| Arts & Lettres | Poésie | Démocratie, laïcité, droits | Politique | Féminisme, rapports hommes-femmes | Polytechnique 6 décembre 1989

| Prostitution & pornographie | Syndrome d'aliénation parentale (SAP) | Voile islamique | Violences | Sociétés | Santé & Sciences | Textes anglais  



                   Sisyphe.org    Accueil                                                         







mercredi 7 mars 2007
Avortement - Le remboursement ne règle pas le problème de la gratuité, ni l’accès aux services (Centre de santé des femmes de Montréal)

Lettre au ministre de la Santé et des Services sociaux, M.Philippe Couillard

Centre de santé des femmes de Montréal
1103, boul. St-Joseph Est
Montréal (Québec) H2J 1L3

Montréal, le 8 mars 2007

Att : La rédaction
Section santé
Le courrier des lecteurs

Journée internationale des femmes, élections provinciales

Toute l’égalité ! L’égalité pour toutes ! Mission inachevée !

Avortement - Le remboursement ne règle pas le problème de la gratuité, ni l’accès aux services.

M. Couillard,

Le 17 août dernier, la Cour supérieure a conclu que votre gouvernement a violé sa propre loi en ne défrayant pas les coûts d’un avortement et vous a condamné à verser 13M$ aux femmes qui ont eu à payer un avortement entre le 2 mai 1999 et le 26 février 2006.

Le Centre de santé des femmes de Montréal, un organisme communautaire qui offre aux femmes le service d’avortement depuis plus de 25 ans, a été touché durement par votre illégalité puisque ce n’est qu’en 2001 que nous avons commencé à être financées un peu mieux pour ce service.

En ce 8 mars 2007, Journée internationale des femmes, nous déplorons que malgré cette condamnation, les femmes doivent toujours payer pour le service d’avortement offert en clinique et doivent faire un don au Centre de santé puisque le service n’est pas encore suffisamment financé. Pourtant, M. Couillard, vous annoncez publiquement que la situation est réglée.

Vous dites aux femmes qu’elles doivent passer par le public en premier et que si le service ne peut être donné dans un délai raisonnable, elles seront alors référées dans une clinique et leur avortement sera payé par le régime d’assurance maladie.

Est-ce un retour à la case départ ?
Cette procédure va à l’encontre du droit de choisir son médecin et du lieu pour obtenir un avortement. C’est une entrave à l’accessibilité libre et gratuite.

Qui jugera du délai raisonnable ?
Le délai raisonnable pour les femmes est d’une semaine M. Couillard. À chaque jour, les femmes nous témoignent que le réseau public ne répond pas à ce critère et qu’elles ont beaucoup trop de démarches à faire.

Comment et qui va gérer ces références ? Qui décidera pour les femmes ce qui est le mieux pour elles ?
Nous entendons plusieurs informations à ce sujet, mais vous ne nous avez toujours pas contactées pour nous informer de vos réelles intentions. En attendant, M. le ministre, les femmes continuent de payer et elles se préparent à intenter un deuxième recours contre votre gouvernement puisque vous êtes toujours dans l’illégalité.

En attendant de vos nouvelles, M. Couillard, tout comme vous, les femmes du Québec se préparent pour les élections et elles ne savent toujours pas si elles peuvent compter sur votre gouvernement pour protéger leur droit au libre choix.

Johanne B. de Passillé
pour l’équipe du Centre de santé des femmes de Montréal

-30-

Courriel
Tél. : 514-270-6113
Site du Centre de santé des femmes de Montréal

Mis en ligne sur Sisyphe, le 7 mars 2007



Partagez cette page.
Share



Commenter ce texte
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

*    Nous suivre sur Twitter ou en créant une alerte Sisyphe dans les Actualités de Google.

© Sisyphe 2002-2014




Chercher dans ce site
Lire les articles de la page d'accueil


LES AUTRES BRÈVES
DE CETTE RUBRIQUE


lundi 6 mars
8 mars 2017 - Lancement d’une brochure de PDF sur l’enfantement pour autrui
mardi 13 septembre
Webinaire de PDF Québec - L’enfantement pour autrui : du désir d’enfant au blanchiment d’enfant
dimanche 31 juillet
PDF Québec - Le recours aux mères porteuses débattu le 10 août au Forum mondial 2016
jeudi 26 mai
"La bataille de l’avortement. Chronique québécoise", par Louise Desmarais
mardi 3 mai
Frais accessoires : l’opposition monte d’un cran, par la Coalition Solidarité Santé
mercredi 24 février
Le Conseil du statut de la femme et les mères porteuses : avis et résumé
lundi 11 janvier
Appuyons le mouvement pour l’abolition de la maternité de substitution (GPA, mère porteuse)
mardi 24 novembre
Le Conseil de l’Europe va-t-il admettre le principe de la maternité de substitution (GPA) ?
jeudi 14 mai
Les organismes communautaires ne sont pas les sous-traitants de l’État responsable de dispenser soins de santé et services sociaux
mercredi 4 septembre
Faut-il se préoccuper des demandes d’émission de certificats de virginité dans le réseau de la santé et des services sociaux ?






http://sisyphe.org | Archives | Plan du site | Copyright Sisyphe 2002-2016 | |Page d'accueil |Admin