias qu’une seule fois par jour et seulement à 12 questions, jamais plus.
- Des députés conservateurs ont entravé le fonctionnement de deux comités chargés de faire la lumière sur les pratiques financières électorales du PC et d’étudier documents et sur l’hiroire des documents égarés dans l’affaire Bernier-Couillard.
- Fausses lettres de "militant(e)s" sur le site du PC.
- Harper vient d’avouer sous serment avoir approuvé une offre de police d’assurance destinée à acheter le vote d’un député indépendant mourant. (bien sûr il n’a pas dit cela en ces termes). Lien 2.
- 
Les dépenses électorales du Parti conservateur
font l’objet d’une enquête de la Commissaire aux élections fédérales sous la supervision de la GRC.
- Le Parti conservateur aurait omis de divulguer la réception de milliers de dollars de dons.
- 
A bloqué la sortie d’un guide destiné à limiter les risques liés à la consommation de drogues.
- Il s’est toujours opposé au registre des armes à feu.
- Il s’est toujours opposé au bilinguisme (argument à utiliser avec ceux qui sont tout émus parce que Harper a "reconnu" la nation Québécoise...).
- Affaire Omar Khadr. Normalement, le Canada rapatrie ses ressortissant-es risquant la torture ou la peine de mort dans un autre pays. Harper refuse de le faire dans ce cas, d’autant plus que le jeune homme n’avait que 15 ans lors des actes qu’on lui reproche.
- Affaire Julie Couillard (elle fait peut-être des révélations pouvant servir dans son livre qui sort en librairie début octobre sous le titre "Julie Couillard : Ma Vie").
- Affaire Mulroney-Shreiber.
- Approuve des publicités mensongères.
- Il s’entoure de ministres incompétents (certains d’entre eux semblent avoir pour unique fonction de saccager leur propre ministère, comme la culture, l’environnement, etc.).
- Il est partisan de la peine de mort.
- Il est partisan des politiques à court terme et du bonbon électoral facile à réaliser pour donner l’impression qu’il change des choses (la diminution de la TPS, qui fait perdre des millions au gouvernement tout en ne donnant presque rien de plus à la population, chèque d’allocations familiales au lieu d’un vrai bon système de garderie, ce qui pénalise les mères qui travaillent, etc).
- Il viole son propre projet de loi visant à imposer des élections à date fixe, et menace de façon indirecte de déclancher à nouveau des élections, lorsque les autres partis s’opposeront à lui (deuxième lien). Lien 2.
- Il n’hésite pas à gaspiller 400 millions de dollars des contribuables pour ces élections dont personne ne veut (on en est presque rendus à une élection par année !)
- Il traite le Québec de faible, de façon indirecte (son slogan pour le Québec mentionne qu’avec le PC, "...le Québec prend des forces".
- Le dossier de la viande contaminée à la listériose (une revue médicale blâme Ottawa). Si l’inspection n’avait pas été confiée à des intérêts privés, peut-être les choses auraient-elles été différentes (rappelez-vous Walkerton).
- Le Parti Conservateur sous sa forme actuelle est en fait le résultat de la fusion entre le PC et l’ancien Reform Party, un parti encore plus à droite que le PC.
- Il fait partie d’une communauté religieuse fondamentaliste, les Born Again Christian (comme Bush).
- L’une de ses candidates, Mme Nicole Charbonneau Barron, est membre de L’Opus Dei, organisation religieuse sexiste et de droite dont les membres recoivent comme consigne d’investir le pouvoir politique (entre autres). Lien 2.
- Plein d’autres arguments dans l’essai-choc de Pierre Dubuc "Le vrai visage de Stephen Harper", voici un lien vers un article qui en énumère quelques-uns.

  • L’auteure encourage la diffusion de cette liste. Sisyphe vous invite à la compléter en écrivant brièvement d’autres éléments dans la section Commenter l’article.

    Mis en ligne sur Sisyphe, le 15 septembre 2008.

  • Zelda Laliberté


    Source - http://sisyphe.org/article.php3?id_article=3080 -