| Arts & Lettres | Poésie | Démocratie, laïcité, droits | Politique | Féminisme, rapports hommes-femmes | Polytechnique 6 décembre 1989

| Prostitution & pornographie | Syndrome d'aliénation parentale (SAP) | Voile islamique | Violences | Sociétés | Santé & Sciences | Textes anglais  



                   Sisyphe.org    Accueil                                                         







dimanche 28 mai 2006
Le gouvernement néerlandais révoque la citoyenneté d’Ayaan Hirsi Ali, par Élaine Audet

La députée Ayaan Hirsi Ali, connue pour sa dénonciation des abus subis par les femmes au nom de la religion musulmane, vient d’être forcée de renoncer à sa nationalité néerlandaise. Arrivée en 1992 aux Pays-Bas en tant que réfugiée somalienne, elle est acclamée ou attaquée pour sa critique sans compromis de l’islam. Proche du cinéaste Théo Van Gogh, assassiné par un extrémiste islamique, elle a été récemment contrainte de déménager par des voisins qui craignaient des représailles islamistes à la suite des menaces de mort dont elle a fait l’objet.

Tout a commencé le 11 mai par la diffusion d’un documentaire critique, Sainte Ayaan, produit par NPS, la télévision nationale, qui l’accuse d’avoir menti sur son nom, sa date de naissance, son lieu de résidence en 1992, à son arrivée aux Pays-Bas, ainsi que sur son mariage forcé. Hirsi Ali a répondu : « J’ai dit à de nombreuses reprises que je ne suis pas fière d’avoir menti lorsque j’ai demandé l’asile aux Pays-Bas. J’ai eu tort de le faire. Je l’ai fait parce que je sentais que je n’avais pas le choix. »

Puisque les médias et le grand public connaissaient depuis longtemps cette information, on peut s’interroger sur la soudaineté et la dureté des sanctions réclamées par la ministre de l’intégration, Rita Verdonk, qui a demandé à Hirsi Ali de renoncer à son poste de députée et de rendre son passeport néerlandais. "Nous croyons que le gouvernement néerlandais obéit aux demandes de l’islamisme politique et cherche à améliorer ses relations avec les pays dits islamiques ainsi qu’avec les groupes intégristes. […] Sous le couvert du multiculturalisme, ces régimes utilisent leur pouvoir économique et diplomatique pour faire avancer leur cause et lutter contre la liberté de pensée et de parole", déclare Homa Arjomand, coordonnatrice de la campagne contre les tribunaux islamiques au Canada, qui a lancé une pétition en ligne pour appuyer la militante d’origine somalienne dans sa lutte courageuse pour les droits des femmes et contre la montée de l’islamisme politique en Occident.

Hirsi Ali a déclaré vouloir s’installer aux États-Unis, après avoir reçu une offre d’emploi de l’American Enterprise Institute (AEI), un centre d’études conservateur, basé à Washington. Elle dit avoir « opté pour une plate-forme internationale » afin de « contribuer au débat sur l’émancipation des femmes musulmanes et la relation complexe entre l’islam et l’Occident ».

Sources.

À lire : Ayaan Hirsi Ali, un choc européen, Jean-Pierre Stroobants, Le Monde. 31.05.06.

Mis en ligne sur Sisyphe, le 22 mai 2006.



Partagez cette page.
Share



Commenter ce texte
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

*    Nous suivre sur Twitter ou en créant une alerte Sisyphe dans les Actualités de Google.

© Sisyphe 2002-2014




Chercher dans ce site
Lire les articles de la page d'accueil


LES AUTRES BRÈVES
DE CETTE RUBRIQUE


mercredi 1er novembre
Choisir où vont nos solidarités - Yolande Geadah répond à Pascale Navarro
lundi 19 juin
MMF - Libérez Ayse Gokkan et les autres militant-e-s
jeudi 25 mai
"Musow, dialogue de femmes", film documentaire sur l’excision
jeudi 24 mars
Mutilations génitales féminines : nous pouvons agir
jeudi 24 mars
L’assassinat de Berta Cáceres ne sera pas vain, par la MMF France
samedi 19 mars
Maroc - Plusieurs organisations dénoncent l’avant-projet de loi sur les violences contre les femmes
mardi 8 mars
JIF 2016 - L’avenir des femmes en Côte d’Ivoire
vendredi 4 mars
Ruptures - "Viols, armes de guerre : 9 mars 2016, pour un tribunal pénal international en République Démocratique du Congo (RDC)"
samedi 27 février
CNDF - Appel à un 8 mars de lutte pour l’égalité femmes/hommes au travail et dans la vie !
mardi 16 février
"Femmes et processus de paix". Le cas de la Bolivie






http://sisyphe.org | Archives | Plan du site | Copyright Sisyphe 2002-2016 | |Page d'accueil |Admin