| Arts & Lettres | Poésie | Démocratie, laïcité, droits | Politique | Féminisme, rapports hommes-femmes | Polytechnique 6 décembre 1989

| Prostitution & pornographie | Syndrome d'aliénation parentale (SAP) | Voile islamique | Violences | Sociétés | Santé & Sciences | Textes anglais  



                   Sisyphe.org    Accueil                                                         







vendredi 23 mars 2007
Port du voile au scrutin de lundi : la FFQ réagit

Communiqué

« La Fédération des femmes du Québec interpelle le Directeur général des élections »

MONTREAL, le 22 mars /CNW Telbec/ - "Nous sommes surprises de constater que le Directeur général des élections du Québec n’ait pas prévu de règles claires pour le scrutin du 26 mars prochain concernant les femmes musulmanes dont le visage est totalement ou partiellement voilé parce qu’elles portent le niqab ou la burka. Nous considérons que l’identification des électrices, tout comme celle des électeurs, est une règle obligatoire qui doit s’appliquer à l’ensemble des citoyennes et des citoyens sans distinction de sexe ou de religion. Qu’une personne adulte accompagnant une femme voilée garantisse son identité ne règle en rien la situation. Il ne peut y avoir de différence entre les hommes et les femmes, toutes et tous doivent découvrir leurs visages afin de prouver leur identité", déclare Michèle Asselin, présidente de la Fédération des femmes du Québec (FFQ). La FFQ interpelle donc le Directeur général des élections afin qu’il clarifie très rapidement les règles qui doivent s’appliquer dans de telles situations.

"La FFQ tient à rappeler qu’elle incite toutes les femmes à exercer leur droit vote, y compris bien sûr celles dont le visage est voilé. Mais, pour exercer ce droit, ces femmes ont, à notre avis, la même obligation de se découvrir le visage que pour l’obtention de leur permis de conduire, de leur carte d’assurance maladie, de leur passeport ou lorsqu’elles ouvrent un compte dans une banque", de conclure Mme Asselin.

Source : www.cnw.ca.

- Lire aussi : Hidjab, soccer et manipulation

Mis en ligne, le 23 mars 2007



Partagez cette page.
Share



Commenter ce texte
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

*    Nous suivre sur Twitter ou en créant une alerte Sisyphe dans les Actualités de Google.

© Sisyphe 2002-2014




Chercher dans ce site
Lire les articles de la page d'accueil


LES AUTRES BRÈVES
DE CETTE RUBRIQUE


mercredi 1er novembre
Choisir où vont nos solidarités - Yolande Geadah répond à Pascale Navarro
lundi 19 juin
MMF - Libérez Ayse Gokkan et les autres militant-e-s
jeudi 25 mai
"Musow, dialogue de femmes", film documentaire sur l’excision
jeudi 24 mars
Mutilations génitales féminines : nous pouvons agir
jeudi 24 mars
L’assassinat de Berta Cáceres ne sera pas vain, par la MMF France
samedi 19 mars
Maroc - Plusieurs organisations dénoncent l’avant-projet de loi sur les violences contre les femmes
mardi 8 mars
JIF 2016 - L’avenir des femmes en Côte d’Ivoire
vendredi 4 mars
Ruptures - "Viols, armes de guerre : 9 mars 2016, pour un tribunal pénal international en République Démocratique du Congo (RDC)"
samedi 27 février
CNDF - Appel à un 8 mars de lutte pour l’égalité femmes/hommes au travail et dans la vie !
mardi 16 février
"Femmes et processus de paix". Le cas de la Bolivie








En donner plus que ce que le client en demande
23 mars 2007



En donner plus que ce que le client en demande
23 mars 2007   [retour au début des forums]

Il faut noter que personne n’a demandé de ne pas montrer son visage lors du vote de lundi. Le DGE a interprété des articles de la loi sur les élections. Alors, il ne faut pas parler d’accommodement raisonnable, ça n’a rien à voir. Cela a plus à voir avec une attitude québécoise de colonisé prêt à n’importe quelle courbette pour se faire aimer.

[Répondre à ce message]

    > Quels Clients ? quels colons ?
    11 novembre 2007, par
    Namarai   [retour au début des forums]


    D’abord merci à Sisyphe de mettre en relief tout manquement aux droits fondamentaux des femmes(Je pense en outre qu’il faudrait ajouter les mots femmes et enfants à la déclaration des droits de l’homme, car, les "humains" ont tendance à oublier que dans cette "catégorie" il y aussi les femmes et les enfants !
    Droits et devoirs sont indissociables dans une société.De quel droit un homme déciderait pour la femme de ce qu’il est bon qu’elle porte,et comment elle doit se comporter dans la société.Chaque individu est maître de son corps de son esprit de ses décisions, et ils, (elles) sont égaux (les) en droits et en devoirs...ou alors ,certains sont plus égaux que d’autres !Une boutade pour rire de ce qui fait pleurer tous les humains dignes de ce nom. L’inégalité (à ne pas confondre avec la différence qui mélée est bénéfique à l’émulation et à l’évolution)
    Messieurs une bonne fois pour toute, laissez les femmes (plus de la moitié de l’humanité, disposer d’elles mêmes à tous le niveaux.C’est leur affaire comme c’est la vêtre de disposer librement de vos droits...jusqu’à la limite de ceux des autres !
    Une femme comme un homme doit être libre de disposer de son corps de son esprit de ses bras et d’être à égalité de droits de devoirs et de traitements dans toutes les lois d’une société laique où la religion n’interfère en aucun cas dans les actes citoyens.Il faut le rappeler, chaque individu s’occupe lui même de sa relation etavec son dieu et ses croyances sans imposer quoique ce soit à quiconque. Cela s’appelle la laicité,et ma remarqu vaut pour tous les manquements aux droits élémentaires...du port du voile imposé à l’extérieur des églises temples et mosquées au même titre que la "protection" de proxénètes de "grands frères" de "redresseurs de tors, incendiaires",la pratique de ’excisions et autres infibulations et les tortures pour quelques raisons que ce soient.Voltaire disait"la société dépends des femmes, tous les peuples qui ont le malheur de les enfermer sont insociables".
    Je ne connais pas l’auteur du texte auquel je réponds, mais il fait partie des autruches qui enfouissent leur tête dans le sable pour ne rien voir, mais elles au moins ne se permettent pas de donner des leçons ou alors ce qui est plus grave, de ceux qui savent pertinement ce qu’il en est et qui font tout pour s’accrocher à leurs "privilèges" et les garder

    [Répondre à ce message]

http://sisyphe.org | Archives | Plan du site | Copyright Sisyphe 2002-2016 | |Page d'accueil |Admin