| Arts & Lettres | Poésie | Démocratie, laïcité, droits | Politique | Féminisme, rapports hommes-femmes | Femmes du monde | Polytechnique 6 décembre 1989 | Prostitution & pornographie | Syndrome d'aliénation parentale (SAP) | Voile islamique | Violences | Sociétés | Santé & Sciences | Textes anglais  

                   Sisyphe.org    Accueil                                   Plan du site                       






lundi 29 novembre 2004

Stratégie de lutte contre les mariages forcés dans l’Extrême-Nord du Cameroun

par Billé Siké, sociologue






Écrits d'Élaine Audet



Chercher dans ce site


AUTRES ARTICLES
DANS LA MEME RUBRIQUE


8 mars 2006 au Cameroun
La participation des femmes à la vie politique au Cameroun : étude
16 jours d’activités contre la violence faite aux femmes - Ensemble luttons contre les mariages précoces et forcés
Un autre Centre Vie des Femmes et un dépliant de l’ALVF
Processus d’ "empowerment" auprès des survivantes de mariages précoces et forcés
Le 8 mars 2004 des femmes du Cameroun
La main de la violence et ses ramifications
Viols et mariages précoces ou forcés







L’auteure a participé "aux journées internationales de réflexion sur les mariages forcés" à Paris les 4 et 5 novembre 2004. Pendant ces deux journées, les participantes/ts ont eu à réfléchir sur les mécanismes sociaux en oeuvre dans les mariages forcés et ont reçu de l’information sur les actions entreprises pour lutter contre ces pratiques et les acteurs.

Le colloque était organisé par le Mouvement français pour le planning familial.
Chaque année en France, nombre d’adolescentes, voire de fillettes sont mariées contre leur gré. Elles sont africaines ou turques pour la plupart. Quelques cas médiatisés ont attiré l’attention de l’opinion publique ces dernières années. Des associations en Europe ont pris leur défense mais se heurtent à des coutumes ancestrales.

Il s’agissait ici de partager les expériences en matière de stratégie de lutte contre les mariagés forcés et différentes approches dans l’intervention auprès des survivantes de ces pratiques.

***

Les activités de l’ALVF Extrême-Nord couvrent les départements du Diamaré et du Logone et Chari dans la province de l’Extrême-Nord du Cameroun. Région dans laquelle la culture peuhle est dominante avec toutes ses traditions, où les hommes détiennent le contrôle des activités socio-économiques et politiques. Dans cette région, les femmes/filles sont plus victimes de discriminations notamment du poids de la tradition, de l’ignorance des lois et de la confusion entre la religion et la tradition locale. Cette situation amène les femmes/filles à vivre les violences ci-après : lévirat, sororat, mutilations génitales féminines, répudiations abusives, la préférence du garçon à la fille, le refus d’envoyer une fille à l’école , le refus à la femme d’être propriétaire des terres, les mariages précoces et forcés etc.

Le phénomène des mariages forcés est une préoccupation des femmes. Ceci a été relevé lors des différentes rencontres des femmes, au cours d’un atelier de réflexion sur la situation de la femme dans les départements du Diamaré et du Logone et Chari organisé par l’ALVF et au sein du Centre Vie de Femmes de l’ALVF : Structure d’encadrement des femmes et jeunes filles victimes de violences.

Téléchargez le document intégral en cliquant sur l’icône ci-dessous.

Word - 120 ko

Partagez cette page.
Share


Format Noir & Blanc pour mieux imprimer ce texteImprimer ce texte   Nous suivre sur Twitter   Nous suivre sur Facebook
   Commenter cet article plus bas.

Billé Siké, sociologue


Billé Siké est sociologue en hydraulique villageoise au Cameroun et co-fondatrice de l’Association de Lutte contre les Violences faites aux Femme/Filles (ALVF). Fonctionnaire, elle est affectée dans le Nord du Cameroun et c’est dans ce cadre qu’elle a pu créer l’antenne de l’ALVF dans cette localité. Elle est co-fondatrice du Comité Inter-Africain antenne du Cameroun. C’est grâce aux recherches de ce groupe que les camerounais/ses savent que les mutilations génitales féminines (MGF) sont pratiquées dans leur pays.



Plan-Liens Forum

  • > Stratégie de lutte contre les mariages forcés dans l’Extrême-Nord du Cameroun
    (1/1) 30 mars 2006 , par





  • > Stratégie de lutte contre les mariages forcés dans l’Extrême-Nord du Cameroun
    30 mars 2006 , par   [retour au début des forums]

    L´auteure de l´article sur ...les mariages forcés... ne semble pas connaître les réalités des femmes du grand Nord et particulièrement de l´Extrême-Nord, sinon ses assertions auraient été plus nuancées. Ce genre d´études sur les femmes musulmanes du Nord-Cameoun sont malheureusement courantes !!!!!!


        Pour afficher en permanence les plus récents titres et le logo de Sisyphe.org sur votre site, visitez la brève À propos de Sisyphe.

    © SISYPHE 2002-2004
    http://sisyphe.org | Archives | Plan du site | Copyright Sisyphe 2002-2016 | |Retour à la page d'accueil |Admin