| Arts & Lettres | Poésie | Démocratie, laïcité, droits | Politique | Féminisme, rapports hommes-femmes | Femmes du monde | Polytechnique 6 décembre 1989 | Prostitution & pornographie | Syndrome d'aliénation parentale (SAP) | Voile islamique | Violences | Sociétés | Santé & Sciences | Textes anglais  

                   Sisyphe.org    Accueil                                   Plan du site                       






vendredi 29 avril 2011

Élections Canada 2011 - Dix raisons majeures de se débarrasser des Conservateurs de Stephen Harper

par Nadia Alexan, Citizens in Action Montreal






Écrits d'Élaine Audet



Chercher dans ce site


AUTRES ARTICLES
DANS LA MEME RUBRIQUE


Élections Canada 2011 - Les Conservateurs ont verrouillé les portes de l’accès à l’égalité
Élections Canada 2011 - Le piètre bilan des Conservateurs n’a rien pour séduire les électrices
Élections Canada - Ne faites pas de la politique partisane avec la vie des femmes
Attention ! Danger ! Le lobby anti-avortement "trop proche" du gouvernement conservateur
Élections Canada - La santé, une question d’égalité
Élections Canada - Les femmes et le programme de lutte contre la criminalité
Élections Canada - La violence faite aux femmes et aux jeunes filles au Canada
Élections Canada - Six mythes au sujet du Canada et des questions aux candidat-es
"Le vote religieux" - Le virage conservateur vers les religions menacées
Élections Canada - Un gouvernement conservateur représente un grave danger pour le droit à l’avortement
Élections Canada 2011 - Femmes et sécurité de la retraite au Canada
Subventions aux groupes de femmes - Le CSF contredit la ministre St-Pierre et dénonce un détournement de fonds. Le PQ aussi







Si jamais Stephen Harper obtient la majorité qu’il recherche, vous pouvez dire adieu à un Canada compatissant et protecteur ! Il sera remplacé par une dictature médiocre et sans pitié. Ce n’est pas une élection comme les autres. Nous devons essayer de sauver le Canada d’une catastrophe imminente.

1. L’économie : Harper pense qu’il est un spécialiste de l’économie. Il pense qu’il est le meilleur défenseur de l’économie canadienne ! Pourtant, les faits prouvent le contraire.

Il dépense l’argent comme s’il pouvait la prendre dans un puits sans fond, mais c’est pour la donner à ses riches amis. Quand il a pris le pouvoir, il a hérité d’un surplus de 16 milliards de dollars, qu’il a rapidement transformé en un déficit de 55 milliards de dollars. Il a consacré 75 milliards de dollars pour renflouer les banques, alors qu’elles faisaient des profits records.

Il a dépensé 1,2 milliard de dollars sur la désastreuse rencontre du G-20, pour amuser quelques amis avec un lac artificiel et a fait emprisonner des centaines de manifestant-e-s innocents durant cet événement. La démocratie est bonne pour les manifestants libyens, mais pas pour les manifestants canadiens !

Il propose maintenant de consacrer 30 milliards de dollars à l’achat d’avions F-35 à Lockheed Martin, et cela, sans appel d’offres public ou sans discussion aucune au parlement. Il a promis de donner 6 milliards de dollars aux banques et riches entreprises, sans condition aucune.

Les Conservateurs sont néfastes pour l’économie. Un article de Macleans critique l’attitude de laisser-faire des Conservateurs : « Ottawa a surpris les investisseurs avec des décisions populistes qui ont été imposées au dépens une politique raisonnable. Le Premier ministre, Stephen Harper nuit à la réputation du Canada comme marché stable et ouvert pour l’investissement des entreprises ... Peu de sujets ont suscité autant la fureur du public que des limites au téléchargement sur Internet. Les Conservateurs ont protégé Air Canada de la concurrence avec Air Emirat, une compagnie aérienne régulièrement classée parmi les 10 premières dans le monde." (Macleans, 15 février 2011)

Les Conservateurs essaient de choisir des gagnants et des perdants comme en témoigne le cas de la société égyptienne Globalive Wireless.

Les niveaux de pauvreté sont plus élevés que jamais. Douze pour cent des Canadiens vivent dans la pauvreté, la plupart sont des femmes et des enfants.
Harper a déclaré la guerre aux femmes, bien qu’elles gagnent 69 pour cent du salaire des hommes, Harper refuse toujours d’instaurer, de toute urgence, un programme national de garderies, ou de reconnaître l’équité salariale, ce qui soulagerait la pauvreté des femmes. C’est un misogyne endurci. Devinez ce qu’il va faire de nos services publics si jamais il obtient la majorité ?

2. Déficit démocratique : Pour la première fois dans l’histoire du Canada, un gouvernement, celui d’Harper, a été reconnu coupable d’outrage au Parlement ! Harper se comporte comme un dictateur. C’est sa méthode ou c’est n’importe quoi !

Il traite le parlement avec un mépris sans faille. Et quand il est découvert, il ment effrontément. Il bafoue les institutions parlementaires démocratiques en cachant des documents parlementaires, et il bafoue la liberté d’accès à l’information des journalistes.

Il menace les témoins et il sabote les commissions parlementaires, puis il suspend le Parlement chaque fois qu’un scandale ou une controverse se prépare.
Harper est un obsédé du contrôle. Il se moque de la reddition de compte et de la transparence, mais il a fait campagne sur ces principes.

Il musèle ses député-e-s et ses ministres. Tous les communiqués ou les déclarations doivent d’abord passer l’inspection de ses proches ou des "contrôleurs du message", tout comme chez les despotes du Moyen-Orient.

Élections Canada a trouvé l’équipe Harper coupable de dépenser plus que le maximum permis de 1,2 million de dollars. Puis Harper a essayé de camoufler cette faute. Harper a été accusé de se comporter comme un dictateur quand il a congédié Linda Keene, la responsable canadienne de la surveillance en matière de sûreté nucléaire, pour avoir refusé de donner le feu vert à la relance d’un réacteur nucléaire, qu’elle considérait comme peu sûr.

Mounir Cheikh, chef de Statistique Canada, a démissionné à la suite de la décision de M. Harper d’abolir le recensement obligatoire de longue durée.
Peter Tinsley a dénoncé la participation du Canada dans la torture de prisonniers afghans, quand il était le président de la Commission des plaintes concernant la police militaire. Harper n’a pas renouvelé son contrat.

Harper veut tuer la Société Radio-Canada (CBC), le seul diffuseur non commercial et indépendant, qui lie les Canadiens d’un océan à l’autre ; au mépris de toutes les recommandations faites contre la concentration des médias entre les mains de quelques barons.

3. Gouvernance : Harper ment ouvertement à propos de la « Coalition », puisque lui-même a essayé d’en former une en 2004 quand il a conclu une entente avec les dirigeants du Bloc québécois et avec le NPD pour déloger les libéraux de Paul Martin.

La plupart des pays démocratiques gouvernent par le biais de coalition. En outre, la plupart des démocraties ont un scrutin utilisant la représentation proportionnelle, ce qui exclut la formation d’un gouvernement avec un tiers du vote populaire.

Harper veut interdire le financement public des partis politiques, de sorte qu’ils ne seront pas sur un pied d’égalité. Les Conservateurs vont être en mesure de dépenser plus que les autres partis parce que leur base se retrouve chez les entreprises très riches et très puissantes.

Le gouvernement Harper a muselé des groupes de la société civile, des organisations environnementales, des groupes de défense des femmes, des groupes anti-pauvreté, des groupes d’experts progressistes et des organismes de surveillance par l’intimidation et les compressions budgétaires.

Il a amené la bureaucratie fédérale à punir toute opposition par esprit de vengeance. Il a muselé la recherche scientifique qui va à l’encontre de ses convictions.

Ayant fait taire tous ses détracteurs, tout ce qui reste, ce sont les tribunaux. Harper a déjà rempli les postes vacants de la Cour fédérale de ses propres partisans. Si jamais il obtient une majorité parlementaire, il va remplacer 8 des 9 juges de la Cour suprême admissibles à la retraite.

4. Dégradation de l’environnement : Le gouvernement Harper refuse de réduire les émissions de gaz à effet de serre.

Les Conservateurs mènent une forte campagne pour se débarrasser du Protocole de Kyoto et ils persistent à vouloir construire le pipeline Western Gateway afin de transporter le pétrole des sables bitumineux sur la côte ouest du Canada.

Les Conservateurs ont l’intention d’accroître la production des sables bitumineux de l’Alberta, malgré la contamination de l’eau, la destruction des forêts et les émissions de 100,000 tonnes C02 par jour. Les sénateurs qu’il a nommés ont défait le projet de loi C-311 sur les changements climatiques, loi visant à assurer les responsabilités du Canada dans la prévention des émissions dangereuses, et qui avait déjà été adoptée par la Chambre des communes.

5. Justice inéquitable : Harper est obsédé par les peines comme par “vengeance”, au lieu de la "réhabilitation" des criminels.

Bien que les taux de criminalité soient en baisse, Harper défend la construction de prisons, de style américain, au coût de 10 milliards de dollars.

Amnesty International vient de dénoncer le gouvernement conservateur pour son mauvais bilan en ce qui concerne les droits de l’homme ,"bilan, notamment en matière de liberté d’information, financement sélectif des ONG, violence contre les femmes autochtones, et en ce qui concerne la répression de la dissidence.

Si jamais Harper devait obtenir la majorité qu’il convoite, il ramènerait certainement la peine de mort.

Il bafoue également le droit international. Il a refusé de rapatrier Omar Khadar, un enfant-soldat, qu’il a laissé pourrir dans la prison de Guantanamo, alors que tous les autres pays avaient rapatrié leurs concitoyens de cet enfer illégal.

Harper a tenté d’annuler le registre des armes à feu malgré un tollé national des groupes de femmes et de la GRC qui le consulte régulièrement pour des raisons de sécurité.

Un comité de l’OCDE vient de publier une condamnation sévère de l’approche douce du Canada sur la criminalité des entreprises. Seule une entreprise a été déclarée coupable depuis 1999, bien que le Canada ait signé un traité international en 1997, qui vise à lutter contre la corruption commerciale.

6. Belliciste : Harper mène sans vergogne des campagnes de peur.

Il nourrit son obsession en augmentant les dépenses militaires ; bien que la majorité des Canadiens s’opposent à notre participation à la guerre en Afghanistan. Nous sommes maintenant engagés dans deux guerres.

7. Immigration : Les groupes ethniques méfiez-vous !

Harper a changé la loi sur l’immigration pour rendre plus difficile la réunification des familles. Il a également modifié la loi afin que son ministre de la sécurité soit l’arbitre final pour décider qui peut entrer au pays. Le ministre peut déclarer qu’un groupe d’immigrants qui vient au Canada est la manifestation d’un “acte de contrebande", permettant aux autorités de mettre les hommes, les femmes et les enfants en prison pour une période minimale d’un an. Harper fait les lois !

8. Honte Internationale

Harper a perdu le siège du Canada au Conseil de sécurité des Nations Unies. Il s’est aliéné la majorité des nations avec son soutien inconditionnel à l’État d’Israël, que cela soit juste ou non. Il a été irrespectueux envers l’ONU quand il s’est absenté d’une séance photo pour célébrer l’ouverture d’un Tim Horton’s à New York.

9. Abus contre les Autochtones

Les propriétaires légitimes de ce pays vivent dans une pauvreté abjecte. Le gouvernement Harper a refusé de signer la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones qui a été adoptée par 144 autres pays. Les Conservateurs ont également décidé de ne pas respecter l’Accord de Kelowna qui était destiné à améliorer la vie des peuples autochtones.

10. La souveraineté du Canada en péril

Harper a négocié secrètement un accord de libre-échange avec l’Union européenne (CETA) sans aucune intervention de citoyens canadiens ou sans discussion au parlement. Seules les entreprises et les magnats des affaires sont au courant de ces négociations. Ce traité va toucher tous les aspects de nos vies. Il va déréglementer davantage les grandes entreprises, réduire les droits des travailleurs et des travailleuses et accélérer la privatisation de nos ressources, comme l’eau. Nos services publics, comme les soins de santé, l’éducation, etc. seront des cibles. Méfiez-vous !

Nadia Alexan est fondatrice de Citizens in Action Montreal. Courriel. Vote strategically for (ABC) : “Anybody but Conservatives”.
For more information, check out the following websites : Catch 22, Lead Now, Project Democracy, Why Stop Harpe ? One Hundred Reasons to stop Harper.

- Traduction : "Presse-toi à gauche !" que nous remercions de partager cette traduction.

- Version originale anglaise : "Ten Critical Reasons for getting rid of Harper’s Conservatives".

- Lire aussi :

  • "Le piètre bilan des Conservateurs n’a rien pour séduire les électrices", par Antonia Zerbisias, Toronto Star, 1 avril 2011.
  • "Six mythes au sujet du Canada et des questions aux candidat-es", par la Coalition spéciale pour l’égalité des femmes et les droits de la personne
  • "Dehors Harper"
  • « G8 et G20 – Des révélations gênantes pour Harper », par David Patry-Cloutier, RueFrontenac.ca, le 11 avril 2011.

    - Aussi : La brochure "Les conservateurs au pouvoir. Une attaque frontale contre la démocratie", par le groupe Pas de démocratie sans voix.

    - Projet démocratie", comment empêcher Harper de former un gouvernement majoritaire.

    Télécharger la brochure en PDF.
    PDF - 7 Mo
    Les conservateurs au pouvoir
    Une attaque frontale contre la démocratie

    Mis en ligne sur Sisyphe, le 5 avril 2011


  • Partagez cette page.
    Share


    Format Noir & Blanc pour mieux imprimer ce texteImprimer ce texte   Nous suivre sur Twitter   Nous suivre sur Facebook
       Commenter cet article plus bas.

    Nadia Alexan, Citizens in Action Montreal



    Plan-Liens Forum

  • Élections Canada 2011 - Dix raisons majeures de se débarrasser des Conservateurs de Stephen Harper
    (1/1) 11 avril 2011 , par Internaute





  • Élections Canada 2011 - Dix raisons majeures de se débarrasser des Conservateurs de Stephen Harper
    11 avril 2011 , par Internaute   [retour au début des forums]

    Laissez les conservateurs tranquille les autre partis sont 10 fois pire que eux.


        Pour afficher en permanence les plus récents titres et le logo de Sisyphe.org sur votre site, visitez la brève À propos de Sisyphe.

    © SISYPHE 2002-2011
    http://sisyphe.org | Archives | Plan du site | Copyright Sisyphe 2002-2016 | |Retour à la page d'accueil |Admin