| Arts & Lettres | Poésie | Démocratie, laïcité, droits | Politique | Féminisme, rapports hommes-femmes | Polytechnique 6 décembre 1989

| Prostitution & pornographie | Syndrome d'aliénation parentale (SAP) | Voile islamique | Violences | Sociétés | Santé & Sciences | Textes anglais  



                   Sisyphe.org    Accueil                                                         







dimanche 11 septembre 2005
L’Ontario recule sur la question des tribunaux islamiques et interdira tout arbitrage religieux

Nouvelle de Radio-Canada, le 11 septembre 2005

L’Ontario abandonne l’idée d’instaurer des tribunaux islamiques utilisant la charia pour trancher les litiges matrimoniaux. Le premier ministre Dalton McGuinty a indiqué dimanche que son gouvernement interdira également tous les autres tribunaux religieux existants, qu’ils soient chrétiens ou juifs.

« J’en suis venu à la conclusion que le débat a assez duré, a-t-il dit. Il n’y aura pas de loi de la charia en Ontario. Il n’y aura pas d’arbitrage religieux en Ontario. Il y aura une loi pour tous les Ontariens », a-t-il déclaré dans une entrevue à la Presse canadienne.

M. McGuinty a promis que son gouvernement déposerait un projet de loi « aussitôt que possible ». « Les Ontariens auront toujours le droit de solliciter l’avis de toute personne en matière de droit familial, y compris un avis religieux », a-t-il précisé.

Le rapport de l’ex-procureure générale de l’Ontario, Marion Boyd, déposé en décembre, recommandait l’établissement de tribunaux basés sur la loi musulmane, similaires aux instances d’arbitrage juives et catholiques qui existent déjà dans cette province pour trancher des litiges matrimoniaux.

Une question qui mobilise

Homa Arjomand, militante féministe qui est à l’origine des manifestations de jeudi dernier, s’est réjouie de la décision du premier ministre McGuinty. « C’est la meilleure nouvelle que j’ai entendue depuis les cinq dernières années », a-t-elle dit.

Jeudi dernier, des manifestations contre le projet de tribunaux islamiques en Ontario ont eu lieu dans une douzaine de villes canadiennes et européennes.

À Paris, d’anciennes ministres, des écrivaines, dont Élizabeth Badinter, et une vingtaine de groupes féministes et laïques ont remis symboliquement à l’ambassade canadienne des messages et des centaines de lettres de protestation contre ce projet.

Au Canada, la célèbre écrivaine Margaret Atwood, la femme de l’ex-premier ministre Joe Clark, Maureen McTeer, l’ancienne ministre conservatrice Flora MacDonald ainsi que la militante Maude Barlow, entre autres, ont envoyé une lettre ouverte adressée au premier ministre McGuinty.

Dans cette lettre, elles font valoir qu’il ne s’agit pas seulement de protester contre la loi islamique, mais bien d’affirmer la nécessité de séparer la religion des affaires de l’État.

Selon les opposants à ce projet, l’instauration de tels tribunaux conférerait de la légitimité à la loi islamique (charia), jugée profondément inéquitable envers les femmes.

Source

Pour voir les photos accompagnant cette nouvelle de Radio-Canada, allez à L’Ontario rejette la charia et interdira tout arbitrage religieux, La Presse Canadienne, 11 septembre 2005.

Bravo à Homa Arjomand et toutes les femmes et tous les hommes qui ont soutenu sa campagne internationale « Pas de charia au Canada ».

Lire aussi sur le site de l’Association nationale de la femme et du droit :http://www.anfd.ca/Documents/FPJQ.doc



Partagez cette page.
Share



Commenter ce texte
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

*    Nous suivre sur Twitter ou en créant une alerte Sisyphe dans les Actualités de Google.

© Sisyphe 2002-2014




Chercher dans ce site
Lire les articles de la page d'accueil


LES AUTRES BRÈVES
DE CETTE RUBRIQUE


jeudi 24 mars
Mutilations génitales féminines : nous pouvons agir
jeudi 24 mars
L’assassinat de Berta Cáceres ne sera pas vain, par la MMF France
samedi 19 mars
Maroc - Plusieurs organisations dénoncent l’avant-projet de loi sur les violences contre les femmes
mardi 8 mars
JIF 2016 - L’avenir des femmes en Côte d’Ivoire
vendredi 4 mars
Ruptures - "Viols, armes de guerre : 9 mars 2016, pour un tribunal pénal international en République Démocratique du Congo (RDC)"
samedi 27 février
CNDF - Appel à un 8 mars de lutte pour l’égalité femmes/hommes au travail et dans la vie !
mardi 16 février
"Femmes et processus de paix". Le cas de la Bolivie
samedi 6 février
Congo - Le viol, une arme de terreur - Dans le sillage du combat du Docteur Mukwege
mardi 8 septembre
Les deux Aylan ou la compassion sélective, par Rudi Barnet
lundi 15 juin
Professions libérales - Les oubliées des politiques d’égalité femmes-hommes ? Le Laboratoire de l’égalité






http://sisyphe.org | Archives | Plan du site | Copyright Sisyphe 2002-2016 | |Page d'accueil |Admin