| Arts & Lettres | Poésie | Démocratie, laïcité, droits | Politique | Féminisme, rapports hommes-femmes | Polytechnique 6 décembre 1989

| Prostitution & pornographie | Syndrome d'aliénation parentale (SAP) | Voile islamique | Violences | Sociétés | Santé & Sciences | Textes anglais  



                   Sisyphe.org    Accueil                                                         







dimanche 19 novembre 2006
Accommodements raisonnables : la FFQ se prononce

Montréal, 20 novembre 2006

Plusieurs incidents récents ont soulevé le débat sur la question des
accommodements raisonnables. Dans ce contexte, la Fédération des femmes du Québec (FFQ) tient à clarifier sa position.

D’entrée de jeu, nous désirons affirmer que, pour nous, l’égalité des droits des femmes est un principe non-négociable au Québec, comme ça devrait l’être partout dans le monde ! Nous ne remettons pas en question le principe même de l’accommodement raisonnable, un principe qui, rappelons-le, est fort utile pour lutter contre toutes les formes de discriminations, notamment celles à l’égard des femmes. Cependant, des accommodements tout comme des lois, des politiques ou des règles qui iraient à l’encontre du principe d’égalité des sexes sont irrecevables
parce qu’ils sapent les fondements démocratiques de notre société. Et ils doivent être dénoncés.

Dans ce sens, nous avons déploré la décision du YMCA du Parc de poser des fenêtres givrées dans ses salles d’entraînement, celle du SPVM de conseiller à ses policières de laisser intervenir leurs collègues masculins lorsqu’elles sont en contact avec un homme de la communauté juive hassidique et enfin, celle du CLSC Parc-Extension d’offrir un cours prénatal à un groupe composé de femmes seulement. Comme à son habitude, la FFQ a répondu et répondra à toutes demandes de la part des médias.

Sur l’épineuse question de la liberté de religion et des droits des femmes, comme sur toutes les questions qu’elle défend, la Fédération des femmes du Québec multiplie ses stratégies et moyens d’actions à la mesure des ressources dont elle dispose : mobilisations ; concertations ; représentations politiques ; réflexions collectives ; recherches ; rédaction de mémoires ; lettres ouvertes ; etc.

Rappelons que la Fédération des femmes du Québec a mené plusieurs actions sur cette question, notamment lors du débat sur l’instauration de tribunaux d’arbitrage religieux en Ontario et plus récemment sur la question de la polygamie. La position de la FFQ sur ces deux questions a été claire et sans équivoque. Il ne saurait être question de permettre l’instauration de tribunaux religieux ni d’accepter la polygamie puisque si de telles décisions étaient prises, elles iraient à l’encontre des
droits à l’égalité des femmes. Soulignons que c’est avec l’appui des femmes directement touchées que nous sommes intervenues sur ces questions difficiles ces derniers mois.

De plus, la Fédération des femmes du Québec participera activement à la réflexion que mène actuellement la Commission des droits de la personne et des doits de la jeunesse sur la place de la religion dans l’espace public au Québec, un sujet vaste et complexe. Dans ce cadre, nous organiserons une activité publique l’hiver prochain dans le but d’y apporter un point de vue féministe. Bien sûr, nous ne prétendons pas que notre contribution mettra fin à ce débat. Nous souhaitons cependant que les débats se poursuivent dans un esprit d’ouverture et de solidarité,
des valeurs tout aussi fondamentales que celles de l’égalité des sexes.

Depuis 1966, la Fédération lutte contre toutes les formes de violence, de discrimination, d’intolérance, de marginalisation ou d’exclusion à l’égard des femmes. Elle vise l’atteinte de l’égalité des femmes, de toutes les femmes. Sur la question des accommodements, comme sur toutes les questions qui concernent les droits à l’égalité des femmes, nous sommes et entendons demeurer extrêmement vigilantes.

Michèle Asselin
Présidente
Fédération des femmes du Québec
Site de la FFQ

Transmis par Sandra Trottier, de la liste de la FFQ, En marche.

Mis en ligne sur Sisyphe, le 20 novembre 2006



Partagez cette page.
Share



Commenter ce texte
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

*    Nous suivre sur Twitter ou en créant une alerte Sisyphe dans les Actualités de Google.

© Sisyphe 2002-2014




Chercher dans ce site
Lire les articles de la page d'accueil


LES AUTRES BRÈVES
DE CETTE RUBRIQUE


jeudi 24 mars
Mutilations génitales féminines : nous pouvons agir
jeudi 24 mars
L’assassinat de Berta Cáceres ne sera pas vain, par la MMF France
samedi 19 mars
Maroc - Plusieurs organisations dénoncent l’avant-projet de loi sur les violences contre les femmes
mardi 8 mars
JIF 2016 - L’avenir des femmes en Côte d’Ivoire
vendredi 4 mars
Ruptures - "Viols, armes de guerre : 9 mars 2016, pour un tribunal pénal international en République Démocratique du Congo (RDC)"
samedi 27 février
CNDF - Appel à un 8 mars de lutte pour l’égalité femmes/hommes au travail et dans la vie !
mardi 16 février
"Femmes et processus de paix". Le cas de la Bolivie
samedi 6 février
Congo - Le viol, une arme de terreur - Dans le sillage du combat du Docteur Mukwege
mardi 8 septembre
Les deux Aylan ou la compassion sélective, par Rudi Barnet
lundi 15 juin
Professions libérales - Les oubliées des politiques d’égalité femmes-hommes ? Le Laboratoire de l’égalité






http://sisyphe.org | Archives | Plan du site | Copyright Sisyphe 2002-2016 | |Page d'accueil |Admin