| Arts & Lettres | Poésie | Démocratie, laïcité, droits | Politique | Féminisme, rapports hommes-femmes | Polytechnique 6 décembre 1989

| Prostitution & pornographie | Syndrome d'aliénation parentale (SAP) | Voile islamique | Violences | Sociétés | Santé & Sciences | Textes anglais  



                   Sisyphe.org    Accueil                                                         







vendredi 3 novembre 2017
Indice entrepreneurial québécois 2017 - Le Réseau des Femmes d’affaires du Québec se réjouit des progrès encourageants

Longueuil, 2 novembre 2017 – L’indice entrepreneurial québécois 2017 pose un regard pointu sur l’entrepreneuriat féminin, pour le plus grand bonheur du Réseau des Femmes d’affaires du Québec (RFAQ). « Avoir des données spécifiques sur la réalité des femmes d’affaires, c’est vraiment précieux pour nous et pour la promotion et le soutien des femmes en affaires. De plus, le constat est très positif ! On voit que la relève féminine est de plus en plus présente. Au cours de la dernière année, il y a plus de femmes que d’hommes qui ont démarré leur entreprise. Il y a vraiment de quoi se réjouir de ces progrès constants des femmes en affaires », soutient Ruth Vachon, présidente-directrice générale du RFAQ.

Avancées marquantes

Les chiffres sont vraiment encourageants pour l’avenir. Sur tous les plans, les femmes démontrent des signes qu’elles prennent de plus en plus leur place dans le monde des affaires : elles sont plus nombreuses à penser se lancer en affaires et elles passent davantage de la pensée aux actes.

Voir l’avenir en rose !

L’étude fournit également des pistes de solution pour améliorer encore plus la situation. L’étude mentionne notamment combien il est important de mettre en valeur les femmes entrepreneures pour qu’elles deviennent des modèles inspirants pour la jeune génération. « Par exemple, participer à des concours, comme le Prix Femmes d’affaires du Québec, devient un puissant moteur de motivation, autant pour celles qui déposent leur candidature que pour celles qui aspirent à faire des affaires. C’est parfois l’étincelle qui fait toute la différence. Au RFAQ, ça fait partie de notre mission : faire rayonner les femmes d’affaires pour qu’elles deviennent source d’inspiration permettant à d’autres entrepreneures de grandir et d’inspirer à leur tour », ajoute Ruth Vachon.

L’importance de l’accompagnement

Que ce soit pour du financement, des contacts d’affaires, des conseils ou un accès à des réseaux d’affaires, les femmes semblent avoir davantage besoin d’accompagnement pour soutenir leurs projets d’affaires. Étant donné que près de la moitié d’entre elles sont des travailleuses autonomes, elles se sentent parfois isolées dans leur cheminement professionnel. « Il existe de belles ressources qui viennent en aide aux femmes, comme Femmessor pour du financement et de l’accompagnement. Au RFAQ, nous leur donnons accès à des réseaux de contacts, elles rencontrent des entrepreneurs, hommes et femmes, et surtout elles ont accès à des opportunités de marché, etc. Quand elles sont soutenues et accompagnées, elles se sentent ensuite plus à l’aise de se lancer dans de plus grands projets. C’est définitivement la voie d’avenir qu’il faut poursuivre », mentionne Mme Vachon.

Prochaine génération

Tous les espoirs sont permis pour la prochaine génération. « Il ne faut surtout pas s’asseoir sur nos lauriers car il reste encore beaucoup de travail à faire, notamment sur la propre perception des femmes quant à leur capacité d’entreprendre. Notre Réseau des Jeunes Femmes d’affaires travaille beaucoup en ce sens. Leurs activités favorisent les échanges, les rencontres déterminantes et la confiance en soi. Elles dégagent une solidarité entre elles toute particulière.

Un portrait incomparable de l’entrepreneuriat féminin

« Ça fait des années que l’on attendait des données aussi complètes selon le genre en matière d’entrepreneuriat. Ça va nous aider à poursuivre le travail entrepris depuis 35 ans auprès des femmes d’affaires. Les résultats de l’étude nous permettront d’intervenir encore plus efficacement et d’avoir des leviers supplémentaires pour faire croitre les entreprises à propriété féminine et toute l’économie du Québec », de conclure la présidente du RFAQ. Le Réseau des Femmes d’affaires du Québec tient d’ailleurs à saluer et remercier les auteurs et participants de cette étude incomparable sur l’entrepreneuriat féminin : le Réseau M, la Caisse de dépôt et placement du Québec, l’Institut d’entrepreneuriat et Léger.

- Source : Réseau des femmes d’affaires du Québec

- Téléphone : 514 521-2441 ou 1 800 332-2683

Mis en ligne sur Sisyphe, le 3 novembre 2017



Partagez cette page.
Share



Commenter ce texte
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

*    Nous suivre sur Twitter ou en créant une alerte Sisyphe dans les Actualités de Google.

© Sisyphe 2002-2014




Chercher dans ce site
Lire les articles de la page d'accueil


LES AUTRES BRÈVES
DE CETTE RUBRIQUE


jeudi 23 novembre
Stratégie nationale sur le logement : l’analyse de genre permet de dédier 25% des fonds à des projets pour les femmes. Le Y des femmes se réjouit
vendredi 3 novembre
Indice entrepreneurial québécois 2017 - Le Réseau des Femmes d’affaires du Québec se réjouit des progrès encourageants
lundi 17 avril
Levée de fonds de PDF Québec - Le 30 avril 2017, venez randonner en compagnie de Fatima Houda-Pepin
jeudi 2 mars
ONU Femmes JIF 2017 : "Les femmes dans un monde du travail en évolution : une planète 50 - 50 d’ici 2030"
lundi 21 novembre
L’adoption de la Loi sur l’équité salariale, il y a 20 ans : un moment phare pour les travailleuses du Québec
mercredi 2 novembre
Le Y des femmes de Montréal - Aider les mères à retourner sur le marché du travail
jeudi 17 mars
Budget du Québec 2016-2017 - Soulagement et craintes pour le Conseil du statut de la femme
jeudi 10 mars
Carole Poirier - Coupes nuisant à l’employabilité des femmes : un autre exemple de la "manière Thériault"
mercredi 13 janvier
Formations offertes par GFPD : "Comment devenir incontournable !" et "Communiquer pour convaincre !"
mardi 13 octobre
Laboratoire de l’égalité : "Imposition à la source = surimposition des femmes"






http://sisyphe.org | Archives | Plan du site | Copyright Sisyphe 2002-2016 | |Page d'accueil |Admin