| Arts & Lettres | Poésie | Démocratie, laïcité, droits | Politique | Féminisme, rapports hommes-femmes | Femmes du monde | Polytechnique 6 décembre 1989 | Prostitution & pornographie | Syndrome d'aliénation parentale (SAP) | Voile islamique | Violences | Sociétés | Santé & Sciences | Textes anglais  

                   Sisyphe.org    Accueil                                   Plan du site                       






mercredi 2 avril 2014

Campagne électorale 2014 - Les groupes communautaires veulent des engagements chiffrés de tous les partis

par Je soutiens le communautaire






Écrits d'Élaine Audet



Chercher dans ce site


AUTRES ARTICLES
DANS LA MEME RUBRIQUE


Le départ de la "dame de béton"
Lettre à Québec solidaire sur la laïcité
Appartenez-vous au féminisme de « Janette » ou à celui de « Françoise » ?
Déterminée à voter pour la charte de la laïcité
Voter pour la laïcité et contre l’intégrisme religieux
Lettre à Janette Bertrand - Ce que vous dites est vrai, juste, vérifiable
Les documents de l’UPAC sur le PLQ secrets jusqu’après les élections
Arabie saoudite et Texas : Couillard est dans le champ
La prime de Gaétan Barrette
Les yeux de la Terre sont posés sur vous, M. Couillard
Philippe Couillard au temps d’Aramco
Janette Bertrand ne fabule pas, elle a raison de s’inquiéter
Voter pour la laïcité et conserver sa foi
PDF Québec - Demandes électorales. Élections provinciales Québec 2014
Élections Québec 2014 - Les partis politiques doivent s’engager à lutter contre la pauvreté
Comment lever les obstacles à l’accès des femmes au pouvoir ?
Pauline Marois n’est pourtant pas le diable incarné
François Legault et le stand-up politique
Pour que cesse l’intimidation à l’égard de Louise Mailloux, signez !
Pourquoi Tarik Ramadan vient-il encore au Québec à la veille d’une élection ?
Plateforme électorale 2014 au Québec - Questions à poser aux candidates et candidats
Encore trop peu de Québécoises au pouvoir
Fatima ou Gaétan ?







Montréal, le 2 avril 2014 – Bien que tous les partis politiques soient favorables à l’augmentation du financement des organismes communautaires œuvrant en santé et services sociaux, la majorité d’entre eux ne présentent pas d’engagements électoraux chiffrés en ce sens. C’est ce qui ressort des réponses obtenues par les organismes qui participent à la campagne « Je tiens à ma communauté. Je soutiens le communautaire ».

Rappelons que le 14 mai dernier, les quatre partis politiques représentés à l’Assemblée nationale ont adopté unanimement une motion demandant au gouvernement de rehausser le financement des organismes d’action communautaire autonome en santé et services sociaux. À ce titre, il aurait été cohérent que cela transparaisse dans les engagements électoraux de ces partis.

Pour sa part, la réponse du Parti libéral du Québec (PLQ) dénote une approche strictement économique. « Nous avons fait de nombreuses propositions afin de pouvoir relancer l’économie du Québec. Nous considérons qu’il s’agit d’un premier pas vers un financement accru des organismes communautaires » affirme-t-il. Quant à son intention de « valoriser, préserver et consolider le PSOC selon les disponibilités financières du MSSS », n’étant pas chiffrée dans son cadre financier, cela pourrait signifier que le PLQ n’envisage pas d’augmenter le financement des organismes communautaires. Nous soulignons d’ailleurs que le cadre financier du PLQ chiffre des engagements qui ont bien moins d’impacts sur le développement des collectivités.

De son côté, la Coalition avenir Québec, propose « d’abolir les agences de santé afin de pouvoir envoyer plus de ressources directement dans les établissements de santé » et soutient que les organismes communautaires « bénéficieront de cette restructuration du réseau de la santé. » Son programme ne contenant aucun engagement en lien avec le communautaire, il est légitime de se questionner sur la véritable intention de ce parti quant au rehaussement de même que sur la hauteur des sommes en question.

Le Parti québécois réitère quant à lui la promesse gouvernementale de l’automne dernier en s’engageant à « hausser de 162 M$ pour 3 ans le soutien gouvernemental aux organismes communautaires et à déployer un plan d’action en matière d’action communautaire et bénévole. » Rappelons que 75% de ce montant (120 millions) devrait être versé par le MSSS, puisque le 3/4 des groupes est financé par ce ministère. Par cet engagement chiffré, le gouvernement avait posé un geste historique et franchi une étape importante, bien qu’incomplète. En effet, la revendication des 3000 groupes en santé et services sociaux s’élève à 225 millions de dollars de plus annuellement.

Dans sa réponse, Québec solidaire affirme qu’il « investirait annuellement 360 millions de dollars supplémentaires et récurrents en soutien à la mission de l’ensemble des organismes d’action communautaire autonomes du Québec. », proposition qui se rapproche des attentes de l’ensemble des groupes communautaires.

En ce qui concerne Option nationale, parti non représenté à l’Assemblée nationale, il s’engage à « considérer les secteurs de l’économie sociale et communautaire dans les programmes d’aide offerts par la Banque du Québec », ce qui ne constitue pas un engagement en faveur du rehaussement ni un soutien à la mission globale.

« Nous déplorons que deux partis n’aient pas profité de la campagne électorale pour concrétiser les engagements qu’ils ont pris il y a moins d’un an et nous espérons qu’ils rectifieront le tir. Quant aux partis qui promettent de rehausser le financement des organismes communautaires, nous attendons d’eux qu’ils respectent leurs promesses, peu importe le rôle qu’ils joueront après les élections » de souligner Mercédez Roberge, co porte-parole de la campagne "Je soutiens le communautaire".

En complément aux démarches effectuées auprès de la direction des partis politiques, les groupes de partout au Québec profitent de la campagne électorale pour questionner les candidates et les candidats quant à leurs intentions.

« Le soutien des organismes communautaires profite à toutes les communautés du Québec et à des centaines de milliers de Québécoises et Québécois. Il ne s’agit pas d’un enjeu partisan, mais plutôt de l’avenir de notre société. Nous demandons à toutes les formations politiques de profiter de la dernière semaine de campagne pour affirmer ou réaffirmer leurs engagements. Le milieu communautaire et leurs membres en prendront acte au moment du scrutin », de conclure Sébastien Rivard, co porte-parole de la campagne "Je soutiens le communautaire".

- Les réponses intégrales des partis politiques sont disponibles à Je soutiens le communautaire.

Mis en ligne sur Sisyphe, le 2 avril 2014.


Partagez cette page.
Share


Format Noir & Blanc pour mieux imprimer ce texteImprimer ce texte   Nous suivre sur Twitter   Nous suivre sur Facebook
   Commenter cet article plus bas.

Je soutiens le communautaire



    Pour afficher en permanence les plus récents titres et le logo de Sisyphe.org sur votre site, visitez la brève À propos de Sisyphe.

© SISYPHE 2002-2014
http://sisyphe.org | Archives | Plan du site | Copyright Sisyphe 2002-2016 | |Retour à la page d'accueil |Admin