source - http://sisyphe.org/article.php3?id_article=3122 -



Stratégie gouvernementale d’intégration des personnes immigrantes - Il reste beaucoup à faire, dit la FFQ

30 octobre 2008

Réactions de la Fédération des femmes du Québec à la stratégie
gouvernementale d’intégration des personnes immigrantes : Des pas en avant pour les femmes immigrantes, mais beaucoup reste encore à faire !

MONTREAL, le 30 oct. /CNW Telbec/ - La Fédération des femmes du Québec (FFQ) se réjouit de plusieurs mesures présentées dans le nouveau plan d’action d’intégration des personnes immigrantes, présenté hier par la ministre Yolande James, qui constituent des avancées pour les femmes immigrantes. La FFQ salue la volonté du gouvernement du Québec de mieux soutenir les victimes du racisme et de discrimination par différents moyens et de renforcer la compréhension des effets du croisement des discriminations qui affectent notamment les Québécoises des communautés culturelles et des minorités visibles en développant et en appuyant des projets adaptés aux besoins de ces femmes.

La FFQ souligne également l’importance du renforcement de l’ensemble des
programmes d’accès à l’égalité. Une mesure importante pour l’intégration au
travail. "Cependant, nous déplorons, encore une fois, l’absence d’un
objectif de parité femmes/hommes pour les groupes cibles ainsi que l’absence
d’imputabilité des acteurs gouvernementaux ou privés concernés", déclare
Michèle Asselin, présidente de la FFQ. "Le renforcement du Programme d’aide
et d’intégration des immigrants et des minorités visibles en emploi (PRIIME)
et de la mesure de Subventions salariales sont certes gage d’intégration
économique, mais la parité femmes/hommes devra constituer un préalable
important à toute mesure", poursuit Mme Asselin.

La FFQ se réjouit également de la volonté d’instaurer l’analyse différenciée
selon les sexes (ADS) au sein de tous les ministères et organismes chargés
de la mise en oeuvre de ce plan d’action gouvernemental.

Concernant la déclaration que devront signer les personnes immigrantes, elle
représente un engagement moral. Comme tout engagement, il doit être empreint de réciprocité. Il implique de ce fait un engagement du gouvernement du Québec à faciliter l’intégration socioéconomique des personnes immigrantes. La FFQ convient qu’il est important d’informer les personnes immigrantes des valeurs communes québécoises, notamment celle l’égalité entre les femmes et les hommes, et de s’assurer qu’elles partagent ces valeurs.

Toutefois, la FFQ souligne qu’il est tout aussi important de bannir l’ethnocentrisme ou une vision néocolonialiste qui pourrait teinter nos rapports avec les nouveaux arrivants. "Beaucoup de personnes immigrantes sont bien au fait de ces valeurs, les partagent et les pratiquent. Par ailleurs, des Québécoises et des Québécois, dits de souche, ne partagent pas toujours ces valeurs communes et posent des gestes qui vont à l’encontre de l’égalité des droits des femmes", s’insurge Mme Asselin. Un travail d’éducation sur cette question serait profitable à l’ensemble de la population du Québec,
notamment aux jeunes en l’incluant par exemple dans leur cursus scolaire.
D’autre part, la FFQ rappelle que même si l’égalité entre les femmes et les
hommes est une valeur fondamentale au Québec, elle est encore loin d’être
réalisée dans les faits.

Sur l’affirmation du caractère laïque de l’État québécois et de ses institutions, il faut beaucoup plus qu’une simple affirmation. La FFQ réclame un engagement ferme du gouvernement du Québec pour la poursuite du processus de laicisation déjà engagé.

Source : Fédération des femmes du Québec - communiqué au
CNW Telbec/

-30-

- Lire un autre point de vue féministe sur ce thème : Démocratie et égalité des sexes, par Diane Guilbault

Mis en ligne sur Sisyphe, le 30 octobre 2008

P.S.

Lire aussi :

  • "Un engagement moral", Louise Leduc, La Presse
  • "De nouvelles obligations pour les immigrants", par Louise Leduc, La Presse
  • "Yolande James dévoile le plan d’intégration du gouvernement Charest - Les immigrants devront s’engager à respecter les valeurs québécoises", par Stéphane Baillargeon, Le Devoir.


    Source - http://sisyphe.org/article.php3?id_article=3122 -