| Arts & Lettres | Poésie | Démocratie, laïcité, droits | Politique | Féminisme, rapports hommes-femmes | Femmes du monde | Polytechnique 6 décembre 1989 | Prostitution & pornographie | Syndrome d'aliénation parentale (SAP) | Voile islamique | Violences | Sociétés | Santé & Sciences | Textes anglais  

                   Sisyphe.org    Accueil                                   Plan du site                       






mardi 2 août 2005

Le féminisme irréductible, de Catharine MacKinnon






Écrits d'Élaine Audet



Chercher dans ce site


AUTRES ARTICLES
DANS LA MEME RUBRIQUE


La fascination - Nouveau désir d’éternité, un livre de Luce des Aulniers
"Les Femmes de la honte", un livre de Samia Shariff
Colette et Sido : le dialogue par l’écriture, un livre de Graciela Conte-Stirling
Ni d’Ève ni d’Adam. Défaire la différence des sexes, de Marie-Joseph Bertini
"Quand devient-on vieille ?" Un livre d’Aline Charles
Accommodements raisonnables
Amitié interdite
Le viol d’Europe ou le féminin bafoué
Voyage au bout du sexe
Genre, citoyenneté et représentation
Enfances dévastées, l’enfer de la prostitution
Anorexie et Boulimie. Journal intime d’une reconstruction
L’Homophobie - Un comportement hétérosexuel contre nature
Nouveauté CD : "Musique française au féminin"
Femmes et parlements : un regard international
Mémoire d’une amnésique
La violence à l’école n’est pas un jeu d’enfant - Pour intervenir dès le primaire
Un Québec en mal d’enfants - La médicalisation de la maternité 1910-1970
Féminisme et littérature, un dossier de "Québec français"
« La passion de l’université », par Claudine Baudoux
Violence conjugale, des spécialistes se prononcent







Catharine A. MacKinnon est l’une des grandes figures du féminisme américain. Docteur en droit et en sciences politiques, avocate à la Cour Suprême, auteur de nombreux livres, théoricienne, militante, elle est à tous ces titres, engagée dans le combat pour les droits humains et l’égalité de sexe. Elle enseigne dans les facultés de droit du Michigan et de Chicago après avoir dispensé des cours à Yale, Harvard, Stanford, UCLA, Orgoode Hall (Toronto) et à l’université de Bâle (Suisse).

Par ses analyses et son action, ses plaidoiries et sa participation à l’élaboration des lois, Catharine A. MacKinnon a fortement fait évoluer le droit de ces vingt-cinq dernières années : reconnaissance en 1986 par la Cour Suprême des Etats-Unis du harcèlement sexuel comme discrimination de sexe, puis de la pornographie et de la prostitution comme violences contre les femmes. Elle participe à l’élaboration de politiques pour les droits humains des femmes, au niveau institutionnel comme à celui des ONG, aux Etats-Unis et dans le monde. Elle a été l’avocate bénévole de femmes et d’adolescentes victimes d’atrocités sexuelles commises par les Serbes, devant le tribunal pénal international pour l’ex-Yougoslavie dont elle a également été nommée juge.

Le Féminisme irréductible qui a pour thème central les violences sexuelles est le premier livre de Catharine A. MacKinnon publié en France.

Dans la presse

« Catharine A. MacKinnon, éminente féministe et professeur de droit, développe ici des propositions théoriques et pratiques originales sur la politique de la sexualité et le droit. Ces essais, élaborés à partir de conférences qu’elle a initialement données, fournissent ici la texture savante d’un livre qui a gardé toute la spontanéité et la facilité d’accès d’un exposé oral vivant. A travers ses travaux et son engagement sur les problèmes du viol, de l’avortement, du harcèlement sexuel et de la pornographie, Catharine A. MacKinnon fait émerger un autre visage du féminisme qui se situe résolument hors des sentiers battus. »
Phillis Chesler, Ph D., auteure de Les Femmes et la Folie.

« Plus que toute autre intellectuelle, MacKinnon [...] a bouleversé le droit des femmes et fait évoluer la société américaine. »
Jean-Sébastien Stehli, "L’ Express"

« Cette avocate féministe radicale est à l’origine de […] la reconnaissance, en 1986, par la Cour suprême des États-Unis du harcèlement sexuel comme discrimination de sexe. Mais sa croisade ne s’arrête pas là : elle a été l’avocate bénévole des femmes victimes d’atrocités sexuelles en ex-Yougoslavie. Enfin, elle a fait reconnaître par loi américaine la pornographie et la prostitution comme violences contre les femmes. […] Active dans le combat féministe dès les années 70, ses brillantes théories n’avaient jusqu’ici jamais été accessibles aux lecteurs français. C’est aujourd’hui chose faite, grâce aux Éditions Des femmes. »
Valérie Zerguine, "Technikart"

« La sexualité est au féminisme ce que le travail est au marxisme : rien ne nous appartient davantage, et pourtant il n’est rien dont on ne soit davantage dépossédée." [...] Depuis vingt-cinq ans, aux États-Unis, le droit se trouve ébranlé par cette proposition de la juriste Catharine A. MacKinnon. [...] Le harcèlement est dit " sexuel " en un double sens : les sexes et le sexe. La sexualité serait l’instrument par excellence de la domination masculine, et donc le terrain privilégié de sa contestation pour le féminisme. »
Eric Fassin, "Le Nouvel Observateur".

Site des éditions des femmes, Paris.

Mis en ligne sur Sisyphe, le 20 juin 2005

Sisyphe fera à l’automne une analyse de cet ouvrage majeur.


Partagez cette page.
Share


Format Noir & Blanc pour mieux imprimer ce texteImprimer ce texte   Nous suivre sur Twitter   Nous suivre sur Facebook
   Commenter cet article plus bas.

    Pour afficher en permanence les plus récents titres et le logo de Sisyphe.org sur votre site, visitez la brève À propos de Sisyphe.

© SISYPHE 2002-2005
http://sisyphe.org | Archives | Plan du site | Copyright Sisyphe 2002-2016 | |Retour à la page d'accueil |Admin