| Arts & Lettres | Poésie | Démocratie, laïcité, droits | Politique | Féminisme, rapports hommes-femmes | Polytechnique 6 décembre 1989

| Prostitution & pornographie | Syndrome d'aliénation parentale (SAP) | Voile islamique | Violences | Sociétés | Santé & Sciences | Textes anglais  



                   Sisyphe.org    Accueil                                                         







mardi 8 mars 2016
JIF 2016 - L’avenir des femmes en Côte d’Ivoire

Auteure : Fanta Doumbia, pour l’Organisation des femmes actives de Côte d’Ivoire (OFACI).

Avant tout, permettez-moi de rendre un hommage mérité à toutes les femmes du monde, particulièrement les ivoiriennes qui, de tout temps, ont su se battre pour la liberté et la vie.

JPEG - 152.5 ko

Rappelons-nous la marche des femmes sur Grand Bassam pour libérer leurs maris du joug colonial, et la bravoure des femmes pour nourrir leurs familles quand les hommes ne le pouvaient pas pendant la crise post- électorale de 2010.

À l’instar des autres femmes dans le monde, la femme ivoirienne est sujette à de multiples discriminations.

Malgré les efforts des autorités ivoiriennes pour améliorer cette situation, beaucoup reste à faire pour le respect effectif des droits des femmes en Côte d’Ivoire.

L’émergence de la Côte d’Ivoire à l’horizon de 2020 ne peut être effective que si les conditions des femmes sont améliorées, étant donné qu’elles représentent près de 49% de la population ivoirienne.

Pour y arriver il faut donc :

- Assurer l’indépendance des femmes ivoiriennes au niveau politique en leur permettant de participer pleinement à la vie politique. Aujourd’hui, les femmes ivoiriennes ne sont pas assez représentées dans les sphères de prise de décision. Dans le présent gouvernement, l’on compte 9 femmes Ministres sur 36 élus, soit un taux de 25%. Il est donc nécessaire de faire entendre plus fermement un plaidoyer pour l’application de la parité. Ce qui permettra d’augmenter le nombre de candidatures féminines aux prochaines législatives.

- Rendre opérationnels les mécanismes nationaux institués pour améliorer la situation des femmes en Côte d’Ivoire, tels l’Observatoire National de l’Équité et du Genre (ONEG) et le Conseil National des Femmes afin que les actions des femmes soient plus visibles.

- Au niveau constitutionnel, en dehors du préambule et de quelques dispositions en faveur des femmes, il n’existe aucune loi nationale sur la promotion et la protection des femmes ivoiriennes. Le projet de révision de la constitution est une occasion à saisir pour améliorer le cadre juridique en faveur des femmes à l’exemple de certains pays.

- Assurer l’éducation et le maintien des jeunes filles à l’école en luttant efficacement contre les grossesses en milieu scolaire et le mariage précoce qui constituent une menace pour l’avenir des filles et des femmes en Côte d’Ivoire.

- De même, assurer l’autonomisation des femmes en milieu rural en adoptant des méthodes modernes de l’agriculture (agriculture mécanisée) et, surtout, leur permette l’accès à la terre.

L’OFACI organisera, le 8 mars, une conférence publique sur le thème : « Autonomisation des femmes, défis et opportunités pour l’épanouissement de la famille », à Kokoumbo, une sous-préfecture de Toumodi, au centre de la Côte d’Ivoire. L’organisation célèbre les femmes en l’informant, et fait aussi des dons à des famille démunies. L’OFACI a des sections régionales à l’intérieur du pays. Chaque année, elle choisit une ville où nous avons une section pour mener des activités.

Bonne Journée internationale des femmes !

Top 10 des femmes qui font bouger la Côte d’Ivoire


« Présentes dans la société civile ou dans la politique, elles sont femmes d’affaires, femmes de loi, députées, enseignantes, responsables d’ONG, ou de profession libérale. Elles viennent d’horizons divers. Elles sont au cœur de la marche du pays. Au cœur du combat pour une Côte d’Ivoire nouvelle, émergente. Elles participent activement à la vie de la Nation. Battantes, courageuses et déterminées. Elles, ce sont les dix Amazones de la République. Découvrons-les. »

Mise à jour 8 mars. Lire dans ce PDF un compte-rendu des activités du 8 mars :

PDF - 1002.7 ko



Mis en ligne sur Sisyphe, le 2 mars 2016



Partagez cette page.
Share



Commenter ce texte
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

*    Nous suivre sur Twitter ou en créant une alerte Sisyphe dans les Actualités de Google.

© Sisyphe 2002-2014




Chercher dans ce site
Lire les articles de la page d'accueil


LES AUTRES BRÈVES
DE CETTE RUBRIQUE


jeudi 24 mars
Mutilations génitales féminines : nous pouvons agir
jeudi 24 mars
L’assassinat de Berta Cáceres ne sera pas vain, par la MMF France
samedi 19 mars
Maroc - Plusieurs organisations dénoncent l’avant-projet de loi sur les violences contre les femmes
mardi 8 mars
JIF 2016 - L’avenir des femmes en Côte d’Ivoire
vendredi 4 mars
Ruptures - "Viols, armes de guerre : 9 mars 2016, pour un tribunal pénal international en République Démocratique du Congo (RDC)"
samedi 27 février
CNDF - Appel à un 8 mars de lutte pour l’égalité femmes/hommes au travail et dans la vie !
mardi 16 février
"Femmes et processus de paix". Le cas de la Bolivie
samedi 6 février
Congo - Le viol, une arme de terreur - Dans le sillage du combat du Docteur Mukwege
mardi 8 septembre
Les deux Aylan ou la compassion sélective, par Rudi Barnet
lundi 15 juin
Professions libérales - Les oubliées des politiques d’égalité femmes-hommes ? Le Laboratoire de l’égalité






http://sisyphe.org | Archives | Plan du site | Copyright Sisyphe 2002-2016 | |Page d'accueil |Admin