| Arts & Lettres | Poésie | Démocratie, laïcité, droits | Politique | Féminisme, rapports hommes-femmes | Polytechnique 6 décembre 1989

| Prostitution & pornographie | Syndrome d'aliénation parentale (SAP) | Voile islamique | Violences | Sociétés | Santé & Sciences | Textes anglais  



                   Sisyphe.org    Accueil                                                         







dimanche 16 septembre 2018
La CLES exhorte les partis à faire connaître leurs engagements en matière d’exploitation sexuelle

Montréal, le vendredi 14 septembre 2018 – L’hiver dernier, la diffusion de la série Fugueuse a permis à une grande partie de la population de découvrir le visage moderne et réel de l’exploitation sexuelle telle qu’elle s’observe au Québec. Plusieurs femmes et hommes politiques ont réagi lors de la diffusion de l’émission. Maintenant en campagne, les partis doivent sortir de leur mutisme et formuler des engagements précis pour contrer l’exploitation sexuelle. La CLES, organisme communautaire qui offre des services aux femmes ayant un vécu dans l’industrie du sexe, s’invite dans la campagne via plusieurs actions.

. Mise en ligne d’un micro-site web, www.choixdesociété.org, affichant les demandes de la CLES auprès des partis, de l’information sur l’exploitation sexuelle et les lois en vigueur ainsi qu’une section « paroles de survivantes ».

. Diffusion d’un « Manifeste des Fanny », un texte rédigé par des survivantes dans lequel elles énoncent leurs revendications politiques.

. Publication d’une déclaration contre l’exploitation sexuelle que la population pourra partager.

. Invitation aux partis à faire connaître leur position sur la résolution du Parti Libéral du Canada de légaliser la prostitution.

Grâce à la série Fugueuse, les Québécoises et Québécois ont découvert la facilité avec laquelle les proxénètes opèrent, la difficulté pour les femmes de quitter l’industrie et, par la bande, l’absence de financement récurrent des organismes qui offrent du soutien aux femmes dans leur parcours de sortie. La population québécoise a maintenant le droit de savoir ce que leur futur gouvernement compte faire sur ces enjeux. Un autre choix de société pour les femmes est possible.

La CLES est un organisme sans but lucratif qui offre, depuis 2005, des services aux femmes qui ont un vécu en lien avec l’industrie du sexe dans une perspective féministe. L’équipe de la CLES est composée de sept travailleuses, dont une majorité d’intervenantes. Plus de 50 groupes et 150 personnes sont membres de la CLES. De nombreuses survivantes de la prostitution occupent une fonction au sein de la CLES, que ce soit comme paire-aidante, membre du Comité de coordination ou travailleuse.

Martine B. Côté
CLES : 514-750-4535
Cellulaire médias (textos) : 514-978-5997

Mis en ligne sur Sisyphe, le 15 septembre 2018



Partagez cette page.
Share



Commenter ce texte
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

*    Nous suivre sur Twitter ou en créant une alerte Sisyphe dans les Actualités de Google.

© Sisyphe 2002-2014




Chercher dans ce site
Lire les articles de la page d'accueil


LES AUTRES BRÈVES
DE CETTE RUBRIQUE


mercredi 28 novembre
De la couleur contre la douleur : Un appel politique pour la fin des violences envers les femmes
samedi 24 novembre
Fédération des maisons d’hébergement pour femmes - 12 jours d’action : les femmes violentées manquent de services au Québec !
mercredi 31 octobre
La CLES - Réaction aux prises de position de la FFQ sur la prostitution
lundi 8 octobre
Brigitte Paquette, "La déferlante #MoiAussi. Quand la honte change de camp"
dimanche 30 septembre
Conférence publique - Sortir de la prostitution, socialement, politiquement, juridiquement
dimanche 16 septembre
La CLES exhorte les partis à faire connaître leurs engagements en matière d’exploitation sexuelle
mercredi 16 mai
Lancement du livre "Zéromacho" de Florence Montreynaud le 23 mai à Montréal
jeudi 8 mars
Conseil du statut de la femme - 8 mars, 8 raisons de se mobiliser contre la violence et le harcèlement à caractère sexuel
mardi 6 mars
FMHF - L’expérience des femmes victimes de violence dans le système de justice pénale : un parcours difficile. Rapport de recherche
dimanche 4 mars
Coalition féministe contre la violence envers les femmes (CFVF) : #etmaintenant ? - Des groupes promettent de talonner la classe politique !






http://sisyphe.org | Archives | Plan du site | Copyright Sisyphe 2002-2016 | |Page d'accueil |Admin