| Arts & Lettres | Poésie | Démocratie, laïcité, droits | Politique | Féminisme, rapports hommes-femmes | Polytechnique 6 décembre 1989

| Prostitution & pornographie | Syndrome d'aliénation parentale (SAP) | Voile islamique | Violences | Sociétés | Santé & Sciences | Textes anglais  



                   Sisyphe.org    Accueil                                                         







mardi 2 janvier 2007
Contre l’intimidation dans la vie politique salvadorienne

Nous vous invitons à prendre connaissance de cette lettre et à l’adresser aux personnes dont les coordonnées figurent à la fin de cette page.

Date

Destinataire : cf. adresses ci-dessous

Monsieur,

Le retour aux menaces et à l’intimidation dans la vie politique salvadorienne nous est intolérable. Les nouvelles que nous avons de menaces de mort contre Dra. Beatrice Alemanni, avocate en faveur des droits humains, en est l’illustration. D’après nos sources au El Salvador, d’autres militant-es sont harcelé-es : syndicalistes, religieux, anciens guérilleros participant à la vie politique, …tout comme l’a été Marina Monzanares Monjarás, ex-commentatrice à Radio Venceremos, et dont les parents de 80 et 81 ans, Francisco Antonio Manzanares et Juana Monjarás de Monzares, ont été assassinés, dans le style des escadrons de la mort.

Quand la guérilla a déposé les armes, tout le monde s’est trouvé soulagé de l’aboutissement pacifique de cette sale guerre. Enfin, nous disions-nous ! Mais le retour aux méthodes du passé, pour museler la démocratie obtenue, ne serait qu’une indigne réponse aux souhaits de tout le peuple salvadorien. Ce que veut ce peuple, c’est jouir à nouveau d’une ambiance favorable à l’amélioration de son sort, connaître enfin un retour, pour lui-même, du fruit de son travail dans les usines étrangères ou sur les terres agricoles difficiles. N’avait-on pas promis, aux populations meurtries, le pouvoir de décider de leur avenir, sans l’interférence des paramilitaires, dans ce qui s’apparente, de nouveau, au fascisme ?

L’ancienne oligarchie serait-elle revenue à la gouverne avec un esprit revanchard ? Nous en serions désolé-e-s, suite aux promesses faites du dépôt des armes, soit disant garante de progrès pour la majorité. Si l’oligarchie devait s’exclure elle-même de cette majorité, en recourant aux méthodes de lutte qui impliqueraient, de nouveau, les militaires, le matraquage policier et l’ingérence des services secrets étasuniens, dans la répression de la volonté populaire, nous ne pourrions qu’en conclure, que le gouvernement salvadorien ne travaille plus à l’intérêt général, mais à la défense d’une minorité privilégiée. Le peuple salvadorien serait, à nouveau et maintenant, légitimé de vouloir arrêter la répression sélective.

Vous nous trouverez peut-être dur-e-s, mais nous ne sommes pas de ceux et de celles qui n’ont pas encore acquiescé aux fausses promesses de justice sociale, de démocratie incluant le droit de grève et de celui de manifester. Ce n’est pas nous qui avons incité le peuple salvadorien à croire aux engagements en faveur de l’indépendance de la nation salvadorienne face aux États-Unis, après le désarmement ! Ce ne sont pas, non plus, les Salvadorien-ne-s ou nous-mêmes, qui nous sommes soumis aux impératifs de guerre des ÉU, en envoyant des soldats en Irak, en permettant l’établissement de bases militaires ÉU et en ouvrant les portes à l’École internationale de police (ILEA) sur ces bases.

Nous vous prions de mettre à l’agenda de vos réflexions sur l’avenir du El Salavdor ces quelques considérations politiques.

(Responsable et organisme)

CC : Dra. Beatrice Alamanni de Carrillo

Adresses proposées

Monsieur Elías Antinio Saca
Président de la République du El Salvador
Maison Présidentielle, Alameda Dr. Manuel Enrique Araujo 5500
San Salvador, El Salvador, C.A.
Courriel. : casapres@casapres.gob.sv
Fax. : (503) 2243-7857/ 9930

Monsieur Félix Garrid Safie
Procureur en chef
Procureur de la République
Colonia Flor Blanca 49 Avenida Sur
Édifice 8-B.
San Salvador, El Salvador, C.A.
Fax. : (503) 2249 8613

Dra. Beatrice Alamanni de Carrillo
Procureure pour la Défense de Droits Humains
9. Av. Norte y 5 Calle poniente. Édifece AMSA No 535
San Salvador, El Salvador, C.A.
Fax. : ( 503 ) 2222-0655

Monsieur Mauricio Rosales
Ambassadeur du El Salvador au Canada
209 Kent St. Ste 504
Ottawa, ON
K2P 1Z8
Tél. : (613) 238-2939
Fax. : (613) 238-6940

Mis en ligne sur Sisyphe, le 2 janvier 2007



Partagez cette page.
Share



Commenter ce texte
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

*    Nous suivre sur Twitter ou en créant une alerte Sisyphe dans les Actualités de Google.

© Sisyphe 2002-2014




Chercher dans ce site
Lire les articles de la page d'accueil


LES AUTRES BRÈVES
DE CETTE RUBRIQUE


mercredi 8 mars
MMF 8 mars - Célébrons la résistance des femmes
mardi 1er février
Iran : les étudiantes du Mouvement Vert appellent à manifester le 3 février
mardi 23 février
Soirée de solidarité africaine - haitienne
dimanche 31 janvier
Soirée bénéfice pour Haïti à la librairie Olivieri le 5 février
lundi 25 janvier
Agenda Haïti/Québec - L’Agenda de presse du Québec (APQ) crée un calendrier spécial des collectes de fonds
mardi 18 décembre
Nous demandons à Marina et Hamed d’arrêter leur grève de la faim ! Le président Sarkozy interpellé
mardi 2 janvier
Contre l’intimidation dans la vie politique salvadorienne
mercredi 27 septembre
Appel urgent pour cinq infirmières bulgares et un médecin palestinien
vendredi 25 novembre
Appel pour Shérazade Belayni
mercredi 31 août
Théologienne limogée pour avoir dévoilé la violence sexuelle de membres du clergé contre des femmes






http://sisyphe.org | Archives | Plan du site | Copyright Sisyphe 2002-2016 | |Page d'accueil |Admin