| Arts & Lettres | Poésie | Démocratie, laïcité, droits | Politique | Féminisme, rapports hommes-femmes | Polytechnique 6 décembre 1989

| Prostitution & pornographie | Syndrome d'aliénation parentale (SAP) | Voile islamique | Violences | Sociétés | Santé & Sciences | Textes anglais  



                   Sisyphe.org    Accueil                                                         







mardi 8 septembre 2015
Les deux Aylan ou la compassion sélective, par Rudi Barnet

Comme des millions de gens dans le monde, j’ai pleuré devant l’image du corps du petit Aylan Kurdi échoué sur la plage de Bodrum et j’ai été enthousiasmé par l’extraordinaire élan de solidarité que la photo de cet enfant mort a provoqué.

Partout dans le monde, des citoyenNEs ordinaires comme moi se sont mobiliséEs pour ces gens qui fuient la barbarie.

Le rôle des médias a été fondamental pour la réussite de ces actions de solidarité.

En diffusant la photo du corps d’Aylan et en y consacrant des reportages, des émissions de télévision, ils ont sensibilisé le public aux drames qui se jouent là-bas, en Syrie, en Irak, en Erythrée... dans tant d’autres pays.

Pourtant, cette mobilisation des médias a des relents amers.

Il y a un an, le 16 juillet pour être précis, le corps d’un autre enfant gisait sur une autre plage de la Méditerranée.

La photo a aussi été communiquée aux médias mais très peu l’ont diffusée...

Cet enfant était-il moins important pour eux ?

Ce corps-là, ce n’est pas la mer qui l’a rejeté, c’est celui d’un enfant palestinien déchiqueté par des obus tirés par les garde-côtes israéliens.

L’enfant jouait sur une plage de Gaza.

Comme je ne connais pas son prénom, je l’ai aussi appelé Aylan.

Je pense que le petit Aylan de Bodrum aurait aimé.

Diffusé sur la liste des Femmes en noir et sur Sisyphe avec l’autorisation de l’auteur.

Mis en ligne sur Sisyphe, le 8 septembre 2015



Partagez cette page.
Share



Commenter ce texte
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

*    Nous suivre sur Twitter ou en créant une alerte Sisyphe dans les Actualités de Google.

© Sisyphe 2002-2014




Chercher dans ce site
Lire les articles de la page d'accueil


LES AUTRES BRÈVES
DE CETTE RUBRIQUE


jeudi 10 mai
"De la burqa afghane à la hijabista mondialisée" (Carol Mann) - Recension d’Ana Pak
dimanche 18 mars
देवी - ELLE, une immersion dans la vie quotidienne des femmes indiennes, par Mélanie Dornier
mardi 6 mars
ONU Femmes - Femmes du monde, unissez-vous !
mardi 6 mars
Conseil des femmes francophones de Belgique - Le sexisme est hors-jeu
Contre la nomination du rappeur Damso comme porte-étendard au football

samedi 3 mars
JIF 2018 - "L’heure est venue : les activistes rurales et urbaines transforment la vie des femmes" (ONU Femmes)
mardi 6 février
Conférence : Les enjeux humains de la migration, le 7 février à 19 h
mercredi 1er novembre
Choisir où vont nos solidarités - Yolande Geadah répond à Pascale Navarro
lundi 19 juin
MMF - Libérez Ayse Gokkan et les autres militant-e-s
jeudi 25 mai
"Musow, dialogue de femmes", film documentaire sur l’excision
jeudi 24 mars
Mutilations génitales féminines : nous pouvons agir






http://sisyphe.org | Archives | Plan du site | Copyright Sisyphe 2002-2016 | |Page d'accueil |Admin