| Arts & Lettres | Poésie | Démocratie, laïcité, droits | Politique | Féminisme, rapports hommes-femmes | Femmes du monde | Polytechnique 6 décembre 1989 | Prostitution & pornographie | Syndrome d'aliénation parentale (SAP) | Voile islamique | Violences | Sociétés | Santé & Sciences | Textes anglais  

                   Sisyphe.org    Accueil                                   Plan du site                       






jeudi 27 mai 2021

Le sang des arbres

par Élaine Audet






Écrits d'Élaine Audet



Chercher dans ce site


AUTRES ARTICLES
DANS LA MEME RUBRIQUE


Corps et âme
Les espaces de papier
L’été du naufrage
À portée de voix
Le printemps intérieur
Une vue imprenable
Portrait au miroir
Dans le bleu de la nuit
Kurdistan
L’irremplaçable
La poésie a un nom
"Modjézéyeh echgh" : un recueil d’Élaine Audet écrit en persan
L’hiver des métamorphoses
Le matin des mots
Cet amour-là
Passage de l’ange
L’été du rêve
La démesure du bleu
Impromptu
Monter en amour
L’hiver secret des mots
Force de gravité
L’art obscur du désir
Dialogue avec l’éclair
La quête
Lettre à l’autre de soi
Le parlamour
Pierres de mer
Le rêve de voler
Tutoyer l’infini
Le voyage
Sablier
Dworkin - L’envers de la nuit
Autres poèmes depuis 2002








Tout passe sans fin entre nous
pourtant rien ne sépare
ni l’océan ni la magie des mots
ni même une lame de fond

Là où les voix ont pris racines
seules poussent l’immortelle
et l’impatience vive le soleil
à l’écoute jamais ne s’y couche

Chaque jour mettre la vie au monde
à la force du poème
et du rêve à la pointe bleue du silence
la folle convergence

Il n’est de vertige plus ardent
que de savoir ta bouche sur sa vie
ta pensée frémir en son printemps
sans césure aucune pur désir

Nos poèmes comme le monde
n’ont plus ni temps ni espace
pour se dire et toucher l’indicible
la couche indéfectible du feu

Un jour ne plus pouvoir que s’écouler
devenir rêve rivière ou mal d’infini
une chevelure à remonter le temps
un miroitement où le soleil s’abreuve

Le vent d’avril soulève les rideaux
les branches encore nues
se balancent entre silence et chant
la forêt marche en elle

Sous ses paupières le soleil magnifie le bleu
incendie la forêt soudain au fond d’elle
l’univers n’a de poids que le vol de l’instant
le battement de la beauté dans son sang

Depuis que plus personne n’a d’abri
toutes les portes s’ouvrent
le passage est absolu le risque aussi
surtout si l’on ne va nulle part

Pas à pas elle apprend de la forêt
des secrets de chant et de silence
à sentir jusqu’au bout des feuilles
l’émotion du bleu sous l’écorce

En deux notes seulement
le chant intemporel de l’oiseau
quels deux mots embraser
que brille l’infini dans tes yeux

À contre-mort elle habite la forêt
le silence ses rêves l’opéra des oiseaux
les métamorphoses du ciel et du coeur
les voix du vent la marée les mots

Sentir encore le sang des arbres
au fond reverdi des mots
où l’essence à fleur de vue
s’écrit sans fin de la sève au poème

Photo : ©Laetitia Portal

Mis en ligne sur Sisyphe, le 26 mai 2021



Format Noir & Blanc pour mieux imprimer ce texteImprimer ce texte   Nous suivre sur Twitter   Nous suivre sur Facebook
   Commenter cet article plus bas.


Élaine Audet

Élaine Audet a publié, au Québec et en Europe, des recueils de poésie et des essais, et elle a collaboré à plusieurs ouvrages collectifs. Depuis 2002, elle est l’une des deux éditrices de Sisyphe.
Ses plus récentes publications sont :
- Prostitution - perspectives féministes, (éditions Sisyphe, 2005).
- La plénitude et la limite, poésie, (éditions Sisyphe, 2006).
- Prostitution, Feminist Perspectives, (éditions Sisyphe, 2009).
- Sel et sang de la mémoire, Polytechnique, 6 décembre 1989, poésie, (éditions Sisyphe, 2009).
- L’épreuve du coeur, poésie, (papier & pdf num., éditions Sisyphe, 2014).
- Au fil de l’impossible, poésie, pdf num., (éditions Sisyphe, 2015).
- Tutoyer l’infini, poésie,pdf num., 2017.
- Le temps suspendu, pdf num., 2019.

On peut lire ce qu’en pensent
les critiques et se procurer les livres d’Élaine Audet
ICI.


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


    Pour afficher en permanence les plus récents titres et le logo de Sisyphe.org sur votre site, visitez la brève À propos de Sisyphe.

© SISYPHE 2002-2021
http://sisyphe.org | Archives | Plan du site | Copyright Sisyphe 2002-2016 | |Retour à la page d'accueil |Admin