| Arts & Lettres | Poésie | Démocratie, laïcité, droits | Politique | Féminisme, rapports hommes-femmes | Polytechnique 6 décembre 1989

| Prostitution & pornographie | Syndrome d'aliénation parentale (SAP) | Voile islamique | Violences | Sociétés | Santé & Sciences | Textes anglais  



                   Sisyphe.org    Accueil                                                         







lundi 26 mars 2012
Les groupes de femmes en quête d’égalité vont continuer à exiger une réforme des lois sur la prostitution

Montréal, le 26 mars 2012 - La Coalition des femmes pour l’abolition de la prostitution, une coalition pancanadienne d’organisations de femmes revendiquant l’égalité, accueille aujourd’hui avec des sentiments mitigés la décision de la Cour d’appel de l’Ontario concernant les lois sur la prostitution.

Nous sommes déçues du maintien de la disposition sur la communication qui ne fait aucune différence entre les femmes en prostitution et les hommes qui achètent des services sexuels. À titre d’intervenante, nous avions soutenu devant la Cour d’appel que les femmes en prostitution ne devraient pas être criminalisées. Nous savons que ce sont surtout les inégalités économiques, sociales et raciales qui poussent les femmes dans la prostitution. Comme l’a déclaré Jeannette Corbiere Lavell, présidente de l’Association des femmes autochtones du Canada, dans notre présentation au tribunal : « Les femmes autochtones sont surreprésentées et victimisées dans l’industrie du sexe, ce qui témoigne du lien entre le racisme et la misogynie dans la prostitution. »

Nous sommes soulagées de voir que la Cour a maintenu la disposition touchant le fait de vivre des fruits de la prostitution pour ce qui est de l’exploitation, mais très choquées par l’abrogation de la disposition sur les maisons de débauche. Cela équivaut à donner aux hommes la permission d’acheter des femmes dans la prostitution organisée à l’intérieur.

La Cour d’appel de l’Ontario a clairement exprimé son accord avec ce qu’a soutenu la Coalition des femmes devant la cour : la prostitution est toujours dangereuse en soi dans pratiquement toutes les circonstances. Nous convenons avec la Cour, concernant la prostitution, qu’un cadre législatif, moderne et exhaustif, pourrait refléter les valeurs de dignité et d’égalité. C’est pourquoi Diane Matte, porte-parole de la Coalition, a ainsi commenté la décision : « Nous demandons au parlement canadien de suivre l’exemple de la Suède et d’autres pays en adoptant une loi qui, d’une part, est contre l’achat de services sexuels et, d’autre part, procure une véritable sécurité économique pour prévenir le recours à la prostitution ».

Membres de la Coalition des femmes pour l’abolition de la prostitution :

ACCCACS – Association canadienne des centres contre les agressions à caractère sexuel

AFAC – Association des femmes autochtones du Canada

ACSEF – Association canadienne des sociétés Elizabeth Fry

RQCALACS - Regroupement québécois des centres d’aide et de lutte contre les agressions à caractère sexuel

CLES – Concertation des luttes contre l’exploitation sexuelle

Vancouver Rape Relief & Women’s Shelter

AOcVF - Action ontarienne contre la violence faite aux femmes

Source : La CLES.

- Décision de la Cour d’appel de l’Ontario.

Mis en ligne sur Sisyphe, le 26 mars 2012



Partagez cette page.
Share



Commenter ce texte
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

*    Nous suivre sur Twitter ou en créant une alerte Sisyphe dans les Actualités de Google.

© Sisyphe 2002-2014




Chercher dans ce site
Lire les articles de la page d'accueil


LES AUTRES BRÈVES
DE CETTE RUBRIQUE


mercredi 6 décembre
Ligue des Noirs du Québec - Grande manifestation pacifique devant le parlement fédéral à Ottawa le 14 décembre
dimanche 26 novembre
Violences faites aux femmes : sonnettes d’alarme !
lundi 20 novembre
Régine Laurent, récipiendaire du Prix Pour les droits des femmes 2017
vendredi 17 novembre
FMHF - Déjeuner des hommes pour l’élimination des violences envers les femmes - Invitation
vendredi 20 octobre
PDF Québec - Ne minimisons pas les agressions contre les femmes
lundi 2 octobre
Les hommes alliés contre les violences faites aux femmes - Lancement de la 4ème capsule
jeudi 28 septembre
Invitation de La CLES - Journée internationale de non-prostitution : grande soirée sur le thème "Les jeunes féministes et la position abolitionniste"
mercredi 20 septembre
CSF - Pour atteindre l’égalité, il faut appeler une femme une femme !
mardi 30 mai
"Un trop Grand Prix pour les femmes et les filles", une campagne de sensibilisation à l’exploitation sexuelle
lundi 27 mars
Gai Écoute Panels 2017, le 21 avril






http://sisyphe.org | Archives | Plan du site | Copyright Sisyphe 2002-2016 | |Page d'accueil |Admin