| Arts & Lettres | Poésie | Démocratie, laïcité, droits | Politique | Féminisme, rapports hommes-femmes | Polytechnique 6 décembre 1989

| Prostitution & pornographie | Syndrome d'aliénation parentale (SAP) | Voile islamique | Violences | Sociétés | Santé & Sciences | Textes anglais  



                   Sisyphe.org    Accueil                                                         







vendredi 25 novembre 2005
Appel pour Shérazade Belayni

C’est arrivé le 13 novembre 2005. Au moment où les voitures brûlaient sous les projecteurs, une jeune femme, Shérazade Belayni, 18 ans, brûlait dans le noir et le silence, incendiée par un garçon de son entourage qui la harcelait de ses avances depuis plus d’un an et qui a pris la fuite. Shérazade est aujourd’hui entre la vie et la mort.

Les médias ne l’ont-ils pas su ou bien l’ont-ils caché ? Victimes ou complices de l’omerta sur les crimes contre les femmes ? Le corps d’une femme en feu, est-ce moins grave que des voitures en feu ? Il aura fallu dix jours pour que le voile médiatique soit levé sur cette barbarie.

Mais à ce jour, comme pour Sohane Benziane et les autres qui ont subi le même sort, toujours pas un mot, pas une protestation de la part des responsables politiques de droite comme de gauche. Aurait-on pu imaginer une telle abstention pour des crimes racistes ou homophobes ?

Le 7 novembre, alors que nous alertions l’opinion sur l’invisibilité, l’enfermement, les souffrances des femmes soumises à la violence dans les quartiers en feu, nous nous heurtions au même silence de la presse qui n’a pas relayé notre appel.

Le 23 novembre, une enquête officielle révèle qu’une femme meurt tous les quatre jours de violences conjugales. Pourtant la première étude globale qui faisait apparaître l’ampleur de ces violences (ENVEFF, 2001) a été récusée jusque par des intellectuel(le)s, féministes, qui ont voulu y voir une victimisation imaginaire des femmes.

Pourquoi un tel silence, un tel déni, un tel interdit de dire ? Pourquoi un tel scandale en démocratie ? Qui s’agit-il de protéger ?

On a relevé la composante sociale et économique de la révolte dans les banlieues, sa protestation contre le racisme. Pour autant, celles-ci ne doivent pas masquer sa dimension machiste qui menace d’anéantissement les territoires et les corps, ceux de la République, des femmes, des plus fragiles.

NON au machisme et à la haine, aux crimes contre les femmes.
OUI à la liberté des femmes de vivre, de choisir, de s’exprimer.

Après la manifestation contre les violences contre les femmes de ce vendredi soir,

REJOIGNONS LA MARCHE DE SOLIDARITE AVEC SHÉRAZADE BELAYNI

Dimanche , 27 Novembre 2005
à 11 heures, à Neuilly-sur-Marne
Place des 24 Arpents (1)

1. En RER : ligne A, Direction Marne la Vallée, station Neuilly Plaisance, puis bus 113, 203 ou 127. En voiture : Autoroute A86, sortie Neuilly-sur-Marne, puis nationale direction Chelles, puis route du 24 novembre qui amène au rendez-vous.

Alliance des Femmes pour la Démocratie
Présidente : Antoinette Fouque
4, rue de Verneuil
75007 Paris

Tel : 01 45 48 83 80
Courriel

- Lire également : « Les jeunes filles brûlées vives dont personne ne parle »
- Aussi : Ni putes, ni soumises
- Revue de presse

Mis en ligne sur Sisyphe, le 25 novembre 2005.



Partagez cette page.
Share



Commenter ce texte
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

*    Nous suivre sur Twitter ou en créant une alerte Sisyphe dans les Actualités de Google.

© Sisyphe 2002-2014




Chercher dans ce site
Lire les articles de la page d'accueil


LES AUTRES BRÈVES
DE CETTE RUBRIQUE


mercredi 8 mars
MMF 8 mars - Célébrons la résistance des femmes
mardi 1er février
Iran : les étudiantes du Mouvement Vert appellent à manifester le 3 février
mardi 23 février
Soirée de solidarité africaine - haitienne
dimanche 31 janvier
Soirée bénéfice pour Haïti à la librairie Olivieri le 5 février
lundi 25 janvier
Agenda Haïti/Québec - L’Agenda de presse du Québec (APQ) crée un calendrier spécial des collectes de fonds
mardi 18 décembre
Nous demandons à Marina et Hamed d’arrêter leur grève de la faim ! Le président Sarkozy interpellé
mardi 2 janvier
Contre l’intimidation dans la vie politique salvadorienne
mercredi 27 septembre
Appel urgent pour cinq infirmières bulgares et un médecin palestinien
vendredi 25 novembre
Appel pour Shérazade Belayni
mercredi 31 août
Théologienne limogée pour avoir dévoilé la violence sexuelle de membres du clergé contre des femmes








> Appel pour Shérazade Belayni
4 mars 2006, par samira
> Appel pour Shérazade Belayni
2 décembre 2005, par Nacéra Hamouche
> Appel pour Shérazade Belayni
27 novembre 2005



> Appel pour Shérazade Belayni
4 mars 2006, par samira   [retour au début des forums]

je voudrais dire que je suis consternée par le fait que les journaux n’ont presque pas parlé de ce fait très important à mes yeux, car en tant que jeune fille de 17 ans, je rêve d’un monde où les femmes seraient libres et heureuses...Or bien que nous sommes au XXIème siècle, le sort des femmes n’a pas assez évolué. Je souhaite un bon rétablissement à notre chère Shérazade, que je soutient de tout coeur, j’espère que le bon Dieu fera payer à l’horrible personne tout ce qu’elle lui a fait subir, in challah.

[Répondre à ce message]

> Appel pour Shérazade Belayni
2 décembre 2005, par Nacéra Hamouche   [retour au début des forums]
http://www.cflma.fr.st

la solidarité féminine sélective

Tout d’abord paix à Marie et toutes celles qui ont été victimes de la barbarie et de l’ignominie du "Sexe fort".

Une énèime victime,hélàs en cette journée contre les violences conjugales :

NEUILLY-SUR-MARNE (AP) — Une marche est organisée dimanche en fin de matinée à Neuilly-sur-Marne (Seine-Saint-Denis) en soutien à une jeune fille gravement brûlée par un homme dont elle avait refusé les avances, selon l’association Ni Putes Ni Soumises qui appelle à participer au rassemblement.

Avant Shérazade, Sohane, Ghofrane, Stéphanie, Miu Ju ont elles aussi été victimes du machisme et de la barbarie ». « Rien ne peut justifier de tels actes qui ne doivent plus se reproduire », ajoute l’association. certes !

Mais le plus grave c’est Lorsque la solidarité devient sélective dans une démocratie :

Combien de femmes assassinées avant et après Sohane devenue une martyr ! Sur sa tombe une plaque« morte brûlée vive » ! « Ghofrane lapidée » ! LE Figaro du 27 Nov. à F. A : « Vous avez alerté l’opinion en parlant de lapidation alors que le crime n’a rien de religieux » ? Combien de femmes avant et après Samira, victimes de« tournantes ».

« L’athlète, le viol et le mépris, » quelques lignes dans ’Elle’ en1995. En 1991 lors d’un stage organisé par la Fédération Française d’Athlétisme, Catherine Moyon de Baecque, sportive de haut niveau, victime d’un viol collectif a dû se battre pendant 2 ans.« Je n’ai eu droit qu’à du mépris et où que l’on soit, on n’est pas à l’abri »conclut-elle ! Le sexisme n’a ni de couleur ni de frontière, il sévit partout !

Et la mort de Marie Trintignant ? Que faut-il inscrire sur sa tombe« morte par abus de câlins ? »n’a-t-elle pas été elle aussi victime de violences entrainant sa mort édulcolorée en drame passionnel.

Et les victimes de Patrice Allègre, de Fourniret, d’Emile Louis ? L’assassinat de Géraldine Giraud, de son amie, ces centaines, ces milliers d’anonymes ?

Alors que le rapport du professeur Henrion décrit les bourreaux en majorité d’hommes bénéficiant par leur fonction professionnelle d’un certain pouvoir, une proportion très importante de cadres (69%), de professionnels de la santé, de la police, de l’armée : bonjour le Nouveau Féminisme Fracas-cité.

Si leur combat est noble, pourquoi le limitent-elles uniquement en se focalisant sur les filles vivant dansles "quartiers" ? ? ? ? ?

"Toujours la même rhétorique : sauvons ces pauvres musulmanes du joug de ces méchants musulmans".

La souffrance de toute femme n’est-elle pas une seule souffrance quelque soit son milieu, son appartenance ?

Au nom del’association les "CFL",Citoyennes femmes Libres,nous disons NON au Féminisme Sectariste. Ensemble , dans la lutte contre toutes les injustices sociales, politiques, religieusesŠ

Contre le libéralisme contemporain qui justifie idéologiquement et commercialement l’esclavage du corps humain Š

Parce que Simplement Femmes. Sans sacrement, ni enfermement, féminines, solidaires, engagées sur le chemin de la paix au nom de la Vie qu’elles portent et mettent au monde.

Nacéra Hamouche,présidente association les"CFL" Citoyennes Femmes Libres.
http://www.cflma.fr.st

[Répondre à ce message]

> Appel pour Shérazade Belayni
27 novembre 2005   [retour au début des forums]
http://del.icio.us/tag/chahrazad

Si vous souhaitez suivre cette actualité, je vous signale une revue de web, régulièrement mise à jour (et que chacun-e peut complèter), sur del.icio.us (système de bookmarks social).

[Répondre à ce message]

    des nouvelles deShérazade Belayni
    18 décembre 2005, par
    anne marie viossat   [retour au début des forums]


    ......aujourd’hui on parle toujours des voitures brulées et plus du tout d’une femme brulée ...?.....
    l’histoire ne bouge pas, se répète.
    Je cherche des nouvelles de Chaharazad et rien - nous avons marché le 25 Novembre et le 27 Novembre en pensant à elle.
    Les journaux en ont parlé - mais aujourd’hui ils semblent bien l’oublier.
    Comment va-t-elle ?
    Y-a-t-il un soutien militant autour de sa famille ?
    Une veille organisée devant son hopital ?
    Quel est son hopital ?
    Merci de me répondre
    Une femme triste et en colètre
    Anne-Marie VIOSSAT
    amviossat6@hotmail.com
    06 14 91 34 49

    [Répondre à ce message]

http://sisyphe.org | Archives | Plan du site | Copyright Sisyphe 2002-2016 | |Page d'accueil |Admin