| Arts & Lettres | Poésie | Démocratie, laïcité, droits | Politique | Féminisme, rapports hommes-femmes | Femmes du monde | Polytechnique 6 décembre 1989 | Prostitution & pornographie | Syndrome d'aliénation parentale (SAP) | Voile islamique | Violences | Sociétés | Santé & Sciences | Textes anglais  

                   Sisyphe.org    Accueil                                   Plan du site                       






lundi 23 avril 2007

Le viol d’Europe ou le féminin bafoué

par Françoise Gange, philosophe et ethno-sociologue






Écrits d'Élaine Audet



Chercher dans ce site


AUTRES ARTICLES
DANS LA MEME RUBRIQUE


La fascination - Nouveau désir d’éternité, un livre de Luce des Aulniers
"Les Femmes de la honte", un livre de Samia Shariff
Colette et Sido : le dialogue par l’écriture, un livre de Graciela Conte-Stirling
Ni d’Ève ni d’Adam. Défaire la différence des sexes, de Marie-Joseph Bertini
"Quand devient-on vieille ?" Un livre d’Aline Charles
Accommodements raisonnables
Amitié interdite
Voyage au bout du sexe
Genre, citoyenneté et représentation
Enfances dévastées, l’enfer de la prostitution
Anorexie et Boulimie. Journal intime d’une reconstruction
L’Homophobie - Un comportement hétérosexuel contre nature
Nouveauté CD : "Musique française au féminin"
Femmes et parlements : un regard international
Mémoire d’une amnésique
La violence à l’école n’est pas un jeu d’enfant - Pour intervenir dès le primaire
Un Québec en mal d’enfants - La médicalisation de la maternité 1910-1970
Le féminisme irréductible, de Catharine MacKinnon
Féminisme et littérature, un dossier de "Québec français"
« La passion de l’université », par Claudine Baudoux
Violence conjugale, des spécialistes se prononcent







Ce livre dont le support est le mythe grec d’Europe enlevée et violée par Zeus, le Dieu Père déguisé en Taureau, analyse les causes de la violence endémique à l’égard du féminin qui a caractérisé et caractérise encore aujourd’hui les sociétés patriarcales. Sociétés où le féminin, âme du monde aux époques néolithiques, a été destitué par l’avènement des héros guerriers, puis démonisé par les Dieux Pères jusques et y compris aux âges bibliques, fondements des cultures où nous évoluons aujourd’hui.

La façon traditionnelle de présenter le mythe d’Europe comme une plaisante histoire d’amour entre le Dieu Père et une mortelle nommée Europe reflète la vision patriarcale qui a confondu viol et amour, parce qu’elle n’a pris en compte que le point de vue de l’homme.

On découvrira qu’étrangement, ce mythe d’Europe porte en lui l’explication de certains grands traits de la culture européenne, tels l’hypertrophie des qualités viriles conquérantes développées sur tous les plans, en même temps qu’un déficit de féminin.

Ce regard porté sur les cultures européennes (et par voie de conséquence sur tout l’Occident qui en est issu) permet d’y déterminer un trop plein « d’avoir » et un certain manque « d’être », traçant ainsi ce qui pourrait devenir un nouveau contour pour une personnalité plus équilibrée entre matériel et spirituel.

Françoise Gange, philosophe et ethno-sociologue, poursuit par cet ouvrage l’oeuvre de désoccultation de notre première culture, celle des temps où le divin était féminin, commencée avec Avant les Dieux, la mère universelle (éditions Alphée 2006) et Jésus et les Femmes (éditions Alphée 2005).

Mis en ligne sur Sisyphe, le 9 avril 2007.


Partagez cette page.
Share


Format Noir & Blanc pour mieux imprimer ce texteImprimer ce texte   Nous suivre sur Twitter   Nous suivre sur Facebook
   Commenter cet article plus bas.

Françoise Gange, philosophe et ethno-sociologue



    Pour afficher en permanence les plus récents titres et le logo de Sisyphe.org sur votre site, visitez la brève À propos de Sisyphe.

© SISYPHE 2002-2007
http://sisyphe.org | Archives | Plan du site | Copyright Sisyphe 2002-2016 | |Retour à la page d'accueil |Admin