| Arts & Lettres | Poésie | Démocratie, laïcité, droits | Politique | Féminisme, rapports hommes-femmes | Femmes du monde | Polytechnique 6 décembre 1989 | Prostitution & pornographie | Syndrome d'aliénation parentale (SAP) | Voile islamique | Violences | Sociétés | Santé & Sciences | Textes anglais  

                   Sisyphe.org    Accueil                                   Plan du site                       






samedi 14 février 2004


Au Québec
La ministre Courchesne rencontre une vive opposition à la transformation du Conseil du statut de la femme

par L’Intersyndicale des femmes






Écrits d'Élaine Audet



Chercher dans ce site


AUTRES ARTICLES
DANS LA MEME RUBRIQUE


Gazette des femmes - Réflexions autour d’un ramdam
Si la Gazette des femmes revenait à une démarche résolument féministe
Pas d’économies aux dépens des femmes du Québec/signatures recueillies avril 2004 - p.11
Pas d’économies aux dépens des femmes du Québec - p.1
Plus de 3000 femmes et de 600 hommes réclament le maintien du Conseil du statut de la femme et du Secrétariat à la condition féminine
Le gouvernement Charest réitère son mépris à l’égard des femmes
Un projet à situer dans la montée de la droite
Dans l’adversité, la résistance a meilleur goût
Pas d’économies aux dépens des femmes du Québec - page 7
Profil des professions et affiliations des femmes signataires de la pétition pour le maintien du CSF et du SCF
Pas d’économies aux dépens des femmes du Québec - 9
Pas d’économies aux dépens des femmes du Québec, p. 10
Réflexions sur l’avenir du Conseil du statut de la femme et du Secrétariat à la condition féminine
La CSQ n’est pas dupe : le Conseil du statut de la femme n’est qu’en sursis
Condition féminine : pourquoi changer ce qui va bien ?
Pas d’économies aux dépens des femmes du Québec - page 2
Pas d’économies aux dépens des femmes du Québec - page 4
Le SFPQ s’inquiète de l’éventuelle disparition du CSF et du Secrétariat à la condition féminine
Des hommes s’opposent à l’abolition du Conseil du statut de la femme
Pas d’économies aux dépens des femmes du Québec - page 3
Pas d’économies aux dépens des femmes du Québec, page 5
Pas d’économies aux dépens des femmes du Québec - 8
Pas d’économies aux dépens des femmes du Québec, p.6







COMMUNIQUÉ

Montréal, le 27 janvier 2004 - Les représentantes des 10 organisations syndicales membres de l’Intersyndicale des femmes ont prévenu la ministre des Relations avec les citoyens et de l’Immigration et chargée de l’application de la Loi du Conseil du statut de la femme (CSF), Michelle Courchesne, qu’elle fera face à une vive opposition si elle dépossède le Conseil de sa mission, en le convertissant en Conseil de l’égalité.

Les membres de l’Intersyndicale ont aussi rappelé, durant leur rencontre du 27 janvier avec Mme Courchesne, que le gouvernement prend clairement les femmes pour cible, notamment par divers projets de loi adoptés avant les fêtes sous l’imposition du bâillon. La dizaine de militantes féministes et syndicales ont eu une heure pour exprimer leur plus profond désaccord avec les politiques gouvernementales et sur le projet de la ministre visant à démanteler le CSF après 30 ans d’existence. Elles ont aussi réclamé le dépôt du nouveau plan d’action préparé par le Secrétariat à la condition féminine (SCF), lequel devrait être présenté au printemps, ou au plus tard à l’automne 2003. Ce plan devait suivre la consultation tenue auprès du mouvement des femmes, à l’hiver 2003, et à laquelle l’Intersyndicale a activement participé.

Sous la gouverne des libéraux, nous assistons à des attaques systématiques contre des groupes de travailleuses parmi les plus vulnérables, comme les intervenantes des services de garde en milieu familial ou les ressources intermédiaires en santé (projets de loi no 7 et 8 interdisant leur syndicalisation). La hausse des tarifs des services de garde (projet de loi no 32) a un impact plus grand sur les femmes chefs de familles monoparentales, sur les plus pauvres, et sur une politique familiale qui commençait enfin à prendre forme.

« Les femmes n’acceptent pas de revenir dans le passé sous prétexte de modernisation et c’est pourtant ce qui se produit depuis l’arrivée au pouvoir des libéraux », dénonce la responsable du Comité des femmes à la Centrale des syndicats du Québec (CSQ), Carole Lejeune.

S’ajoute aussi aux coups bas envers les femmes, l’adoption du projet de loi no 34 qui impose un recul sur le plan de la représentation des femmes dans les conférences régionales des élus, au regard du développement des régions. Le projet de loi no 25, sur la fusion des établissements de santé, promet aussi un grand remue-ménage, dans un domaine où la large majorité des travailleuses pansent à peine les cicatrices laissées par les autres interventions majeures faites depuis quelques années dans le réseau de la santé, et dans leurs conditions de travail.

« À l’heure où la recherche d’économies semble la seule motivation des décideurs, les femmes ont plus que jamais besoin d’instruments tel le CSF, dont le mandat est d’assurer la prise en compte de leurs intérêts », a rappelé, en conférence de presse, la 2e vice-présidente du Syndicat des professionnelles et professionnels du gouvernement du Québec (SPGQ), Claire Picard.

Forte de ses 170 000 membres, la voix de l’Intersyndicale des femmes se fera de nouveau entendre lors de la Journée internationale des femmes, pour que le CSF demeure et continue sa mission de vigile et de promotion des droits des femmes et qu’arrêtent les attaques systématiques du gouvernement envers la moitié de la population du Québec. « Il faut que cessent les reculs concernant l’égalité des femmes. Le mouvement des femmes est en marche pour préparer la riposte, le 8 mars prochain », a averti la conseillère à la Condition des femmes, au Syndicat de la fonction publique du Québec (SFPQ), Mme Monique Voisine.

Le Conseil du statut de la femme (CSF) est un organisme gouvernemental de consultation et d’étude qui veille, depuis 1973, à promouvoir et à défendre les droits et les intérêts des Québécoises. Au cours de cette période, le Conseil a participé aux grands débats publics, notamment en conseillant le gouvernement sur les lois du travail, le patrimoine familial, l’égalité entre les époux dans le mariage, la violence conjugale, la réforme de la santé et de l’éducation, la mondialisation, etc. Le Conseil a aussi sensibilisé la population à la publicité sexiste, les stéréotypes en éducation et la conciliation travail-famille.

L’Intersyndicale des femmes regroupe la CSQ, le SPGQ, le SFPQ, la Centrale des syndicats démocratiques (CSD), la Fédération des infirmières et infirmiers du Québec (FIIQ), la Fédération autonome du collégial (FAC), la Centrale des professionnelles et professionnels de la santé (CPS), l’Association professionnelle des technologistes médicaux du Québec (APTMQ), le Syndicat des techniciens et artisans de réseau français de Radio-Canada (STARF) et le Syndicat des agentes de la paix en services correctionnels du Québec (SAPSCQ)

Source et renseignements :
Julie Roy
Agente d’information CSQ
Cell. : (514) 237-4432
roy.julie@csq.qc.net

Site de la CSQ


Partagez cette page.
Share


Format Noir & Blanc pour mieux imprimer ce texteImprimer ce texte   Nous suivre sur Twitter   Nous suivre sur Facebook
   Commenter cet article plus bas.

L’Intersyndicale des femmes



Plan-Liens Forum

  • > Ceci n’est pas un gouvernement
    (1/2) 12 février 2004 , par

  • La ministre Courchesne rencontre une vive opposition à la transformation du Conseil du statut de la femme
    (2/2) 3 février 2004 , par





  • > Ceci n’est pas un gouvernement
    12 février 2004 , par   [retour au début des forums]
    La ministre Courchesne rencontre une vive opposition à la transformation du CSF

    Ceci n’est pas un gouvernement ! C’est un novice, un apprenti qui travaille à la destruction de conditions sociales acceptables pour les québécois mais surtout pour les québécoises. Vite un vote de non-confiance !

    La ministre Courchesne rencontre une vive opposition à la transformation du Conseil du statut de la femme
    3 février 2004 , par   [retour au début des forums]

    Le CSF a réalisé de nombreuses avancées au nom des Québécoises depuis ses débuts. Mais le conseil semble se faire actuellement trop discret dans le domaine des publicités sexistes, de la pornographie et de la prostitution.

    La promotion et la défense des droits et des intérêts des femmes se réalisent d’abord par la reconnaissance de la dignité des femmes !


        Pour afficher en permanence les plus récents titres et le logo de Sisyphe.org sur votre site, visitez la brève À propos de Sisyphe.

    © SISYPHE 2002-2004
    http://sisyphe.org | Archives | Plan du site | Copyright Sisyphe 2002-2016 | |Retour à la page d'accueil |Admin