| Arts & Lettres | Poésie | Démocratie, laïcité, droits | Politique | Féminisme, rapports hommes-femmes | Femmes du monde | Polytechnique 6 décembre 1989 | Prostitution & pornographie | Syndrome d'aliénation parentale (SAP) | Voile islamique | Violences | Sociétés | Santé & Sciences | Textes anglais  

                   Sisyphe.org    Accueil                                   Plan du site                       






mardi 1er décembre 2009

Vingt ans après la tuerie de la Polytechnique, le registre des armes à feu est toujours nécessaire - Écrivez à votre député-e
Fédération de ressources d’hébergement pour femmes violentées et en difficulté du Québec






Écrits d'Élaine Audet



Chercher dans ce site


AUTRES ARTICLES
DANS LA MEME RUBRIQUE


La violence contre les femmes, riposte des pouvoirs menacés
Polytechnique 6 décembre 1989 - Elles étaient toutes nos filles
Polytechnique 25 ans - Une constante : déni et antiféminisme
De Polytechnique à Pauline Marois
Le lieu privilégié de l’attentat
Polytechnique, 6 décembre 1989. Lettre à Geneviève Bergeron
Une lutte à finir contre la domination masculine
Le 6 décembre 1989 : et depuis ?
Polytechnique - Devoir de mémoire
Sel et sang de la mémoire - Polytechnique, 6 décembre 1989
Effet Polytechnique chez les féministes d’État







À la veille de la commémoration du 20e triste anniversaire de la tuerie de
Polytechnique, le Parti Conservateur entend abroger le registre des armes
à feu qui a pourtant fait ses preuves et contribué à sauver des vies de
nombreuses femmes. Le projet de loi C-391, un projet d’initiative privée a
été adopté en 2e lecture, le 4 novembre dernier, avec l’appui de nombreux députés du Parti libéral et du NPD. Le lobby canadien des armes vaut-il plus que la sécurité des femmes ?

Vous pouvez faire quelque chose en participant à cette campagne et en
envoyant cette lettre-type à votre député fédéral. Vous pouvez trouver le
courriel de votre député sur le site du Parlement à
cette page.

En ce 20e anniversaire de la tuerie de Polytechnique, posez un geste à la
mémoire des victimes en faisant parvenir une lettre à votre député
fédéral.

Fédération de ressources d’hébergement pour femmes violentées et en difficulté du Québec, site web.

LETTRE-TYPE

VILLE, le 4 décembre 2009

NOM DU DÉPUTÉ
Chambre des communes
Ottawa, Ontario
Canada K1A 0A6

Vingt ans après la tuerie de la Polytechnique, le registre des armes à feu est toujours nécessaire

Monsieur, Madame NOM DU DÉPUTÉ

Le 6 décembre 1989, en 22 minutes seulement, un homme qui en voulait aux femmes et aux féministes a tué, avec une arme semi-automatique acquise légalement, 14 jeunes femmes et en a blessé 27 autres à l’École Polytechnique de Montréal. C’est à la suite de cette tragédie et grâce à la ténacité des familles et alliés des victimes que La Loi sur les armes à feu fut adoptée en 1995 par le Parlement canadien.

Or le 4 novembre 2009, la Chambre des communes a adopté en deuxième lecture le projet de loi C-391, un projet d’initiative privé qui propose d’abroger l’enregistrement des armes sans restriction qui sont les armes à feu le plus souvent utilisées au Canada pour tuer les femmes et les enfants. Le projet de loi C-391 vise à démanteler le contrôle des armes à feu au Canada en dépit du fait que la Loi a fait ses preuves et soit considérée comme un outil essentiel au travail des policiers.

Le contrôle des armes à feu sauvent des vies : quelques faits
On ne peut que constater que le système fonctionne, car 90% des propriétaires d’armes à feu ont des permis et la plupart des armes à feu sont enregistrées. Globalement, le taux d’homicide avec arme à feu a diminué de plus de 40 % depuis 1991, alors que le taux d’homicide sans arme à feu n’a chuté que de 28%. La Loi sur les armes à feu a conduit à d’importants progrès en diminuant notamment le nombre d’agression armée dans un contexte de violence conjugale ou familiale. Ainsi, le nombre de meurtre de femmes tuées par balle a chuté de plus de 50%, passant de 85 en 1991 à 32 en 2004. Quant au taux de meurtre avec une carabine et un fusil de chasse, il a diminué de 70%.

Remplir un formulaire, est-ce la fin du monde ?

Quel est ce fardeau si grave que pose l’enregistrement des armes à feu et qui sert de leitmotiv à la tentative d’abrogation du registre ? Leurs propriétaires doivent remplir un formulaire en indiquant quelles armes à feu ils possèdent. Sans cette information, il n’y a aucun moyen pour les policiers de garder les armes hors de portée de personnes dangereuses, d’associer les armes à feu à leurs propriétaires ou de les tenir responsables. Or les policiers au Canada se servent du registre 10 000 fois par jour et les renseignements que cet outil comprend servent à prévenir le crime et contribuent à faire avancer les enquêtes criminelles. Le lobby canadien des armes à feu vaut-il plus aux yeux de nos députés que la sécurité des femmes, des enfants et des policiers ?

Voter pour le maintien du registre des armes à feu

Le 22 avril 2009, les partis de l’opposition à la Chambre des communes se sont unis pour voter en faveur de la résolution du Bloc Québécois appuyant le maintien du registre des armes à feu. Aujourd’hui, il semble que les dirigeants du Parti libéral et du NPD ne sont pas prêts à arrêter ce projet de loi du Parti Conservateur. Pourtant, au Québec, les députés de l’Assemblée nationale ont voté unanimement pour le maintien du registre des armes à feu en s’appuyant sur un sondage révélant que la grande majorité de la population québécoise est en faveur du maintien du registre.

À titre de député fédéral du Québec, nous vous demandons de respecter le choix de la population québécoise quant au maintien du registre des armes à feu et de voter contre le projet de loi C-391.

Mettre fin à la violence faites aux femmes et prévenir les tragédies requiert plus que le port d’un ruban blanc le 6 décembre de chaque année. Cela exige des gestes concrets. Voter contre le projet de loi C-391, c’est contribuer à la sécurité des femmes et des enfants et œuvrer à ce que des tueries comme celle de la Polytechnique ne se reproduisent plus jamais.

Veuillez agréer l’expression de nos meilleurs sentiments.

NOM
TITRE
ORGANISME

Mis en ligne sur Sisyphe, le 1 décembre 2009


Partagez cette page.
Share


Format Noir & Blanc pour mieux imprimer ce texteImprimer ce texte   Nous suivre sur Twitter   Nous suivre sur Facebook
   Commenter cet article plus bas.

    Pour afficher en permanence les plus récents titres et le logo de Sisyphe.org sur votre site, visitez la brève À propos de Sisyphe.

© SISYPHE 2002-2009
http://sisyphe.org | Archives | Plan du site | Copyright Sisyphe 2002-2016 | |Retour à la page d'accueil |Admin