| Arts & Lettres | Poésie | Démocratie, laïcité, droits | Politique | Féminisme, rapports hommes-femmes | Femmes du monde | Polytechnique 6 décembre 1989 | Prostitution & pornographie | Syndrome d'aliénation parentale (SAP) | Voile islamique | Violences | Sociétés | Santé & Sciences | Textes anglais  

                   Sisyphe.org    Accueil                                   Plan du site                       






vendredi 5 mai 2006

La Concertation de lutte contre l’exploitation sexuelle de l’Abitibi-Témiscamingue






Écrits d'Élaine Audet



Chercher dans ce site


AUTRES ARTICLES
DANS LA MEME RUBRIQUE


Prostitution - Les féministes abolitionnistes ont le droit de s’exprimer sans être dénigrées
Inspirée par l’expérience des femmes face à l’exploitation sexuelle, la CLES se donne un plan d’action
« Pole position Québec » - Net recul pour les femmes
Réponse à l’appel au boycott de la CLES lancé par le groupe Stella
La prostitution comme violence envers les femmes
Agir contre l’exploitation sexuelle
La CLES dit NON à la violence de la prostitution
CLES says NO to the violence of prostitution
Montréal peut et doit lutter contre l’exploitation sexuelle des femmes et des jeunes
Prostitution : les limites du consentement (Rhéa Jean)
Un Québec sans prostitution est possible
« Etre abolitionniste, c’est défendre la liberté sexuelle » (Rencontre avec Rhéa Jean)
Un Québec sans prostitution est possible : la CLES au Forum social québécois
La CLES interpelle les partis en campagne électorale
Enjeu électoral : Faut-il mettre les prostitueurs à l’abri du Code criminel ?
Doit-on éliminer la prostitution du Code criminel canadien ?
Lettre à M. Gilles Duceppe, chef du Bloc québécois, au sujet de la décriminalisation de la prostitution
Feu vert aux "pimps" ?
Non à la banalisation de graves formes de violence faites aux femmes : rencontre avec Melissa Farley
Conférence sur l’exploitation sexuelle des femmes et des filles, par Indrani Sinha
Un regard alternatif sur la prostitution : conférence de presse du 19 mai 2005
Pour un monde libéré de la prostitution
De la répression à la responsabilisation face à la prostitution. Conférence de Gunilla Ekberg







Rouyn-Noranda, le 26 avril 2006 - Plusieurs femmes et groupes de femmes de la région annoncent la mise sur pied d’un regroupement ayant pour mission de lutter contre l’exploitation sexuelle des femmes et des enfants, soit « La Concertation des luttes contre l’exploitation
sexuelle de l’Abitibi-Témiscamingue (CLES-AT) ».

Ce nouveau regroupement souhaite améliorer la situation actuelle en apportant des changements concrets dans notre société de plus en plus
tolérante face aux diverses formes d’exploitation sexuelle. Ses différents objectifs sont : mobiliser des gens dans la lutte à l’exploitation sexuelle des femmes et des enfants, susciter des changements sociaux et politiques afin d’enrayer cette problématique, sensibiliser la population sur toutes ces questions et promouvoir une sexualité saine et égalitaire. La CLES-AT souhaite passer de la parole
aux actes par des activités de sensibilisation, par des représentations auprès des autorités, en développant des outils d’intervention, en
ouvrant des débats sur la place publique, etc.

La CLES-AT considère que l’exploitation sexuelle se situe dans un continuum incluant la sexualisation précoce et l’hypersexualisation, les agressions sexuelles, la pornographie, la prostitution et le trafic sexuel (interne ou international). Elle soutient que la prostitution n’est pas un travail, mais plutôt un rapport de pouvoir à cause du manque de
choix dans la vie de plusieurs femmes. D’ailleurs, la CLES-AT refuse la répression, la discrimination et la criminalisation des personnes en prostitution et demande la criminalisation des clients et des proxénètes.

La lutte contre l’exploitation sexuelle concerne l’ensemble de la société. Prochainement, le regroupement souhaite s’allier à plusieurs
collaborateurs et collaboratrices qui travaillent de près avec des gens exploités et qui croient qu’un autre monde est possible. Les personnes
intéressées à en savoir plus, peuvent consulter la déclaration de la CLES, qui sous-tend la philosophie de notre regroupement régional, à l’adresse Internet suivante

Pour toute question ou pour vous impliquer au sein de la CLES-AT, vous pouvez nous joindre par l’entremise des personnes contacts suivantes :
Sonya Grenier à Assaut Sexuel Secours à Val d’or (819) 825-6968, Hélène Nickner au Point d’appui à Rouyn-Noranda (819) 797-0101 ou Johanne
Alarie au Centre de femmes Entre-Femmes de Rouyn-Noranda (819) 764-4714.

- 30 -

Source : Hélène Nickner, Point d’appui (819) 797-0101

Mis en ligne sur Sisyphe, le 5 mai 2006


Partagez cette page.
Share


Format Noir & Blanc pour mieux imprimer ce texteImprimer ce texte   Nous suivre sur Twitter   Nous suivre sur Facebook
   Commenter cet article plus bas.

Plan-Liens Forum

  • > La Concertation de lutte contre l’exploitation sexuelle de l’Abitibi-Témiscamingue
    (1/1) 12 janvier 2007 , par





  • > La Concertation de lutte contre l’exploitation sexuelle de l’Abitibi-Témiscamingue
    12 janvier 2007 , par   [retour au début des forums]

    Bonjour,
    A notre sens, pour lutter contre l’exploitation sexuelle les organismes doivent se tendrent la mains du nord comme au sud pour former des raiseaux en vu de se mobiliser ensemble contre les migrations clandastines vers l’occident qui est la source principale de ce phenomene dans ces pays. Et de lutter contre l’extreme pauvrete au tier monde qui est non seulement la source des migrations mais aussi celle du proxenetisme entrainat les enfants dans la prostitution.


        Pour afficher en permanence les plus récents titres et le logo de Sisyphe.org sur votre site, visitez la brève À propos de Sisyphe.

    © SISYPHE 2002-2006
    http://sisyphe.org | Archives | Plan du site | Copyright Sisyphe 2002-2016 | |Retour à la page d'accueil |Admin