source - http://sisyphe.org/article.php3?id_article=3102 -



Élection Canada - Sur la question de l’égalité des femmes, Stephen Harper ne répond pas

11 octobre 2008

par l’Alliance canadienne féministe pour l’action internationale (AFAI)

OTTAWA, le 7 octobre 2008. « Les chefs de parti ont une responsabilité envers les femmes du Canada. Celle de s’assurer que leurs droits sont respectés », soutient Louise Riendeau, membre du conseil d’administration de l’Alliance canadienne féministe pour l’action internationale (AFAI), une alliance pancanadienne de plus de 50 organisations de femmes qui demande instamment à tous les chefs de partis fédéraux de s’engager à s’acquitter pleinement des engagements internationaux du Canada envers les droits humains des femmes.

L’AFAI a demandé à tous les chefs de parti de s’engager, s’ils sont élus, à
mettre en oeuvre les recommandations du Comité des Nations Unies sur
l’élimination de toutes les formes de discrimination à l’égard des femmes
(CEDEF) et de prévoir la création d’un mécanisme gouvernemental responsable de l’examen et du suivi des recommandations sur la CEDEF.

Les chefs de tous les partis d’opposition, le chef libéral Stéphane Dion, le
chef du Nouveau Parti démocratique Jack Layton, celui du Bloc Québécois
Gilles Duceppe et la chef du Parti vert Elizabeth May, ont signé et
réaffirmé leur engagement envers l’importance de l’égalité des femmes au
Canada.

Le Premier ministre Stephen Harper, chef du Parti conservateur canadien, n’a pas répondu à notre requête de signer une promesse.

Le Canada a ratifié la CEDEF en 1981, avec le consentement de l’ensemble des provinces et territoires. À titre de signataire de la Convention, le
gouvernement du Canada est tenu à des rapports périodiques aux Nations Unies quant à son respect de la CEDEF. L’AFAI, certaines de ses
organisations membres et d’autres organisations de la société civile
présentent également au Comité des rapports sur la performance du Canada.

En 2003, le Comité de la CEDEF a émis 23 recommandations visant à éliminer la discrimination envers les femmes au Canada. Ces recommandations proposaient notamment d’adopter une loi sur l’équité
salariale, d’investir dans les services de garde, le logement et l’éducation, d’améliorer les conditions de vie des femmes autochtones et de leurs familles, d’accroître les taux d’aide sociale et de soutenir financièrement les organisations de femmes.

Le prochain examen de la performance du Canada au titre de la CEDEF se
tiendra à Genève le 22 octobre 2008.

- Vous pouvez consulter tous les engagements des chefs de partis sur le site de l’AFAI.

Source : FAFIA/AFAI.

Mis en ligne sur Sisyphe, le 8 octobre 2008

l’Alliance canadienne féministe pour l’action internationale (AFAI)


Source - http://sisyphe.org/article.php3?id_article=3102 -