| Arts & Lettres | Poésie | Démocratie, laïcité, droits | Politique | Féminisme, rapports hommes-femmes | Polytechnique 6 décembre 1989

| Prostitution & pornographie | Syndrome d'aliénation parentale (SAP) | Voile islamique | Violences | Sociétés | Santé & Sciences | Textes anglais  



                   Sisyphe.org    Accueil                                                         







mardi 22 février 2011
Qui sera le Macho de l’année, selon les Chiennes de garde ?

Les Chiennes de garde le révèleront à l’occasion du 8 mars, Journée internationale des femmes.

Pour la troisième fois, les Chiennes de garde vont décerner leur prix au Macho de l’année.
Le nom du lauréat sera proclamé le lundi 7 mars à 11h, au Divan du Monde, 75, rue des Martyrs 75018 Paris, en présence de personnalités féministes,
notamment Roselyne Bachelot-Narquin, ministre de la Cohésion sociale et des
Solidarités, et Fatima Lalem, adjointe au maire de Paris, chargée de l’Égalité
femmes/hommes.

Le Prix au Macho de l’année, décerné par les Chiennes de garde, est destiné à
l’auteur de la remarque, déclaration ou insulte la plus sexiste, faite publiquement à une femme ou au sujet de femmes, pendant l’année 2010.
Qui sera le Macho de l’année 2010 ?

Après André Vingt-Trois, cardinal archevêque de Paris (2008) : « Le plus difficile, c’est d’avoir des femmes qui soient formées. Le tout n’est pas d’avoir une jupe, c’est d’avoir quelque chose dans la tête », et Louis Nicollin, président du club de football de Montpellier (2009) : « On peut se parler, se dire les choses. On est des hommes, pas des gonzesses », à qui le tour ?

Pendant toute l’année, les Chiennes de garde ont exercé leur vigilance et répertorié des déclarations publiques machistes (qui seront disponibles à partir du 7 mars sur le site des Chiennes de garde) ; les plus caractéristiques ont été sélectionnées, et
les membres de l’association ont voté à l’aveugle, c’est-à-dire sans connaître le nom des auteurs, en choisissant parmi la liste visible ici.

En outre, La Meute contre la publicité sexiste demandera, à cette occasion, la création d’une instance chargée d’examiner toutes les publicités avant leur diffusion dans l’espace public ; dirigée par une personnalité indépendante, cette instance sera composée pour moitié de représentant-es du peuple (élu-es, associations) et pour moitié de professionnel-les.

Sites : Chiennes de garde et La Meute contre la publicité sexiste

Cheffedemeute : Florence Montreynaud
Contact presse : 06 37 40 42 69

Mis en ligne sur Sisyphe, le 22 février 2011



Partagez cette page.
Share



Commenter ce texte
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

*    Nous suivre sur Twitter ou en créant une alerte Sisyphe dans les Actualités de Google.

© Sisyphe 2002-2014




Chercher dans ce site
Lire les articles de la page d'accueil


LES AUTRES BRÈVES
DE CETTE RUBRIQUE


mercredi 28 novembre
De la couleur contre la douleur : Un appel politique pour la fin des violences envers les femmes
samedi 24 novembre
Fédération des maisons d’hébergement pour femmes - 12 jours d’action : les femmes violentées manquent de services au Québec !
mercredi 31 octobre
La CLES - Réaction aux prises de position de la FFQ sur la prostitution
lundi 8 octobre
Brigitte Paquette, "La déferlante #MoiAussi. Quand la honte change de camp"
dimanche 30 septembre
Conférence publique - Sortir de la prostitution, socialement, politiquement, juridiquement
dimanche 16 septembre
La CLES exhorte les partis à faire connaître leurs engagements en matière d’exploitation sexuelle
mercredi 16 mai
Lancement du livre "Zéromacho" de Florence Montreynaud le 23 mai à Montréal
jeudi 8 mars
Conseil du statut de la femme - 8 mars, 8 raisons de se mobiliser contre la violence et le harcèlement à caractère sexuel
mardi 6 mars
FMHF - L’expérience des femmes victimes de violence dans le système de justice pénale : un parcours difficile. Rapport de recherche
dimanche 4 mars
Coalition féministe contre la violence envers les femmes (CFVF) : #etmaintenant ? - Des groupes promettent de talonner la classe politique !






http://sisyphe.org | Archives | Plan du site | Copyright Sisyphe 2002-2016 | |Page d'accueil |Admin