| Arts & Lettres | Poésie | Démocratie, laïcité, droits | Politique | Féminisme, rapports hommes-femmes | Polytechnique 6 décembre 1989

| Prostitution & pornographie | Syndrome d'aliénation parentale (SAP) | Voile islamique | Violences | Sociétés | Santé & Sciences | Textes anglais  



                   Sisyphe.org    Accueil                                                         







lundi 26 mars 2012
Prostitution - Le Conseil du statut de la femme réagit au jugement de la Cour d’appel de l’Ontario : les prostituées à la merci des proxénètes

Un jugement qui risque de renforcer l’exploitation
des prostituées par les proxénètes

Montréal, le 26 mars 2012 — La présidente du Conseil du statut de la femme, Mme Julie Miville-Dechêne, craint que la décriminalisation des maisons de débauche ordonnée par la Cour d’appel de l’Ontario, renforce l’exploitation des femmes prostituées par les proxénètes.

Le Conseil est en désaccord avec le tribunal car il estime que la grande majorité des prostituées n’ont pas véritablement choisi de vendre leur corps au plus offrant. Pour le Conseil, ce jugement risque de donner encore plus de marge de manœuvre à ceux qui exploitent les prostituées, soit les proxénètes et les clients.

« Les gouvernements doivent intervenir dans ce débat juridique pour mieux protéger les femmes victimes de ce commerce et afin de les aider, par des services appropriés, à se sortir du cercle vicieux de la prostitution », estime Julie Miville-Dechêne, présidente du Conseil.

En ce moment, les tribunaux ontariens privilégient les droits individuels de certaines « travailleuses du sexe » au détriment du droit collectif à la dignité humaine de la vaste majorité des prostituées.

Il est faux de croire qu’on ne peut rien faire pour combattre ce que certains ont baptisé à tort de « plus vieux métier du monde ». Des pays, comme la Suède, ont mis sur pied des stratégies prometteuses.

Le Conseil va publier dans quelques semaines un avis sur la prostitution, afin de proposer aux gouvernements des pistes de solution pour contrer cette forme d’exploitation que nous refusons de banaliser. Pour nous, il s’agit d’un rappel dramatique que l’égalité entre les hommes et les femmes n’est pas atteinte.

Le Conseil du statut de la femme a pour mission de conseiller le gouvernement et d’informer la population sur les questions d’égalité entre les femmes et les hommes. Pour de plus amples informations, rendez-vous au www.placealegalite.gouv.qc.ca

Source : Conseil du statut de la femme

- Décision de la Cour d’appel de l’Ontario.

Mis en ligne sur Sisyphe, le 26 mars 2012



Partagez cette page.
Share



Commenter ce texte
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

*    Nous suivre sur Twitter ou en créant une alerte Sisyphe dans les Actualités de Google.

© Sisyphe 2002-2014




Chercher dans ce site
Lire les articles de la page d'accueil


LES AUTRES BRÈVES
DE CETTE RUBRIQUE


mercredi 16 mai
Lancement du livre "Zéromacho" de Florence Montreynaud le 23 mai à Montréal
jeudi 8 mars
Conseil du statut de la femme - 8 mars, 8 raisons de se mobiliser contre la violence et le harcèlement à caractère sexuel
mardi 6 mars
FMHF - L’expérience des femmes victimes de violence dans le système de justice pénale : un parcours difficile. Rapport de recherche
dimanche 4 mars
Coalition féministe contre la violence envers les femmes (CFVF) : #etmaintenant ? - Des groupes promettent de talonner la classe politique !
dimanche 28 janvier
Des réactions à la tribune de 100 femmes françaises sur #MeToo et "la liberté d’importuner" des hommes
mardi 23 janvier
Mémoire de PDF Québec pour favoriser la pleine participation des Québécoises, de toutes origines, au marché du travail
mercredi 6 décembre
Ligue des Noirs du Québec - Grande manifestation pacifique devant le parlement fédéral à Ottawa le 14 décembre
dimanche 26 novembre
Violences faites aux femmes : sonnettes d’alarme !
lundi 20 novembre
Régine Laurent, récipiendaire du Prix Pour les droits des femmes 2017
vendredi 17 novembre
FMHF - Déjeuner des hommes pour l’élimination des violences envers les femmes - Invitation






http://sisyphe.org | Archives | Plan du site | Copyright Sisyphe 2002-2016 | |Page d'accueil |Admin