| Arts & Lettres | Poésie | Démocratie, laïcité, droits | Politique | Féminisme, rapports hommes-femmes | Polytechnique 6 décembre 1989

| Prostitution & pornographie | Syndrome d'aliénation parentale (SAP) | Voile islamique | Violences | Sociétés | Santé & Sciences | Textes anglais  



                   Sisyphe.org    Accueil                                                         







vendredi 22 juillet 2011
Affaire Guy Turcotte - Le Directeur des poursuites criminelles et pénales interjette appel

La Presse Canadienne - Le Directeur des poursuites criminelles et pénales interjette appel dans le dossier du cardiologue Guy Turcotte, qui avait été reconnu non criminellement responsable du meurtre de ses deux enfants. Le Directeur l’a fait savoir vendredi après-midi, par voie de communiqué.

Le comité des appels du Directeur des poursuites criminelles et pénales affirme qu’après avoir procédé à l’analyse des directives du juge Marc David, de la Cour supérieure, il en est venu à la conclusion qu’il pouvait interjeter appel.

Dans son communiqué, le Directeur des poursuites criminelles et pénales dit estimer que « le juge a erré en droit sur des points susceptibles d’avoir influencé le jury dans ses conclusions quant à la non-responsabilité criminelle pour cause de troubles mentaux » du docteur Turcotte.

Le Directeur des poursuites précise qu’il ne fera aucune autre déclaration publique.

Olivier, 5 ans, et Anne-Sophie Turcotte, 3 ans, avaient été poignardés à plusieurs reprises par leur père, le cardiologue Guy Turcotte, le 20 février 2009, dans sa résidence de Piedmont, dans les Laurentides. M. Turcotte supportait mal la rupture de sa relation avec sa conjointe, Isabelle Gaston, urgentologue au même centre hospitalier que lui.

Joint au téléphone, l’avocat de M. Turcotte, Me Pierre Poupart, s’est refusé à tout commentaire.

La mère des enfants, Isabelle Gaston, s’était dite déçue du verdict, mais avait souhaité que la Couronne ne dépose pas de requête en appel, afin de pouvoir tourner la page sur ce tragique épisode de sa vie.

Le verdict du jury, rendu le 5 juillet dernier, avait causé tout un émoi dans la population, alimentant les réseaux sociaux, les tribunes téléphoniques, les sections de lettres des lecteurs dans les quotidiens, de même que plusieurs émissions d’information et d’affaires publiques.

Une manifestation était même prévue le 6 août, à Montréal, contre le verdict de non responsabilité criminelle pour troubles mentaux du docteur Turcotte.

Une pétition en ligne avait été lancée, réclamant « un verdict plus approprié » pour celui qui a admis avoir tué ses deux enfants.

Source : La Presse Canadienne et Cyberpresse, le 22 juillet 2011

Mis en ligne sur Sisyphe, le 22 juillet 2011



Partagez cette page.
Share



Commenter ce texte
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

*    Nous suivre sur Twitter ou en créant une alerte Sisyphe dans les Actualités de Google.

© Sisyphe 2002-2014




Chercher dans ce site
Lire les articles de la page d'accueil


LES AUTRES BRÈVES
DE CETTE RUBRIQUE


lundi 18 mars
Des livres en solde aux éditions Sisyphe
jeudi 7 mars
Le 8 mars : une occasion de rappeler le droit des femmes à vivre en sécurité - Action ontarienne contre la violence faite aux femmes
jeudi 7 mars
Plus de 10 000 demandes d’hébergement refusées chaque année : cri d’alarme des maisons pour ne plus dire "NON" !
mardi 5 mars
PDF Québec - Les fées ont toujours soif !
mercredi 28 novembre
De la couleur contre la douleur : Un appel politique pour la fin des violences envers les femmes
samedi 24 novembre
Fédération des maisons d’hébergement pour femmes - 12 jours d’action : les femmes violentées manquent de services au Québec !
mercredi 31 octobre
La CLES - Réaction aux prises de position de la FFQ sur la prostitution
lundi 8 octobre
Brigitte Paquette, "La déferlante #MoiAussi. Quand la honte change de camp"
dimanche 30 septembre
Conférence publique - Sortir de la prostitution, socialement, politiquement, juridiquement
dimanche 16 septembre
La CLES exhorte les partis à faire connaître leurs engagements en matière d’exploitation sexuelle






http://sisyphe.org | Archives | Plan du site | Copyright Sisyphe 2002-2016 | |Page d'accueil |Admin