source - http://sisyphe.org/article.php3?id_article=3322 -



Le Dr George Tiller, un médecin pro-choix, assassiné dans une église luthérienne

1er juin 2009

par Reuters

(ÉTATS-UNIS - Reuters, par Carey Gillam) - Alors qu’Obama a nommé à la Cour suprême la juge Sonia Sotomayor, qui rejette le mouvement "pro-life", un médecin pratiquant des avortements a été tué par balle dimanche.

Le meurtrier présumé, un quinquagénaire dont l’identité n’a pas été
divulguée, a pu prendre la fuite malgré l’intervention de plusieurs
paroissiens. Il a été arrêté à 300 km de Wichita.

George Tiller, qui était âgé de 67 ans, était depuis des années la cible du
mouvement "pro-life", hostile aux interruptions volontaires de grossesse. Il
a été abattu d’une seule balle en plein office dans l’église de sa paroisse
luthérienne.

La clinique qu’il dirigeait à Wichita est l’une des rares aux Etats-Unis à
pratiquer les IVG après la vingtième semaine de grossesse. Elle avait été la
cible d’un attentat à la bombe en 1985. Tiller lui-même avait été blessé par
balle en 1993.

La police pense que le tueur a agi seul, mais tente d’établir de possibles
liens avec des associations anti-avortement. "Nous pensons qu’il s’agit d’un
acte isolé, mais nous poursuivons notre enquête", a déclaré à la presse le
directeur adjoint de la police de Wichita, Tom Stolz.

Dans un communiqué, le président américain, Barack Obama, a fait part de son effroi et de son indignation. "Quelle que soit l’ampleur de nos divergences sur des questions aussi sensibles que l’avortement, nous ne pouvons les régler par la violence", a-t-il dit.

Son Attorney General (ministre de la Justice), Eric Holder, a annoncé que
des agents fédéraux participeraient à l’enquête. Des mesures de protection
vont être prises pour d’autres cibles potentielles.

L’assassinat de George Tiller intervient alors qu’Obama a nommé à la Cour
suprême la juge Sonia Sotomayor, que rejette le mouvement "pro-life".

"Pour notre mouvement, cela ne pouvait plus mal tomber", a réagi le révérend Patrick Mahoney, qui dirige la Christian Defense Coalition. "Si nos
adversaires l’utilisent pour faire passer le mouvement ’pro-life’ pour un
groupe extrémiste et violent, nous pourrions perdre une partie de notre
passion et de notre énergie à contester Sotomayor", a-t-il ajouté.

La nomination de cette juge doit être validée par le Sénat. Les adversaires
de l’avortement voient en elle une partisane de l’amendement Roe vs Wade,
qui a légalisé l’IVG aux Etats-Unis. (avec Cynthia Osterman, version
française Henri-Pierre André)

Source : agence de presse Reuters

  • Lire aussi : Feminist Majority Foundation On Line

    Un médecin pro-choix assassiné

    Radio-Canada, le dimanche 31 mai 2009 à 19 h 42

    Aux États-Unis, un médecin qui pratiquait des avortements tardifs a été tué par balle.

    Le Dr George Tiller, 67 ans, a été abattu au moment où il entrait dans une église luthérienne de Wichita, au Kansas, pour assister au service dominical. Selon les policiers, le médecin est mort sur place. Le tueur a pour sa part pris la fuite à bord d’une automobile, ont précisé les forces policières.

    Le meurtrier présumé, un quinquagénaire, a été arrêté à 300 km de Wichita. « Nous pensons qu’il s’agit d’un acte isolé, mais nous poursuivons notre enquête », a déclaré le directeur adjoint de la police de Wichita, Tom Stolz.

    Le Dr Tiller était un des rares médecins à pratiquer des avortements tardifs aux États-Unis. Un avortement tardif est une intervention pratiquée au-delà de 20 semaines de gestation.

    Au fil des ans, le médecin a été la cible des mouvements pro-vie qui ont organisé plusieurs manifestations devant sa clinique de Wichita. Il a aussi été victime d’attentats. En 1986, la clinique avait été gravement endommagée par une bombe placée sur le toit du bâtiment. En 1993, il avait été blessé par balle par un activiste antiavortement. L’agresseur avait été condamné à 11 ans de prison.

    George Tiller affirmait être sous la protection du FBI depuis 1994, car son nom figurait en haut d’une liste de personnes à abattre.

    Le Dr Tiller a été traduit en justice pour avoir pratiqué 19 avortements « illégaux » en 2003, mais il avait été acquitté en mars dernier.

    Les interventions de grossesses tardives sont légales au Kansas si deux médecins indépendants certifient que la mère risque des problèmes de santé irréversibles lors de l’accouchement.

    Cet assassinat survient alors que le président Barack Obama vient tout juste d’appeler les tenants du droit à l’avortement et leurs adversaires à trouver un « terrain d’entente ». Le président américain a plaidé en faveur du respect du droit à l’avortement tout en suggérant de faire le maximum pour éviter les grossesses non désirées.

    Le président Obama s’est d’ailleurs dit « choqué et indigné » par le meurtre du Dr Tiller. « Aussi profondes que soient nos divergences, en tant qu’Américains, sur des questions aussi difficiles que l’avortement, elles ne peuvent se résoudre par des actes de violence haineux », a-t-il déclaré.

    La question de l’avortement est l’une des plus sensibles aux États-Unis. Selon un récent sondage Gallop, 51 % des Américains se disent contre l’avortement, alors que 42 % qui se disent en faveur de l’avortement.

    Source : Radio-Canada.ca avec Agence France Presse et Associated Press

    Site Radio-Canada.


    Le 31 mai 2009

    Une organisation pro-choix condamne l’assassinat d’un pourvoyeur de services d’avortement au Kansas

    NATIONAL — Les pourvoyeurs de services d’avortement et les leaders du mouvement pro-choix du Canada se disent dévastés par la nouvelle de l’assassinat brutal aujourd’hui du Dr George Tiller, de Wichita (Kansas). Le Dr Tiller a été abattu à bout portant juste avant 10 h ce matin sur le parvis de l’église luthérienne réformée de Wichita où il oeuvrait comme marguiller.

    Le suspect – un homme blanc de 6 pi 1 po, d’environ 200 lb, dans la cinquantaine ou la soixantaine, aux cheveux gris clairsemés, portant une chemise blanche et un pantalon foncé – s’est enfui au volant d’une Ford Taurus bleu pâle, portant le numéro de plaque 225 BAB. Il a été arrêté peu de temps après. On ignore si celui-ci était membre de l’Église où a eu lieu le meurtre.

    Le Dr Tiller était l’un des très rares médecins en Amérique du Nord qui était capable de pratiquer des avortements dits tardifs sur des femmes dont la grossesse connaissait de graves difficultés ou dont la vie dépendait de l’obtention d’un avortement à cette étape. Des femmes se rendaient à sa clinique de partout, y compris du Canada, pour avoir accès à ses services. Le Dr Tiller était depuis longtemps la cible de manifestants anti-avortement, notamment ceux de l’organisation « Operation Rescue ». Il devait subir un harcèlement continuel, y compris des menaces de mort, des poursuites sans fondement, du piquetage devant sa clinique et les domiciles de son personnel, de vicieuses calomnies et une tentative précédente d’assassinat en 1993, lorsqu’une manifestante anti-avortement, Rachelle Shannon, lui a tiré des balles dans les deux bras à l’extérieur de sa clinique.

    « Je suis en état de choc, je suis complètement dévastée. C’était un ami personnel, » a déclaré Joyce Arthur, coordinatrice de la Coalition pour le droit à l’avortement au Canada. « Le Dr Tiller était qualifié de saint par bon nombre de ses patientes et les pourvoyeurs d’avortement de tout le pays l’appelaient ‘Saint-George’. Son courage incroyable était une inspiration. Il ne laissait jamais la vilenie des protestataires réduire son engagement en faveur des vies et de la santé des femmes. Il a sauvé la vie à une quantité innombrable de femmes depuis des décennies, et sa compassion et son respect profonds pour les femmes étaient légendaires. Qu’arrivera-t-il maintenant à toutes les femmes qui ont désespérément besoin de ses services ? »

    « L’avortement n’est pas une question cérébrale ou un simple enjeu de reproduction. L’avortement est un enjeu du cœur. Parce que tant qu’on ne comprend pas le cœur d’une femme, on ne peut rien comprendre d’autre au sujet de l’avortement. » — Dr George Tiller

    Joyce Arthur
    Coordinatrice
    Coalition pour le droit à l’avortement au Canada
    joycearthur@shaw.ca
    www.arcc-cdac.ca

    Mis en ligne sur Sisyphe, le 1 juin 2009

  • Reuters


    Source - http://sisyphe.org/article.php3?id_article=3322 -