| Arts & Lettres | Poésie | Démocratie, laïcité, droits | Politique | Féminisme, rapports hommes-femmes | Polytechnique 6 décembre 1989

| Prostitution & pornographie | Syndrome d'aliénation parentale (SAP) | Voile islamique | Violences | Sociétés | Santé & Sciences | Textes anglais  



                   Sisyphe.org    Accueil                                                         







dimanche 21 mars 2010
Des cyberféministes iraniennes lauréates du Prix Reporters sans frontières du Net-citoyen

(RSF, 12 mars 2010) - Pour donner le coup d’envoi de la Journée mondiale contre la cyber-censure célébrée chaque 12 mars, Reporters sans frontières, en partenariat avec Google, a décerné le premier Prix du Net-citoyen aux cyberféministes iraniennes du site Changement pour l’égalité (www.we-change.org).

Militante, journaliste et blogueuse, Parvin Ardalan, l’une des fondatrices du site, a reçu le prix des mains du journaliste français Jean-Marie Colombani. La cérémonie a eu lieu dans les locaux de Google France, à Paris, le jeudi 11 mars.

"Nous sommes très heureux de récompenser des blogueuses iraniennes à l’occasion de ce premier prix du Net-citoyen. Internet a largement contribué à la défense des libertés et de la démocratie en Iran, depuis la réelection contestée de Mahmoud Ahmadinejad, en juin dernier. L’immense majorité des images diffusées lors de ces événements ont été transmises grâce au Web. La blogosphère iranienne est très active et mérite d’être fortement soutenue. Sans ces Net-citoyens courageux et déterminés, nous serions privés d’une information indispensable à la compréhension de notre monde", a déclaré Jean-François Julliard, secrétaire général de Reporters sans frontières.

"La liberté d’expression, a déclaré à son tour David Drummond, senior vice-président de Google, est un élément fondamental qui permet de donner plus de pouvoir aux individus. Chez Google, nous travaillons à ce que plus d’information, plus de choix et plus de contrôle soient donnés aux internautes dans un maximum de pays. Soutenir le prix du Net Citoyen avec Reporters sans frontières, et récompenser le courage du collectif Changement pour l’égalité aujourd’hui, est une nouvelle opportunité de faire valoir ce en quoi nous croyons profondément."

Conçu par une vingtaine de femmes, la plupart blogueuses et journalistes, le site Changement pour l’égalité (www.we-change.org) a vu le jour en septembre 2006 pour promouvoir une campagne de mobilisation à propos de lois discriminatoires envers les femmes. Quatre ans après, le site est devenu une source d’information de référence sur le droit des femmes dans la société iranienne. Dans un pays gouverné par le fondamentalisme, l’activité de ces “cyber-féministes” a par exemple permis de remettre en cause un projet de loi facilitant la polygamie et de développer la société civile iranienne. À ce jour, plus de cinquante militantes ont été convoquées, arrêtées et emprisonnées depuis le lancement du site.

Parvin Ardalan a tenu à préciser que « ce prix ne va pas à un seul site Internet, il récompense tous ceux qui se battent pour la liberté d’expression en Iran. Certains sont en prison. Je leur dédis ce prix. » Le prix Reporters sans frontières du Net-citoyen récompense un blogueur, un journaliste en ligne ou un cyberdissident qui a œuvré pour la promotion de la liberté d’expression sur Internet.

Les nominés pour le Prix étaient : Yoani Sánchez (Cuba), Tan Zuoren (Chine) Tamer Mabrouk (Egypte), Ingushetiyaru.org (Russie) et Nguyen Tien Trung (Viêt-nam).

Chaque année, le 12 mars, la Journée mondiale contre la cyber-censure est destinée à mobiliser chacun pour un seul Internet, libre et accessible à tous. Cette journée est l’occasion pour Reporters sans frontières de publier les "Ennemis d’Internet", liste des principaux pays qui restreignent l’accès de leurs citoyens à la Toile.

De plus en plus de gouvernements menacent la liberté d’expression sur Internet et prennent des mesures concrètes destinées à la limiter. Google et YouTube sont actuellement bloqués dans 25 pays.

Reportes sans frontières, le 12 mars 2010.

Mis en ligne sur Sisyphe, le 13 mars 2010



Partagez cette page.
Share



Commenter ce texte
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

*    Nous suivre sur Twitter ou en créant une alerte Sisyphe dans les Actualités de Google.

© Sisyphe 2002-2014




Chercher dans ce site
Lire les articles de la page d'accueil


LES AUTRES BRÈVES
DE CETTE RUBRIQUE


jeudi 24 mars
Mutilations génitales féminines : nous pouvons agir
jeudi 24 mars
L’assassinat de Berta Cáceres ne sera pas vain, par la MMF France
samedi 19 mars
Maroc - Plusieurs organisations dénoncent l’avant-projet de loi sur les violences contre les femmes
mardi 8 mars
JIF 2016 - L’avenir des femmes en Côte d’Ivoire
vendredi 4 mars
Ruptures - "Viols, armes de guerre : 9 mars 2016, pour un tribunal pénal international en République Démocratique du Congo (RDC)"
samedi 27 février
CNDF - Appel à un 8 mars de lutte pour l’égalité femmes/hommes au travail et dans la vie !
mardi 16 février
"Femmes et processus de paix". Le cas de la Bolivie
samedi 6 février
Congo - Le viol, une arme de terreur - Dans le sillage du combat du Docteur Mukwege
mardi 8 septembre
Les deux Aylan ou la compassion sélective, par Rudi Barnet
lundi 15 juin
Professions libérales - Les oubliées des politiques d’égalité femmes-hommes ? Le Laboratoire de l’égalité






http://sisyphe.org | Archives | Plan du site | Copyright Sisyphe 2002-2016 | |Page d'accueil |Admin