| Arts & Lettres | Poésie | Démocratie, laïcité, droits | Politique | Féminisme, rapports hommes-femmes | Femmes du monde | Polytechnique 6 décembre 1989 | Prostitution & pornographie | Syndrome d'aliénation parentale (SAP) | Voile islamique | Violences | Sociétés | Santé & Sciences | Textes anglais  

                   Sisyphe.org    Accueil                                   Plan du site                       






mardi 25 novembre 2003


À Montréal
Forum international sur les mutilations génitales féminines

par Femmes africaines, Horizon 2015






Écrits d'Élaine Audet



Chercher dans ce site


AUTRES ARTICLES
DANS LA MEME RUBRIQUE


Mutilations sexuelles hors d’Afrique : nouveau rapport, nouveau déni… excepté le cas irakien
États-Unis : 10 ans de prison pour un apprenti-exciseur
Les mutilations génitales féminines, une forme extrême de violence faite aux femmes
Appel à la solidarité des Québécois-es et des Canadien-nes dans la lutte contre les MGF-excision
Changer une convention sociale néfaste : la pratique de l’excision/mutilation génitale féminine
Dossier Excision, par afrik.com
Le plan d’action du Québec pour contrer les mutilations génitales féminines se fait attendre
Des exciseuses d’Abdijan déposent leurs couteaux
Tolérance zéro pour les mutilations génitales féminines







Femmes africaines, Horizon 2015 (FAH2015)
6358, Av. Cool Brook, NDG Montréal,
Québec, H3X 2N1
Tél. : (514) 739 55 74
Fax : (514) 739 67 25

COMMUNIQUÉ

Montréal, Québec, Canada, le 24 Novembre 2003 - En collaboration avec l’Association des Obstétriciens et gynécologues du Québec (AOGQ), l’Ordre des infirmiers et infirmières du Québec (Oiiq), l’Institut Simone de Beauvoir de l’Université de Concordia, l’Institut d’études des femmes (IÉF) de l’Université d’Ottawa, l’Organisme PROMIS (Promotion, Intégration, Société nouvelle), La Table du Mois de l’Histoire des Noirs, l’Association des étudiants africains de l’UQAM, le Réseau FEMMES AFRICAINES, Horizon 2015 (FAH2015) vous convie à un Forum sur les MGF (excision/infibulation) du 3 au 6 décembre dans les villes d’Ottawa (3 Déc., Salle Arts 257), de Québec (4 Déc. ) et de Montréal (5 et 6 décembre) au Palais des Congrès de Montréal.

Chaque année, au moins deux millions de fillettes dans le monde sont
victimes des MGF, soit 6 000 par jour et 5 par minute, d’après le Colloque
de la Fédération internationale des gynécologues et obstétriciens (FIGO)
tenu un à Montréal à l’automne 1994. Ainsi, environ 120 millions de femmes (données OMS) à travers le monde sont confrontées à des problèmes de santé physique et mentale liés à la pratique des mutilations génitales féminines (MGF) sous forme d’excision ou d’infibulation. Et, selon l’OMS, au moins 5% des femmes victimes des MGF, soit plus de 6 500 000 vivent en Occident.

Alors qu’en Europe, on est confronté à ce problème depuis les années 80, en Amérique du Nord, ce n’est au milieu des années 90 que l’on a commencé à se rendre compte que cette pratique d’ailleurs (Afrique) est devenue une réalité d’ici (Québec, Canada, USA). Mais ici, on est peu préparé à ce genre de situation tant techniquement que psychologiquement. Très souvent, on se demande : Que faire ? Comment faire ?

Afin de mieux outiller le personnel médical et des services sociaux
(médecins, infirmier-è-s, psychologues, etc.), sensibiliser le public,
édifier nos décideurs (députés, ministres,...) et échanger avec les
professionnels de chez nous (avocats, éducateurs, agents de l’immigration, de la police, etc.), le Réseau "FEMMES AFRICAINES" et ses partenaires reçoivent des conférencier-è-s l’Europe et de l’Afrique.

Le Forum sera donc animé par Dr Kouyaté, gynécologue et Directeur des
opérations du Comité Inter-Africain sur les pratiques traditionnelles ayant effet sur les femmes et les enfants ((CI-AF ou Mouvement mondial de lutte contre les MGF), par Dr Touré, gynécologue, membre du Comité malien du CI-AF, Dre Luce Sirkis, médecin, membre fondateur du Groupe pour l’Abolition des mutilations sexuelles de la France (GAMS-France), Mesdames Coumba Touré, présidente de GAMS-France, Isabelle GILLETTE-FAYE, Sociologue et Vice-Présidente du GAMS-France, Khady Koita, présidente du Réseau européen de prévention des MGF (NetEuro), Madame Joséphine Traoré, du Comité National du CI-AF du Mali.

À ces experts et intervenants, se joindront les représentantes de la
Coopération internationale, notamment la Rapporteure des Nations Unies sur les mutilations génitales féminines (MGF) et les représentantes de l’Agence Intergouvernementale de la Francophonie (AIF), de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), du Fonds des Nations Unies pour l’Enfance (UNICEF). Toutes nous exprimeront la position de leurs institutions vis-à-vis des MGF et les stratégies et actions mises en ouvre pour éradiquer les MGF à l’Horizon 2015.

En cette période de souvenirs des massacres de Poly et de Journée nationale de commémoration et d’action contre la violence faite aux femmes (6 Décembre), venez dire avec nous « STOP aux MGF » qui constituent la forme extrême de violence faite aux femmes.

Pour plus de détails consulter ces liens :

http://www.setisite.com/cls/fah/pub/affiche1.htm

http://www.setisite.com/cls/fah/pub/affiche2.htm

http://www.setisite.com/cls/fah/pub/affiche3.htm</a.

ou contactez

Mariama Bah ou Zeinab
Tél. : 514 739 55 74
Site Web :
http://www.setisite.com/cls/fah</a.
Courriel :
Fah2015@setisite.com

Mis en ligne sur Sisyphe, le 25 novembre 2003


Partagez cette page.
Share


Format Noir & Blanc pour mieux imprimer ce texteImprimer ce texte   Nous suivre sur Twitter   Nous suivre sur Facebook
   Commenter cet article plus bas.

Femmes africaines, Horizon 2015



    Pour afficher en permanence les plus récents titres et le logo de Sisyphe.org sur votre site, visitez la brève À propos de Sisyphe.

© SISYPHE 2002-2003
http://sisyphe.org | Archives | Plan du site | Copyright Sisyphe 2002-2016 | |Retour à la page d'accueil |Admin