| Arts & Lettres | Poésie | Démocratie, laïcité, droits | Politique | Féminisme, rapports hommes-femmes | Femmes du monde | Polytechnique 6 décembre 1989 | Prostitution & pornographie | Syndrome d'aliénation parentale (SAP) | Voile islamique | Violences | Sociétés | Santé & Sciences | Textes anglais  

                   Sisyphe.org    Accueil                                   Plan du site                       






lundi 30 mai 2005

Un NON retentissant de la France au traité constitutionnel

par Radio-Canada, Nouvelles






Écrits d'Élaine Audet



Chercher dans ce site


AUTRES ARTICLES
DANS LA MEME RUBRIQUE


NON à l’Europe du fric
Le traité constitutionnel, une menace pour les femmes
Est-ce que l’Europe, ça va être le bordel ?
Cette fois, ce sera non
La Constitution européenne contre la démocratie
Je suis femme, je suis féministe. Je vote "Non" au projet de constitution européenne
Pour les droits des femmes et pour l’égalite, NON à la « constitution »
Le projet de constitution européenne, un piège pour les femmes d’Europe centrale et de l’Est
Plateforme de la Coordination féministe pour le "NON" à la Constitution européenne
Le "oui" va mal







« Les Français* ont rejeté à près de 55 % le projet de traité constitutionnel européen soumis à un référendum, dimanche, infligeant un cuisant échec à la classe politique française et ouvrant une crise majeure en Europe. Selon les résultats définitifs communiqués par le ministère de l’Intérieur, 54,87 % des Français ont voté NON, contre 45,13 % pour le OUI. La France, un des pays fondateurs de l’Union européenne (UE), devient ainsi le premier pays européen à rejeter le traité constitutionnel. Les Français se sont rendu-es massivement aux urnes. Selon les instituts de sondage, le taux de participation s’établit à environ 70 %, ce qui est aussi élevé que lors du référendum sur le traité de Maastricht, en 1992. Il s’agit d’un reverrs cuisant pour la classe politique française. S’exprimant solennellement à l’Elysée, le président Jacques Chirac a dit prendre acte de la « décision souveraine » des Français, promettant une « impulsion nouvelle et forte » pour répondre à leurs inquiétudes. Le chef de l’État a confirmé un changement de gouvernement dans les prochains jours, mais sans donner plus de précisions. Dans un communiqué, le premier ministre Jean-Pierre Raffarin, qui bat actuellement des records d’impopularité, s’est engagé à soutenir les orientations que Jacques Chirac fixera pour la France.

Trois noms circulent pour la succession de M. Raffarin à Matignon : le favori est le ministre chiraquien de l’Intérieur Dominique de Villepin, devant sa collègue de la Défense Michèle Alliot-Marie. Le président de l’UMP, Nicolas Sarkozy, est lui aussi pressenti... »

* Françaises et Françaises, bien sûr, mais Radio-Canada, comme la majorité des médias ne se préoccupe guère de rendre plus de la moitié du monde visible dans le langage qu’il emploie.

Source : Radio-Canada, Nouvelles, le 29 mai 2005.

- Lire la suite et le dossier sur le site de Radio-Canada.

Mis en ligne sur Sisyphe, le 29 mai 2005.


Partagez cette page.
Share


Format Noir & Blanc pour mieux imprimer ce texteImprimer ce texte   Nous suivre sur Twitter   Nous suivre sur Facebook
   Commenter cet article plus bas.

Radio-Canada, Nouvelles



    Pour afficher en permanence les plus récents titres et le logo de Sisyphe.org sur votre site, visitez la brève À propos de Sisyphe.

© SISYPHE 2002-2005
http://sisyphe.org | Archives | Plan du site | Copyright Sisyphe 2002-2016 | |Retour à la page d'accueil |Admin