| Arts & Lettres | Poésie | Démocratie, laïcité, droits | Politique | Féminisme, rapports hommes-femmes | Polytechnique 6 décembre 1989

| Prostitution & pornographie | Syndrome d'aliénation parentale (SAP) | Voile islamique | Violences | Sociétés | Santé & Sciences | Textes anglais  



                   Sisyphe.org    Accueil                                                         





THEMES ABORDES :
Saida Douki Dedieu



samedi 21 janvier 2012
"L’émancipation des femmes : enjeux de santé, de démocratie, de développement", par la Pre Saida Douki Dedieu, au Café Regards de femmes

Voici ci-dessous, l’invitation pour le prochain café Regards de femmes, le 2 février 2012, animée par Saida Douki Dedieu, professeure émérite de psychiatrie à la faculté de médecine de Tunis et professeure associée à la Faculté de médecine de Lyon :

"L’émancipation des femmes : enjeux de santé, de démocratie, de développement"

Hier, lors de la permanence mensuelle de Regards de Femmes, Saida Douki Dedieu, de retour de Tunisie où elle a présenté son livre, Les femmes et la discrimination, a fait un bref compte-rendu de la situation. La question des droits des femmes est le point focal de la situation sociale et politique, alors que la préoccupation majeure du pays devrait concerner les questions économiques. On en parle seulement pour affirmer que, pour sortir de la crise, il faudrait que les femmes retournent à la maison, proposition totalement contraire à tout développement économique d’un pays !

Des tentatives d’imposer un islam rigoriste, en sondant par le discours, puis revenir ensuite en déclarant que les propos auraient été mal compris devant le tollé de la population, se multiplient. Après le 6ème califat vanté par les islamistes, c’est au tour du président Marzouki, censé faire partie des forces démocrates, dans le cadre du « tout se vaut et s’équivaut » dramatiquement connu au Maghreb, de déclarer que les femmes pouvaient porter « le voile, le niqab ou être dévoilées ». Le terme choisi en arabe signifie plutôt « dévergondée ». Face au tollé, y compris dans son propre groupe, il aurait déclaré ne pas maitriser l’arabe littéraire !

Heureusement, les discussions au sein de l’Assemblée constituante sont diffusées à la télé et la population réagit. L’effervescence est très forte, le sens de l’humour conservé. Comme le nom des partisans d’Ennhada est « nahdaoui », leurs opposants se présentent comme les « nahda-non ».

Parmi les plaisanteries qui circulent : « Sous Ben Ali, tout était interdit, maintenant tout est illicite (haram) ».

Nous aurons l’occasion d’en discuter lors du café du 2 février avec Saïda comme grand témoin. Pensez à vous inscrire rapidement, le nombre de places étant limité.

Bien cordialement à vous,

Michèle Vianès

CAFE « REGARDS DE FEMMES »

Restaurant La Maison de Lucy
6 rue Bossuet
Lyon 6eme
Tél. : 04 72 37 00 15
(Métro Foch, Parking Lyautey payant ou Parking de l’Europe à 100 m)

Jeudi 2 février 2012
19 h 45

L’émancipation des femmes : enjeux de santé, de démocratie, de développement

Grand témoin :

Pre Saïda Douki Dedieu, professeur eémérite de psychiatrie à la Faculté de médecine de Tunis, professeure associée à la faculté de médecine de Lyon

Les recherches sur les relations entre les conditions de vie des femmes et leur santé sont récentes. Les troubles dépressifs et anxieux sont deux fois plus fréquents chez les femmes et en partie imputables aux discriminations qu’elles subissent. La hiérarchie sexuelle se maintient dans le monde, y compris dans les sociétés occidentales, et des menaces de régression assombrissent l’horizon féminin.

Dans son essai,Les femmes et la discrimination Dépression, religion, société, Odile Jacob, 2011, Saida Douki Dedieu analyse les situations sociales pathogènes, en s’intéressant particulièrement à la condition des femmes musulmanes. Pourquoi les résistances au changement sont-elles encore si fortes ? Quels sont les freins à l’émancipation ?

Saïda Douki Dedieu dédicacera son ouvrage au cours de la soirée.

Contact réservation : Chloé Jégou 06 49 24 47 05 ou Regards de femmes.

Mis en ligne sur Sisyphe, le 2 janvier 2012



Partagez cette page.
Share



Commenter ce texte
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

*    Nous suivre sur Twitter ou en créant une alerte Sisyphe dans les Actualités de Google.

© Sisyphe 2002-2014




Chercher dans ce site
Lire les articles de la page d'accueil


LES AUTRES BRÈVES
DE CETTE RUBRIQUE


jeudi 24 mars
Mutilations génitales féminines : nous pouvons agir
jeudi 24 mars
L’assassinat de Berta Cáceres ne sera pas vain, par la MMF France
samedi 19 mars
Maroc - Plusieurs organisations dénoncent l’avant-projet de loi sur les violences contre les femmes
mardi 8 mars
JIF 2016 - L’avenir des femmes en Côte d’Ivoire
vendredi 4 mars
Ruptures - "Viols, armes de guerre : 9 mars 2016, pour un tribunal pénal international en République Démocratique du Congo (RDC)"
samedi 27 février
CNDF - Appel à un 8 mars de lutte pour l’égalité femmes/hommes au travail et dans la vie !
mardi 16 février
"Femmes et processus de paix". Le cas de la Bolivie
samedi 6 février
Congo - Le viol, une arme de terreur - Dans le sillage du combat du Docteur Mukwege
mardi 8 septembre
Les deux Aylan ou la compassion sélective, par Rudi Barnet
lundi 15 juin
Professions libérales - Les oubliées des politiques d’égalité femmes-hommes ? Le Laboratoire de l’égalité






http://sisyphe.org | Archives | Plan du site | Copyright Sisyphe 2002-2016 | |Page d'accueil |Admin