| Arts & Lettres | Poésie | Démocratie, laïcité, droits | Politique | Féminisme, rapports hommes-femmes | Polytechnique 6 décembre 1989

| Prostitution & pornographie | Syndrome d'aliénation parentale (SAP) | Voile islamique | Violences | Sociétés | Santé & Sciences | Textes anglais  



                   Sisyphe.org    Accueil                                                         







mercredi 27 novembre 2013
AFEAS - 17e campagne de sensibilisation contre la violence "Opération tendre la main"

Du 25 novembre au 6 décembre, l’Afeas tient sa dix-septième campagne de sensibilisation contre la violence, l’Opération Tendre la main. Au cours de ces 12 jours, l’Afeas organise plusieurs activités publiques et invite les Québécoises et les Québécois à porter le ruban blanc en forme de “V” inversé pour dire Non à la violence !

Pour une deuxième année consécutive, l’Opération Tendre la main met l’accent sur le phénomène croissant de l’intimidation, une forme de violence insidieuse et destructrice dont les victimes sont souvent très jeunes. L’an dernier, plusieurs dizaines de Conseils municipaux avait accepté, à la demande des groupes Afeas, de décréter le 8 décembre, Journée contre l’intimidation. Cette année, cette démarche se poursuit.

L’Afeas profite de cette campagne 2013 pour remettre à l’avant-scène des propositions adoptées en août dernier, lors de son congrès annuel. Les congressistes ont alors réclamé des campagnes de publicité pour inciter les parents, les éducatrices et les éducateurs à redoubler de vigilance quant à l’utilisation que font les jeunes des réseaux sociaux. La facilité d’accès à ces outils, la débrouillardise des jeunes et leur impulsivité font que ces moyens sont trop souvent utilisés à l’insu des parents.

Selon Statistique Canada, 70% des jeunes Canadiennes et Canadiens mentionnent que leurs parents ne leur posent aucune question sur les sites Internet visités. Les jeunes internautes n’ont pas d’expérience, pas de guide. Il est facile de s’emporter dans des écrits, des confidences. Il y a parfois dérapage qui peut conduire à de l’intimidation. De plus, les internautes, par insouciance ou manque de connaissances, laissent parfois des traces précieuses à la personne qui agresse. Les conséquences peuvent être catastrophiques sur leur santé mentale ou physique. Devant ce phénomène relativement nouveau de la cyberintimidation, l’Afeas considère que les enfants, les adolescentes et les adolescents doivent être protégés. Il est primordial d’agir.

Bien que les événements violents rapportés dans les médias soient encore trop nombreux, l’Afeas ne se contente pas de dénoncer toute cette violence. Elle souhaite qu’au cours de ces journées les Québécoises et les Québécois réfléchissent sur leurs propres attitudes et comportements vis-à-vis des autres et, surtout, posent des gestes concrets de respect, d’empathie et de solidarité.

Mis en ligne sur Sisyphe, le 27 novembre 2013



Partagez cette page.
Share



Commenter ce texte
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

*    Nous suivre sur Twitter ou en créant une alerte Sisyphe dans les Actualités de Google.

© Sisyphe 2002-2014




Chercher dans ce site
Lire les articles de la page d'accueil


LES AUTRES BRÈVES
DE CETTE RUBRIQUE


mardi 30 mai
"Un trop Grand Prix pour les femmes et les filles", une campagne de sensibilisation à l’exploitation sexuelle pendant le Grand Prix de Formule 1 du Canada
lundi 27 mars
Gai Écoute Panels 2017, le 21 avril
vendredi 17 mars
Revue Relations - Violences faites aux femmes : le Québec à un tournant ?
dimanche 5 mars
"Dis, c’est quoi le féminisme ?" par Nadia Geerts
mardi 24 janvier
Conférence - Le racisme systémique entre justice sociale et persistance
jeudi 19 janvier
Le groupe de recherche d’intérêt public du Québec (GRIP-Q) à McGill : Contre les mascu au Rialto !
samedi 3 décembre
L’Université de Montréal se mobilise contre la violence faite aux femmes
samedi 26 novembre
Condition féminine Canada - Appel de candidatures de groupes pour la Commission de la condition de la femme des Nations Unies
vendredi 25 novembre
Condition féminine Canada - 16 jours d’actions contre les violences fondées sur le sexe
samedi 19 novembre
Le Conseil du statut de la femme demande une enquête indépendante sur le racisme systémique envers les Premières Nations






http://sisyphe.org | Archives | Plan du site | Copyright Sisyphe 2002-2016 | |Page d'accueil |Admin