| Arts & Lettres | Poésie | Démocratie, laïcité, droits | Politique | Féminisme, rapports hommes-femmes | Femmes du monde | Polytechnique 6 décembre 1989 | Prostitution & pornographie | Syndrome d'aliénation parentale (SAP) | Voile islamique | Violences | Sociétés | Santé & Sciences | Textes anglais  

                   Sisyphe.org    Accueil                                   Plan du site                       






jeudi 20 septembre 2007

Biographie d’Andrea Dworkin

par Élaine Audet






Écrits d'Élaine Audet



Chercher dans ce site


AUTRES ARTICLES
DANS LA MEME RUBRIQUE


Grand solde de livres des éditions Sisyphe jusqu’au 1er décembre 2014
Le féminin au cinéma - Aux éditions Sisyphe au début de septembre
La mode hypersexualisée, un livre de Mariette Julien
La mode hypersexualisée, une mode controversée - Extrait
Démocratie et égalité des sexes
Jeunes couples en quête d’égalité
Tous les livres des éditions Sisyphe
Les meurtres en série et de masse, dynamique sociale et politique
Prostitution - Feminist Perspectives
Les meurtres en série et de masse : au-delà de la folie
Deux livres d’Élaine Audet s’ajoutent au catalogue des éditions Sisyphe
Une histoire des créatrices, par Liliane Blanc
"Une histoire des créatrices", aux éditions Sisyphe
La plénitude et la limite
Pouvoir et violence sexiste : cinq écrits d’Andrea Dworkin
"L’archéologie du futur" de Louky Bersianik
Les garçons et l’école - Un livre qui déboulonne des mythes
Les livres de Sisyphe et leurs auteur-es
Abolir la prostitution, manifeste, par Richard Poulin
Des tribunaux islamiques au Canada ?
La sexualisation précoce des filles
Prostitution, perspectives féministes







De la même façon que Pouvoir et violence sexiste est le premier livre d’Andrea Dworkin paru en français, il ne faut pas s’étonner de ne pas trouver sur Internet de notes biographiques en français sur son œuvre même si, depuis la parution de son premier essai en 1974, on a célébré la qualité de son écriture et la force de sa pensée à travers le monde. Pour ma traduction, je me suis inspirée de la biographie mise en ligne par les proches d’Andrea Dworkin et du texte bio-bibliographique publié sur Wikipedia.

Née à Camden, New Jersey, Andrea Dworkin (1946-2005) est connue internationalement comme la militante et l’auteure féministe radicale qui a réussi à briser le silence sur la violence faite aux femmes. Dans sa détermination à montrer les liens entre l’expérience des femmes pauvres, marginales, issues des classes sociales les plus défavorisées et les femmes prostituées, Dworkin a fait prendre conscience à un large public du viol, de la violence maritale, de la pornographie et de la prostitution. Elle a rédigé, avec Catharine A. MacKinnon, les ordonnances novatrices de Minneapolis et d’Indianapolis qui définissent la pornographie comme une violation des droits civils des femmes. Elle a également témoigné devant la Commission du procureur général sur la pornographie et devant le Comité judiciaire du Sénat. Elle a été l’objet de reportages et d’articles dans tous les grands medias.

Auteure de 13 livres d’essai, de fiction et de poésie, Andrea Dworkin est une artiste engagée aux réalisations remarquables. "À chaque siècle, il y a une poignée d’auteur-es qui aident l’humanité à évoluer, a dit Gloria Steinem, Andrea en fait partie." Le premier roman de Dworkin, Fire and Ice (Le feu et la glace), a été publié en 1986 ; Mercy (Pitié) a suivi en 1990, acclamé aux États-Unis et à l’étranger, " lyrique et passionné ", écrit le New York Time, " l’un des meilleurs romans de l’après-guerre ", selon le London Sunday Telegraph de Londres ; "un livre extraordinairement puissant," conclut le Glasgow Herald. Son dernier essai a pour titre Life and Death : Unapologetic Writings on the Continuing War Against Women (The Free Press). (La vie et la mort : Écrits irrévérencieux sur la guerre ininterrompue contre les femmes).

La vie militante et politique de Dworkin a commencé tôt. En 1965, étudiante de 18 ans au Collège Bennington (Vermont), elle est arrêtée à la Mission américaine des Nations Unies, lors d’une manifestation contre la guerre du Viêt-Nam. Elle est envoyée à la Maison de détention des femmes, où on lui fait un examen intime brutal. Son témoignage courageux sur le sadisme subi lors de cette expérience paraît dans les journaux du monde entier et contribue à forcer le gouvernement de New York à fermer la Maison de détention des femmes.

La critique féministe radicale de Dworkin sur la pornographie et la violence contre des femmes a commencé dès son premier livre, Woman Hating (La haine des femmes), qu’elle publie en 1974 à l’âge de 27 ans. Elle a souvent pris la parole pour dénoncer la violence faite aux femmes par la pornographie, notamment au rassemblement historique de 1978 où 3,000 femmes, assistant à la première conférence féministe sur la pornographie, ont tenu la première Marche Take Back the Night (Reprendre la nuit), et ont réussi à paralyser la zone pornographique de San Francisco durant plusieurs heures.

En 1980, Dworkin demande à la professeure de droit à Yale, Catharine A. MacKinnon, de l’aider à préparer une poursuite en droit civil pour Linda Marchiano qui, en tant que "Linda Lovelace", a été contrainte de jouer dans des films pornographiques, dont Deep Throat (Gorge profonde). Dworkin et MacKinnon découvrent vite qu’il n’y a aucune façon de l’aider selon la loi en vigueur. En 1983, alors qu’elles donnent conjointement un cours sur la pornographie à la Faculté de droit de l’Université du Minnesota (une autre première), le Conseil municipal de Minneapolis leur demande de préparer un projet d’ordonnance locale conforme au principe de droit proposé pour la première fois par Dworkin dans la défense de Linda Marchiano : selon ce principe, la pornographie est une violation des droits civils des femmes. Dworkin, MacKinnon et d’autres féministes organisent des auditions publiques sur "l’ordonnance" et, pour la première fois dans l’histoire, des victimes de l’industrie pornographique témoignent en personne devant un organisme gouvernemental. Elles réclament que les producteurs et les distributeurs de pornographie soient passibles de poursuites judiciaires pour les dommages causés aux femmes et aux enfants qu’ils exploitent.

Dworkin a inspiré et influencé, comme personne d’autre, les penseurs juridiques et les organisatrices féministes de la base. Sa théorie juridique originale - la violence contre les femmes ne doit pas recevoir de protection légale sous prétexte qu’elle ne se produit que dans "le discours", et l’abus sexuel s’oppose au droit d’expression des femmes - a non seulement créé un désaccord entre les avocats des droits civils et des libertés civiques, mais a aussi provoqué une crise constitutionnelle, un conflit fondamental quant aux interprétations des Premier et Quatorzième Amendements.

Adversaire inlassable de l’industrie pornographique et de ceux qui y collaborent, Dworkin subit une stigmatisation professionnelle à cause de ses efforts pour venir en aide aux femmes détruites par la pornographie - principalement parce que les grands monopoles médiatiques américains défendent le droit des auteurs pornographiques de transformer les femmes en "discours". Depuis que l’Association américaine des libraires et l’Association américaine des éditeurs ont engagé, en 1984, une poursuite contre l’ordonnance d’Indianapolis, les chances que Dworkin soit publiée aux Etats-Unis ont diminué dramatiquement. Les tentatives de diffuser le documentaire d’une heure de la BBC, " Against Pornography : The Feminism of Andrea Dworkin " (" Contre la pornographie : Le féminisme d’Andrea Dworkin " aux États-Unis ont toujours échouées. En 1992, la B.B.C. a invité Dworkin à revenir participer à la prestigieuse Union de Cambridge à un débat sur "la rectitude politique", diffusé à la télévision nationale.

Qualifiée de "féministe éloquente" par la chroniqueuse Hélène Goodman, Andrea Dworkin a pris la parole dans les universités, les conférences et les marches pour reprendre la nuit, en Amérique du Nord et en Europe, prenant position avec force contre les actes de violence envers les femmes, la nouvelle droite, le racisme et l’antisémitisme. Le New York Times a décrit un de ses discours sur la pornographie à la Faculté de droit de l’Université de New York comme "hautement passionné", lui valant une ovation debout. "Elle a entraîné cet auditoire à s’engager dans l’action", a déclaré un porte-parole de l’Université de Stanford. Un représentant de l’Université de Washington ajoute : "Elle a rempli d’énergie les femmes et les hommes présents, à tel point qu’une coalition contre la violence envers des femmes a vu le jour lors de sa conférence ". Ms Magazine a dit admirer "le courage irréductible des revendications révolutionnaires de Dworkin [...], son don... de rendre les idées radicales claires et évidentes."

Bibliographie

. Heartbreak : The Political Memoir of a Feminist Militant, 2002, Basic Books. Memoir.
. Scapegoat : The Jews, Israel, and Women’s Liberation, July 2000, The Free Press (U.S.A.), Virago (June 2000, Great Britain). Nonfiction.
. Life and Death, March 1997, The Free Press. Collected articles, lectures, and essays.
. Mercy, 1991, Four Walls Eight Windows, (U.S.A.) ; Secker & Warburg (1990, England). Novel.
. Letters From a War Zone, 1989, Dutton, and 1993, Lawrence Hill Books (U.S.A.) ; Secker & Warburg (1988, England). Collected essays.
. Pornography and Civil Rights : A New Day for Women’s Equality, 1988, Organizing Against Pornography (coauthored with Catharine A. MacKinnon). Nonfiction.
. Intercourse, 1987, 1997 [tenth-anniversary edition] The Free Press (U.S.A.) ; Secker & Warburg (1987, England). Nonfiction.
. Ice and Fire, 1987, Weidenfeld & Nicolson (U.S.A.) ; Secker & Warburg (1986, England). Novel.
. Right-wing Women, 1983, Coward, McCann & Geoghegan/Perigee. Nonfiction.
. Pornography : Men Possessing Women, 1981, Putnam’s/Perigee ; 1989, E. P. Dutton. Nonfiction.
. The New Womans Broken Heart, 1980, Frog In The Well. Short stories.
. Our Blood : Prophecies and Discourses on Sexual Politics, 1976, Harper & Row. Collected lectures.
. Woman Hating, 1974, Dutton. Nonfiction.
. Morning Hair, 1968, designed, printed, and published by the author, handset type, handbound. Poems and fiction.
. Child, 1966, poems published on Crete.

Nikki Craft a créé deux sites Web où sont archivés les principaux discours, entrevues, articles et extraits de livres de Andrea Dworkin : Dworkin On line Library et Audio.

Sources :

Women in London.
Wikipedia.

Mise en ligne sur Sisyphe, le 15 septembre 2007


Partagez cette page.
Share


Format Noir & Blanc pour mieux imprimer ce texteImprimer ce texte   Nous suivre sur Twitter   Nous suivre sur Facebook
   Commenter cet article plus bas.


Élaine Audet

Élaine Audet a publié, au Québec et en Europe, des recueils de poésie et des essais, et elle a collaboré à plusieurs ouvrages collectifs. Depuis 2002, elle est l’une des deux éditrices de Sisyphe.
Ses plus récentes publications sont :
- Prostitution - perspectives féministes, (éditions Sisyphe, 2005).
- La plénitude et la limite, poésie, (éditions Sisyphe, 2006).
- Prostitution, Feminist Perspectives, (éditions Sisyphe, 2009).
- Sel et sang de la mémoire, Polytechnique, 6 décembre 1989, poésie, (éditions Sisyphe, 2009).
- L’épreuve du coeur, poésie, (papier & pdf num., éditions Sisyphe, 2014).
- Au fil de l’impossible, poésie, pdf num., (éditions Sisyphe, 2015).

On peut lire ce qu’en pensent
les critiques et se procurer les livres d’Élaine Audet
ICI.



    Pour afficher en permanence les plus récents titres et le logo de Sisyphe.org sur votre site, visitez la brève À propos de Sisyphe.

© SISYPHE 2002-2007
http://sisyphe.org | Archives | Plan du site | Copyright Sisyphe 2002-2016 | |Retour à la page d'accueil |Admin