| Arts & Lettres | Poésie | Démocratie, laïcité, droits | Politique | Féminisme, rapports hommes-femmes | Femmes du monde | Polytechnique 6 décembre 1989 | Prostitution & pornographie | Syndrome d'aliénation parentale (SAP) | Voile islamique | Violences | Sociétés | Santé & Sciences | Textes anglais  

  Hébergé par                   Sisyphe.org    Accueil                                   Plan du site                       Éditions Sisyphe






samedi 12 juillet 2008

Lutter contre l’hypersexualisation - Mémo 3, printemps 2008

par le Centre d’aide et de lutte contre les agressions à caractère sexuel de Rimouski



Format Noir & Blanc pour mieux imprimer ce texte Imprimer ce texte


Chercher dans ce site


AUTRES ARTICLES
DANS LA MEME RUBRIQUE


Lutter contre l’hypersexualisation... Une action à la fois. Mémo 4 - Décembre 2008
Reconnaître l’hypersexualisation et passer à l’action. Memo 2, Hiver 2008
Lutter contre l’hypersexualisation... Une action à la fois ! Mémo 1
"Consentantes ? Hypersexualisation et violences sexuelles", recherche
Résumé de la recherche sur l’hypersexualisation
Le harcèlement sexuel à l’adolescence, élément d’une culture sexiste
Avis sur la sexualisation précoce des filles et ses impacts sur leur santé
Campagne 2007-2009 : Lutter contre l’hypersexualisation... une action à la fois !
Hypersexualisation, sexualisation précoce et agressions sexuelles : pistes d’action





Mémo 3, printemps 2008 ________CALACS de Rimouski
calacsri@globetrotter.net
Lutter contre l’hypersexualisation...
Une action à la fois !

Déjà le troisième mémo !

Dans le but de poursuivre notre mobilisation régionale, le mémo « Lutter contre l’hypersexualisation... Une action à la fois ! », vous est envoyé par courriel et a comme objectif de susciter des actions locales et régionales dans plusieurs milieux dont les secteurs de l’éducation, de la santé, de la jeunesse, des municipalités, des commerces, des médias, des parents, du communautaire pour lutter contre l’hypersexualisation.

Nous avons besoin de connaître les actions que vous avez entreprises mais aussi que vous nous informiez des résultats. N’hésitez donc pas à nous envoyer les suivis concernant vos pistes d’action ou d’autres pistes d’action initiées et ce en tout temps à l’adresse courriel suivante : calacsri@globetrotter.net

Contenu de ce mémo

I. Nouvelles actions initiées dans le Bas-Saint-Laurent et actions déjà réalisées p. 1, 2 et 3.....
II. Actions initiées dans d’autres régions.......p. 3
III. Saviez-vous que...... p. 4

I. Nouvelles actions initiées dans le Bas-saint-Laurent (connues du CALACS de Rimouski depuis l’appel aux groupes de mai 2008)

CALACS de Rimouski

  • Le travail d’élaboration de l’outil d’intervention prévu pour l’automne 2008 se poursuit. Nous en sommes encore à l’écriture afin de produire un outil qui réponde aux besoins du milieu ;
  • Le CALACS a animé un atelier sur l’hypersexualisation auprès d’une cinquantaine d’étudiantEs du Centre de Formation Rimouski-Neigette (CFRN) ;
  • Le CALACS a participé à une table ronde sur l’hypersexualisation à l’Université du Québec de Rimouski dans le cadre du BAC en développement social et analyse des problèmes sociaux ;
  • Participation du CALACS à un atelier sur l’hypersexualisation auprès d’étudiantEs-finissantEs en enseignement de l’UQAR ; présentation du documentaire Sexy Inc et discussion ;
  • Les actes du forum, version coffret DVD et CD ont été acheminés aux participantEs du forum régional à raison d’un exemplaire par organisme ;
  • Toute l’information sur la campagne « Lutter contre l’hypersexualisation...Une action à la fois ! », est toujours diffusée sur le site de Sisyphe et sur celui de la Table de Concertation des Groupes de femmes du Bas-Saint-Laurent (TCGFBSL) au site www.femmes-bsl.qc.ca ;
  • Le CALACS poursuit son implication active au comité local d’action contre l’hypersexualisation (CLACH) ;

    Comité Local d’Action Contre l’Hypersexualisation (CLACH) de Rimouski

  • Réglementation municipale : le travail s’est poursuivi avec la ville de Rimouski pour la mise à jour de la réglementation municipale portant sur l’étalage et l’affichage d’imprimés et objets à caractère érotiques. Le règlement municipal a été adopté lors de la séance du conseil du 16 juin 2008 ;
  • Une rencontre privée a eu lieu avec le conseil municipal et les membres du CLACH afin de les sensibiliser au phénomène de l’hypersexualisation. Les membres ont pu visionner le clip « Matraquage » réalisé par Dove et une discussion a suivi le visionnement ;
  • Travail afin que la ville de Rimouski se dote d’une politique ayant pour objectif que les organisateurs-trices de tout événement grand public requérant un permis de la Ville s’engagent à ce qu’aucune publicité reliée à un événement et/ou activité à caractère sexiste ou hypersexualisé soit utilisé ou ait lieu sur le territoire de la municipalité.
  • Collaboration avec des citoyenNEs de la Mitis pour diffusion d’une pétition demandant au Sex Bar de Luceville le retrait du dessin d’une femme nue sur leur panneau publicitaire , panneau visible de la 132. Action réussie :le dessin a été retiré du panneau publicitaire dans les jours suivants la circulation de la pétition.
  • Envoi d’une lettre à la compagnie Molson pour demander l’arrêt de la promotion du calendrier « Les plus belles filles de l’Est du Québec ». Le Bas-Saint-Laurent a acheminé plus de 60 plaintes à la compagnie de la part d’organismes et d’individus. À l’échelle du Québec se sont plus de 110 plaintes qui ont été acheminées ; on peut voir la liste des groupes ayant appuyé l’action en annexe. Les plaintes ont également été adressées au Conseil d’éthique de l’industrie québécoise des boissons alcooliques. En date du 28 mai un jugement du Conseil d’éthique a été acheminé à tous les groupes et individus qui ont porté plainte, leur donnant raison. Une demande de rencontre par le Conseil d’éthique à été acheminée à la compagnie Molson.

    Enseignante de l’école Langevin à Rimouski

  • Sensibilisation de 4 groupes d’élèves de 2e secondaire en enseignement moral et religieux et de 2 groupes de 4e secondaire en enseignement moral et religieux sur le phénomène de l’hypersexualisation.
  • 2e secondaire :
      . Présentation de deux courts-métrages de Dove : Évolution et Matraquage.
      . Travail avec les élèves sur les conséquences de l’hypersexualisation.
      En petites équipes, ces élèves ont déniché une publicité sexiste dans un journal, un magazine ou sur Internet et devaient réaliser une nouvelle version non-sexiste de la publicité.
  • 4e secondaire :
      . Visionnement avec les élèves du documentaire « Sexy Inc. Nos enfants sous influence ».
      . Les jeunes ont fait la constatation que l’hypersexualisation touche la sexualisation précoce, la pornographie et les agressions sexuelles et ont été conscientisés à l’image faussée de la femme dans les publicités.
      . Elles et ils ont visionné un enregistrement d’une conférence du forum des 16 et 17 mai 2007 traitant des publicités sexistes.

    Communauté du Saint-Rosaire

  • Participation à la campagne nationale demandant à Bell Canada de cesser la vente d’écrans de veille sexistes pour les téléphones cellulaires ;
  • Adhésion à la coalition nationale contre les publicités sexistes ;
  • Signature de 70 cartes « Le Canada doit faire mieux pour les femmes en situation de prostitution » cartes acheminées au député de Rimouski-Neigette ;

    Les grands amis de la Vallée

  • Section spéciale intitulée « Lutter contre l’hypersexualisation » dans leur journal « En toute amitié » qui rejoint autant les jeunes que les bénévoles et les adultes. Les grands amis de la Vallée compte poursuivre cette action dans le futur.
  • Mise sur pied d’un nouveau projet visant à développer l’esprit critique et l’estime de soi destiné aux adolescentEs de la région. Projet qui entrera en vigueur à l’automne 2008. Il s’agira d’un parrainage de groupe en photographie numérique destiné aux adolescentEs présentant une faible estime de soi (difficultés particulières notamment au niveau de l’image corporelle et de l’hypersexualisation) et vivant de l’isolement. Le but premier du projet est d’aider ces adolescentes à développer une meilleure estime personnelle, leurs habiletés sociales ainsi qu’à développer leur esprit critique entre autre face à l’hypersexualisation. Les jeunes seront invités à réaliser divers projets de photographie. L’un des projet traitera exclusivement d’hypersexualisation.
  • Participation à la campagne nationale demandant à Bell Canada de cesser la vente d’écrans de veille sexistes pour les téléphones cellulaires ;
  • Participation à la campagne de lettres demandant le retrait des calendriers à connotation pornographique de Molson ;
  • Vigilance de l’équipe de travail face aux messages véhiculés lors du Mini-Beach party organisé à l’intention des jeunes de la Vallée âgées entre 5 et 12 ans. L’équipe des Grands amis a porté une attention particulière aux éléments décoratifs présents sur les lieux ainsi qu’aux choix musicaux diffusés lors de l’événement.

    CALACS du KRTB

  • Présentation d’un atelier sur l’hypersexualisation aux jeunes de Tandem-Jeunesse à l’aide du documentaire « Salopettes » et discussion.
  • Accompagnement d’une jeune étudiante de niveau secondaire qui organise un débat dans 2 classes de secondaire 2 et 4 sur le sujet de l’hypersexualisation

    Direction de la santé publique

  • Rencontres de 4 commissions scolaires afin d’initier un projet d’une durée de 2 à 3 ans visant à favoriser l’ajout d’une ressource humaine à temps plein qui aurait pour mandat d’intégrer des activités d’éducation à la sexualité auprès des jeunes de secondaire 1 et 2.
  • SUIVI : Les commissions scolaires Fleuves-et-des-Lacs, Monts-et-Marées et Kamouraska-Rivière-du-Loup ont adhéré au projet. Une personne ressource par territoire travaillera l’équivalent d’une journée semaine en plus de mettre en commun leurs expériences et connaissances.

    Table COSMOSS Mitis

  • Organisation d’une projection-discussion du documentaire « Sexy Inc. nos enfants sous influence » pour le grand public de la Mitis

    Étudiante de Rivière-du-Loup

  • Rédaction d’un article de sensibilisation sur le phénomène de l’hypersexualisation et ses impacts intitulé « Hypersexualisation : attention danger ! » diffusé dans le journal « L’info-Dimanche » de Rivière-du-Loup en mars 2008 ;

    Centre femmes de la Mitis

  • Réaction d’une dizaine de femmes à la campagne de promotion de la compagnie « Parasucco » présente à Mont-Joli ; Envoi d’une lettre au responsable des communications des boutiques Parasucco dénonçant l’utilisation d’images sexualisées renforçant les stéréotypes sexuels et leur demandant d’interrompre l’utilisation et l’affichage de ce type de publicités à Mont-joli. Le panneau publicitaire a été retiré de la rue ainsi que l’affiche aux fenêtres. Cependant, le centre femmes ne sait pas s’il s’agit d’une réponse à leur demande ou d’un changement de campagne publicitaire régulier ;
  • Préparation et co-animation d’ateliers sur l’hypersexualisation équipe/stagiaire du centre femmes dont un déjeuner-causerie « Être ou paraître : telle est la question » le 9 avril 2008. Suite aux animations, la stagiaire a réalisé un dépliant d’information et de sensibilisation sur le sujet qui a été distribué dans trois milieux respectifs de Mont-Joli soit : la Maison des jeunes, la Maison des Naissances et la Maison des familles ;

    Conseil du statut de la femme

  • Lancement à Québec le 11 juin 2008, de l’Avis sur la sexualisation de l’espace public intitulé : « Le sexe dans les médias : obstacle aux rapports égalitaires » ;

    Diocèse de Sainte-Anne-de-la-Pocatière

  • Présentation du dossier hypersexualisation au Réseau des répondantes à la condition des femmes en société et en Église le 27 mai à Trois-Rivières ;
  • Présentation du dossier hypersexualisation au comité des affaires sociales où siègent trois évêques ;

    Table de concertation des groupes de femmes de l’est du Québec

  • Organisation de la Formation Décodage d’images par la Meute Médi-Action pour un groupe de 19 personnes représentantes de groupes de femmes du Bas-Saint-Laurent le 15 mai 2008 ;

    Maison des femmes de Rimouski

  • Participation active d’une travailleuse au sein du Comité Local d’Action Contre l’Hypersexualisation ;
  • Participation à l’action initiée contre Molson ;
    II. Actions initiées dans d’autres régions (connues du CALACS de Rimouski)

    Table de concertation des groupes de femmes Gaspésie-Iles de-la-Madeleine

  • Réaction de la Table de concertation à l’annonce « Jolies gaspésiennes recherchées » parue dans le journal local en mars 2008. Résultat : arrêt temporaire de l’activité. Le calendrier a cependant été relancé.
  • Lettre d’opinion acheminée au journal local ;

    CALACS-Laurentides

  • La journée de réflexion régionale sur l’hypersexualisation s’est tenue le 16 avril 2008. Plus de 300 personnes et groupes de nombreux secteurs y ont assisté.

    Réseau québécois d’action pour la santé des femmes

  • Participation à l’action initiée par le CLACH de Rimouski concernant la promotion des calendriers « Les déesses 2008 » de Molson. Le réseau québécois d’action pour la santé des femmes a demandé le retrait des calendriers « Les déesses 2008 » à la compagnie Molson et acheminé l’information a tout leur réseau demandant leur participation à cette action ;

    CALACS La Bôme-Gaspésie

  • Le CALACS de Gaspé a organisé la formation « Outiller les jeunes face à l’hypersexualisation » donné par madame Francine Duquet à 34 intervenantEs de Gaspé, Chandler et Sainte-Anne-des-Monts. La formation sera offerte à Bonaventure à l’automne ;
  • Organisation de soirées publiques sur l’hypersexualisation à l’aide du documentaire « Sexy Inc. » aux cinq pôles géographiques de la Gaspésie :Gaspé, Sainte-Anne-des-Monts, Chandler, Carleton et les îles-de-la-Madeleine ;
  • Présence dans le médias locaux : TVA, Radio-Canada, dossier spécial dans le journal culturel Gaspésien GRAFFICI « Génération SEXE » qui aura une suite en septembre concernant les engagements des écoles pour réagir au phénomène ;
    III. Saviez-vous que...
  • Vous pouvez vous procurer le coffret des Actes du forum en format DVD au prix de 50$ pour les individus et groupes communautaires et au prix de 75$ pour les institutions. Des coût de 10$ supplémentaires sont demandés pour les frais d’envois.
  • Les groupes et individus de Rimouski et des environs sont invités à se joindre au comité local d’action contre l’hypersexualisation (CLACH) afin de dénoncer et agir de différentes façons face à l’hypersexualisation. Nous avons toujours besoin de nouvelles et nouveaux membres. Les rencontres se tiennent au CALACS de Rimouski ou à la Maison des femmes de Rimouski. N’hésitez pas à entrer en contact avec le CALACS par courriel en signifiant « pour le CLACH ».
  • Il est toujours possible de vous procurer la recherche de madame Pierrette Bouchard « Consentantes ? Hypersexualisation et violences sexuelles » au coût de 25$ (frais d’envoi inclus) en communiquant avec nous par courriel à l’adresse suivante : calacsri@globetrotter.net
  • La Coalition nationale contre les publicités sexistes a fait une avancée ces derniers temps. Un blitz d’adhésions se fait actuellement. Le lancement public et officiel de la coalition devrait se tenir à l’automne 2008. Si vous désirez en savoir plus sur les mandats de la coalition et/ ou désirez devenir membre, nous vous invitons à contacter madame Chantal Locat à l’adresse suivante : info@coalition-cncps.org
  • Vous pouvez porter plainte contre toute publicité ou promotion utilisant le corps des femmes pour vendre de l’alcool : www.educalcool.qc.ca/ethique, la procédure est très simple.
  • Vous désirez ne plus recevoir le mémo faites-le-nous savoir par courriel à l’adresse suivante : calacsri@globetrotter.net à l’attention de Joane ou Lucie.
  • Vous pensez que ce mémo serait utile pour un groupe et/ou organisme en particulier, vous n’avez qu’à nous en informer ou demander au groupe de nous en informer.

    Nous comptons sur votre solidarité et votre soutien afin de partager avec nous vos actions, gains, idées, outils etc. Il n’en tient qu’à nous toutes et tous que cette campagne contribue à enrayer l’hypersexualisation et la sexualisation précoce et stimule notre désir régional de poursuivre nos implications. Chaque action peut faire une différence. Ensemble, nous pouvons susciter des changements.

    L’équipe du Centre d’Aide et de Lutte Contre les Agressions à Caractère Sexuel (CALACS) de Rimouski


    Organismes et individus demandant le retrait des calendriers « Les déesses 2008 », incluant le calendrier « Les plus belles filles de l’est du Québec)

    Total : 136, dont 84 organismes et individus provenant du Bas-Saint-Laurent

    Organismes du Bas-Saint-Laurent ayant participé à la campagne :

    1. ACEF de Rimouski-Neigette
    2. Action-Travail Kamouraska/Carrefour jeunesse-emploi
    3. A.L.E.S.E. Abattons les échelons socio économiques, Amqui
    4. Auberge du coeur Le Transit
    5. CALACS de Rimouski
    6. CALACS du KRTB
    7. Carrefour jeunesse-emploi Rivière-du-Loup/Les Basques
    8. Centre de Femmes de la Vallée de la Matapédia
    9. Centre femmes de la Mitis
    10. Centre-Femmes du Grand-Portage
    11. Centre-Femmes La Passerelle du Kamouraska
    12. Centre ressource pour la Vie Autonome, BSL
    13. Clinique de Planning de Rimouski, Centre hospitalier régional de Rimouski
    14. Comité de justice sociale des religieux (ses) de l’Est du Québec
    15. Comité intercongrégation pour la justice sociale de l’Est du Québec
    16. Comité local d’action contre l’hypersexualisation de Rimouski
    17. Communauté des frères du Sacré-cœur de Rimouski
    18. Condition des femmes en société et en Église, diocèse de Sainte-Anne-de-la-Pocatière
    19. La Débrouille, maison d’aide et d’hébergement pour femmes et enfants victimes de violence conjugale
    20. La Gigogne, maison d’hébergement, Matane
    21. L’arbre de vie, Rimouski
    22. L’Arrimage, Rimouski
    23. Les Grands Amis de Rimouski
    24. Les Grands Amis de la Vallée
    25. Maison des femmes de Rimouski
    26. Maison des jeunes de Saint-Épiphane
    27. Organisme de Justice Alternative, Rimouski
    28. Regroupement des femmes de la région de Matane
    29. Regroupement des Organismes Communautaires et Alternatifs en Santé Mentale (ROCASM) du Bas du Fleuve
    30. Table de concertation des groupes de femmes du Bas-Saint-Laurent
    31. PLAIDD-BF, Rimouski
    32. Comité exécutif du syndicat des enseignants et enseignantes du Cégep de Rimouski

    + 52 personnes provenant du Bas-Saint-Laurent + 53 organismes et individus provenant du reste du Québec

    Mis en ligne sur Sisyphe, le 27 juin 2008

    SISYPHE VOUS SUGGÈRE

    Le livre La sexualisation précoce des filles, 2e édition, de Pierrette Bouchard, Natasha Bouchard et Isabelle Boily, est disponible au coût de 10$ l’unité + 2$ pour frais d’expédition. Pour les commandes de 50 exemplaires et plus, nous offrons 15% de rabais et payons les frais d’expédition. Pour plus d’information, voir La sexualisation précoce des filles. Offre valable au Québec seulement.

                            Format Noir & Blanc pour mieux imprimer ce texteImprimer         Nous suivre sur Twitter       Nous suivre sur Facebook
  • le Centre d’aide et de lutte contre les agressions à caractère sexuel de Rimouski



       Pour afficher en permanence les plus récents titres et le logo de Sisyphe.org sur votre site, visitez la brève À propos de Sisyphe.

    © Sisyphe 2002-2013
    Sisyphe.org | Archives | Plan du site | Copyright Sisyphe 2002-2011 | |Retour à la page d'accueil |Admin