| Arts & Lettres | Poésie | Démocratie, laïcité, droits | Politique | Féminisme, rapports hommes-femmes | Polytechnique 6 décembre 1989

| Prostitution & pornographie | Syndrome d'aliénation parentale (SAP) | Voile islamique | Violences | Sociétés | Santé & Sciences | Textes anglais  



                   Sisyphe.org    Accueil                                                         







lundi 16 mai 2011
Présomption d’innocence de DSK ou déni préventif de culpabilité ?

On parle beaucoup, dans les milieux autorisés français, de la nécessité d’une grande prudence dans cette affaire DSK. On y réclame à grands cris de la retenue et l’on brandit à n’en plus finir le maître-mot de présomption d’innocence.

De là à évoquer la possibilité d’une machination, d’un complot, d’un coup monté, il n’y a qu’un pas que certains franchissent sans trop s’embarrasser de scrupules ni de nuances :

  • Un coup monté » (Bernard Tapie) ;
  • Un complot international » (Michelle Sabban, strauss-kahnienne) ;
  • Une machination » (Christine Boutin).

    Et la présomption d’innocence de la victime présumée ?

    Or, ce faisant, c’est la présomption d’innocence de la victime présumée, cette jeune employée du Sofitel de New-York, qui est sans vergogne remise en cause par inversion des rôles. À quand le bon vieux coup de la femme violée qui l’aurait cherché ?

    Car enfin, dans tous les cas, nous ne sommes pas là dans le simple registre du vague soupçon ou de la rumeur incontrôlée, mais face à des accusations précises pour des faits précis dans des circonstances précises à des instants précis.

    - Lire la suite : Le Yéti,
    Rue89.

    - Lire aussi : « Affaire DSK : présomption d’innocence ou victime disqualifiée ? », sur www.slate.
    Attention à la théorie du complot : ce que dit la femme de chambre mérite d’être pris en compte.

    - Aussi : "Culpabilisation des victimes d’agression sexuelle et de violence conjugale".

  • « Le passé de DSK ne plaide pas en sa faveur ». En juillet 2007, Jean Quatremer, correspondant de « Libération » à Bruxelles, est le seul et le premier journaliste à évoquer sur son blog « le seul vrai problème de Strauss-Kahn », son « rapport aux femmes ». Il a répondu à vos questions. Dans Libération, le 16 mai 2011.
  • "Que s’est-il passé au Sofitel : les hypothèses qui circulent", Libération, 16 mai 2011.
  • Dominique Strauss-Kahn - Le risque de dénoncer, par Josée Boileau, Le Devoir, 17 mai 2011
  • La victime présumée de DSK, une femme « en état de choc », Libération
  • DSK, Polanski : le syndrome de la femme tentatrice, AgoraVox.
  • L’affaire DSK et l’omerta sur les violences sexuelles, dans NouvellesNews.
  • DSK inculpé de « tentative de viol » à New York, dans le blogue de Jean Quatremer, Libération>
  • Christian Rioux, "L’affaire DSK - Les féministes montent au créneau", Le Devoir, 18 mai 2011.

    Mis en ligne sur Sisyphe, le 16 mai 2011



  • Partagez cette page.
    Share



    Commenter ce texte
    modération a priori

    Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

    Qui êtes-vous ?
    Votre message
    • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

    *    Nous suivre sur Twitter ou en créant une alerte Sisyphe dans les Actualités de Google.

    © Sisyphe 2002-2014




    Chercher dans ce site
    Lire les articles de la page d'accueil


    LES AUTRES BRÈVES
    DE CETTE RUBRIQUE


    vendredi 20 octobre
    PDF Québec - Ne minimisons pas les agressions contre les femmes
    lundi 2 octobre
    Les hommes alliés contre les violences faites aux femmes - Lancement de la 4ème capsule
    jeudi 28 septembre
    Invitation de La CLES - Journée internationale de non-prostitution : grande soirée sur le thème "Les jeunes féministes et la position abolitionniste"
    mercredi 20 septembre
    CSF - Pour atteindre l’égalité, il faut appeler une femme une femme !
    mardi 30 mai
    "Un trop Grand Prix pour les femmes et les filles", une campagne de sensibilisation à l’exploitation sexuelle
    lundi 27 mars
    Gai Écoute Panels 2017, le 21 avril
    vendredi 17 mars
    Revue Relations - Violences faites aux femmes : le Québec à un tournant ?
    dimanche 5 mars
    "Dis, c’est quoi le féminisme ?" par Nadia Geerts
    mardi 24 janvier
    Conférence - Le racisme systémique entre justice sociale et persistance
    jeudi 19 janvier
    Le groupe de recherche d’intérêt public du Québec (GRIP-Q) à McGill : Contre les mascu au Rialto !








    Présomption d’innocence de DSK ou déni préventif de culpabilité ?
    18 mai 2011, par alice



    Présomption d’innocence de DSK ou déni préventif de culpabilité ?
    18 mai 2011, par alice   [retour au début des forums]
    r

    Cet article est bienvenu. Car en deçà de la présomption d’innocence, les chefs d’accusation très graves reprennent le scénario tellement classique dans les cas de violences à l’égard des femmes et de viols.

    La victime présumée doit aussi être soutenue car elle a osé porté plainte, a vécu des moments terribles et des atteintes à sa dignité.

    Espérons que cela changera les comportements et que les hommes se rendront compte qu’ils ne peuvent pas se permettre n’importe quoi avec les femmes et les traiter comme des objets bons à assouvir leurs plaisirs.

    [Répondre à ce message]

    http://sisyphe.org | Archives | Plan du site | Copyright Sisyphe 2002-2016 | |Page d'accueil |Admin