| Arts & Lettres | Poésie | Démocratie, laïcité, droits | Politique | Féminisme, rapports hommes-femmes | Polytechnique 6 décembre 1989

| Prostitution & pornographie | Syndrome d'aliénation parentale (SAP) | Voile islamique | Violences | Sociétés | Santé & Sciences | Textes anglais  



                   Sisyphe.org    Accueil                                                         







dimanche 21 février 2016
"Des meurtriers parmi nous. Réflexion autour de la tuerie de Polytechnique"

Le 6 décembre 1989, Marc Lépine a assassiné quatorze femmes au sein de l’École polytechnique de Montréal. Certains ont pensé que le meurtrier a commis là un acte de folie, hypothèse que les cours de justice tenues par la main par des psychiatres invoquent régulièrement pour expliquer les carnages les plus monstrueux. Mais l’explication ne vaut pas, ni empiriquement ni philosophiquement. Voilà ce que cet ouvrage martèle dans une démonstration aussi rigoureuse qu’impitoyable. Déclarer fous Marc Lépine ou d’autres comme lui après des crimes horribles équivaut en somme non seulement à les affranchir de toute culpabilité, mais aussi à se dispenser soi-même de s’interroger sur les responsabilités familiales, sociales et politiques dont les actes violents font apparaître l’absence ou la faiblesse. La tuerie de l’École polytechnique exige encore et toujours notre vigilante attention. Face à des actes qui détruisent l’espoir en l’humanité et qui font vaciller la confiance que l’être humain peut avoir en son semblable, on ne peut garder le silence.

Ginette enseigne la philosophie au cégep du Vieux-Montréal. Elle a à son crédit une oeuvre considérable constituée d’une quinzaine d’ouvrages où, de La peur des mots (La Pleine Lune, 1993) à L’homophobie (Québec Amérique, 2005), se rencontrent philosophie, littérature et psychanalyse.

Des meurtriers parmi nous
sous-titre : Réflexion autour de la tuerie de Polytechnique
Éditions Liber
Format : 5.5 x 8.5 po/14 x 22 cm
ISBN : 978-2-89578-515-6
Prix : 23 $ ; 206 pages

Table des matières
Introduction
Chapitre 1 - Le meurtrier et sa famille
Chapitre 2 - Comment la famille et la société fabriquent des tueurs
Chapitre 3 - La réduction du crime à un acte de folie
Chapitre 4 - Responsabilité morale et dignité humaine
Conclusion

Mis en ligne sur Sisyphe, le 21 février 2016



Partagez cette page.
Share



Commenter ce texte
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

*    Nous suivre sur Twitter ou en créant une alerte Sisyphe dans les Actualités de Google.

© Sisyphe 2002-2014




Chercher dans ce site
Lire les articles de la page d'accueil


LES AUTRES BRÈVES
DE CETTE RUBRIQUE


lundi 20 novembre
Régine Laurent, récipiendaire du Prix Pour les droits des femmes 2017
vendredi 17 novembre
FMHF - Déjeuner des hommes pour l’élimination des violences envers les femmes - Invitation
vendredi 20 octobre
PDF Québec - Ne minimisons pas les agressions contre les femmes
lundi 2 octobre
Les hommes alliés contre les violences faites aux femmes - Lancement de la 4ème capsule
jeudi 28 septembre
Invitation de La CLES - Journée internationale de non-prostitution : grande soirée sur le thème "Les jeunes féministes et la position abolitionniste"
mercredi 20 septembre
CSF - Pour atteindre l’égalité, il faut appeler une femme une femme !
mardi 30 mai
"Un trop Grand Prix pour les femmes et les filles", une campagne de sensibilisation à l’exploitation sexuelle
lundi 27 mars
Gai Écoute Panels 2017, le 21 avril
vendredi 17 mars
Revue Relations - Violences faites aux femmes : le Québec à un tournant ?
dimanche 5 mars
"Dis, c’est quoi le féminisme ?" par Nadia Geerts






http://sisyphe.org | Archives | Plan du site | Copyright Sisyphe 2002-2016 | |Page d'accueil |Admin