| Arts & Lettres | Poésie | Démocratie, laïcité, droits | Politique | Féminisme, rapports hommes-femmes | Femmes du monde | Polytechnique 6 décembre 1989 | Prostitution & pornographie | Syndrome d'aliénation parentale (SAP) | Voile islamique | Violences | Sociétés | Santé & Sciences | Textes anglais  

                   Sisyphe.org    Accueil                                   Plan du site                       






vendredi 21 mars 2014


Carnet de campagne
Pourquoi Tarik Ramadan vient-il encore au Québec à la veille d’une élection ?

par Rakia Fourati, membre de l’association Égalité et Parité






Écrits d'Élaine Audet



Chercher dans ce site


AUTRES ARTICLES
DANS LA MEME RUBRIQUE


Le départ de la "dame de béton"
Lettre à Québec solidaire sur la laïcité
Appartenez-vous au féminisme de « Janette » ou à celui de « Françoise » ?
Déterminée à voter pour la charte de la laïcité
Voter pour la laïcité et contre l’intégrisme religieux
Lettre à Janette Bertrand - Ce que vous dites est vrai, juste, vérifiable
Les documents de l’UPAC sur le PLQ secrets jusqu’après les élections
Campagne électorale 2014 - Les groupes communautaires veulent des engagements chiffrés de tous les partis
Arabie saoudite et Texas : Couillard est dans le champ
La prime de Gaétan Barrette
Les yeux de la Terre sont posés sur vous, M. Couillard
Philippe Couillard au temps d’Aramco
Janette Bertrand ne fabule pas, elle a raison de s’inquiéter
Voter pour la laïcité et conserver sa foi
PDF Québec - Demandes électorales. Élections provinciales Québec 2014
Élections Québec 2014 - Les partis politiques doivent s’engager à lutter contre la pauvreté
Comment lever les obstacles à l’accès des femmes au pouvoir ?
Pauline Marois n’est pourtant pas le diable incarné
François Legault et le stand-up politique
Pour que cesse l’intimidation à l’égard de Louise Mailloux, signez !
Plateforme électorale 2014 au Québec - Questions à poser aux candidates et candidats
Encore trop peu de Québécoises au pouvoir
Fatima ou Gaétan ?







Le 22 mars, à l’invitation de la Muslim Student’s Association de McGill et Muslim Student’s Association de Concordia, Tarik Ramadan donnera deux conférences, une en français et l’autre en anglais, sur son dernier ouvrage.

Du moins, c’est la raison officielle évoquée pour sa venue. Toutefois, on peut sérieusement en douter et se questionner sur la conjoncture qui entoure sa visite. En effet, le Québec est en pleine campagne électorale et l’un des enjeux de cette campagne est bien entendu la Charte des valeurs québécoises.

Or, en 2012, quelques jours avant le scrutin, Tarik Ramdan était venu donner une conférence à Montréal, et il avait profité de l’occasion pour donner ses instructions sur le vote.

Le Muslim Association of Canada, qui l’avait invité, avait réalisé et distribué un classement des candidat-es. On retrouvait en haut du palmarès Françoise David et Amir Khadir de Québec solidaire, suivis de quelques députés libéraux. *

Le Muslim Association of Canada avait lancé un large appel pour battre les candidat-es du Parti québécois ainsi que la seule députée musulmane sortante, Fatima Houda-Pepin.

Ramadan avait profité de cette occasion pour tirer à boulets rouges sur la proposition de Charte qui figurait dans le programme du Parti québécois et que Djemila Benhabib, candidate du PQ à Trois-Rivières, avait présenté. L’occasion était trop belle pour Ramadan de discréditer cette proposition de Charte en l’opposant à une soi-disant « identité musulmane ».

Le petit-fils de Hassan El-Banna, fondateur de la Confrérie des Frères musulmans en Égypte, en 1928, reste fidèle à la tradition familiale. En effet, tout comme son grand-père, Tarik Ramadan considère que le seul moyen de se « décoloniser » et de garder son « identité musulmane » est de répandre l’islam politique à travers le monde.

Ce qui a fait dire à l’islamologue tunisien, Mohamed Talbi, lors d’un passage du prédicateur genevois à Tunis, que Tarik Ramadan est davantage un défenseur de la charia qu’un réformiste.

Les interventions de Ramadan lui ont valu la réputation de beau parleur aux discours séducteurs, de manipulateur du verbe et de la pensée, et du roi du double langage.

Comment pouvons-nous nous fier à quelqu’un qui dit, dans une cassette intitulée Vivre en Occident : « Un musulman doit observer les lois du pays où il habite seulement dans la mesure où celles-ci ne s’opposent pas à un principe de l’islam… » ?

De quel droit Tarik Ramadan vient-il répandre son idéologie islamiste chez nous ?

Certes, tout le monde a le droit de s’exprimer, mais on est forcé de constater qu’il n’est pas question ici de liberté d’expression mais d’une ingérence directe d’un dangereux prédicateur islamiste étranger dans la campagne électorale québécoise. 

Nous sommes ici dans un État laïque où il n’y a pas de place pour un discours qui préconise la charia et l’adhésion à des valeurs contraires à la démocratie.

Alors, une extrême vigilance s’impose.

* Voir ici.

Rakia Fourati, militante anti-islamiste
Signataire de la lettre des Janette
Membre fondatrice de la Ligue pour la défense de la laïcité en Tunisie.

Mis en ligne sur Sisyphe, le 21 mars 2014


Partagez cette page.
Share


Format Noir & Blanc pour mieux imprimer ce texteImprimer ce texte   Nous suivre sur Twitter   Nous suivre sur Facebook
   Commenter cet article plus bas.

Rakia Fourati, membre de l’association Égalité et Parité

Membre fondatrice de la Ligue tunisienne de la défense de la laïcité et des libertés (LDLL).



    Pour afficher en permanence les plus récents titres et le logo de Sisyphe.org sur votre site, visitez la brève À propos de Sisyphe.

© SISYPHE 2002-2014
http://sisyphe.org | Archives | Plan du site | Copyright Sisyphe 2002-2016 | |Retour à la page d'accueil |Admin