| Arts & Lettres | Poésie | Démocratie, laïcité, droits | Politique | Féminisme, rapports hommes-femmes | Polytechnique 6 décembre 1989

| Prostitution & pornographie | Syndrome d'aliénation parentale (SAP) | Voile islamique | Violences | Sociétés | Santé & Sciences | Textes anglais  



                   Sisyphe.org    Accueil                                                         







mardi 1er mai 2007
Qui était Sisyphe ?

Dans la mythologie grecque, Sisyphe, fils d’Éole et fondateur de Corinthe, a dénoncé Zeus qui avait enlevé une jeune vierge, fille d’Asope. Pour le punir, Zeus l’a condamné à pousser éternellement un rocher au sommet d’une montagne sans jamais y parvenir : à peine Sisyphe est-il arrivé près de son but que le rocher roule vers le bas, et tout est à recommencer...

Sisyphe symbolise pour les un-es la quête de liberté, pour d’autres, la fidélité à soi-même. Pour les éditrices de ce site, il symbolise la persévérance et le perpétuel recommencement des femmes dans leurs luttes contre le patriarcat qui limite leurs droits et leur existence depuis des millénaires. Il représente aussi l’espoir. Qui sait si Sisyphe, ainsi que les femmes, ne parviendra pas un jour à maintenir en haut de la montagne la pierre qui roule sans cesse l’obligeant - et obligeant les femmes - à recommencer leur ascension ? Ce sera alors un grand jour pour l’humanité.

Lire : Le Mythe de Sisyphe, d’Albert Camus,
Éditions Gallimard, 1942



Partagez cette page.
Share



Commenter ce texte
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

*    Nous suivre sur Twitter ou en créant une alerte Sisyphe dans les Actualités de Google.

© Sisyphe 2002-2014




Chercher dans ce site
Lire les articles de la page d'accueil


LES AUTRES BRÈVES
DE CETTE RUBRIQUE


lundi 5 mai
Le Canada, une « république de bananes » ?
mardi 1er mai
Qui était Sisyphe ?
mercredi 1er novembre
La liberté d’expression en ligne
mercredi 16 mars
Fillion déCHOI… Bravo les femmes ! par Martin Dufresne
samedi 12 mars
Fin du procès de Sophie Chiasson contre Jeff Fillion - Le verdict d’ici 30 jours - Appui massif à Sophie Chiasson
octobre
Les Carnets de Sisyphe

Liberté d’expression et diffamation au Canada
mercredi 16 juillet
Le CMAQ se donne les moyens de contrer les abus sur son site








Qui était Sisyphe ?
27 décembre 2016, par lola
Bonnie
13 janvier 2016, par Bonnie
Qui était Sisyphe ? cetait le grand pere de heracles
26 mai 2013, par ffffffffffffffffffffff
Qui était Sisyphe ?
15 juillet 2011, par Sisyphe Moderne
Histoire différente concernant Sisyphe
5 mai 2006, par Nicolas
> René Magritte, un peintre sisyphe ?
28 mai 2004, par mOTSaRT
> Qui était Sisyphe ?
10 mars 2004, par Fanny Thiffault
>Le mythe Décisif...
24 septembre 2003, par Danielle Serralta
> Qui est Sisyphe ?
16 avril 2003, par michael lecomte, écrivain



Qui était Sisyphe ?
27 décembre 2016, par lola   [retour au début des forums]

je trouve que les éditrice de ce site, site albert camus ce qui est une bonne chose car très peu de gens comprainent ce qu’il dit :)

[Répondre à ce message]

Bonnie
13 janvier 2016, par Bonnie   [retour au début des forums]

Ma prof m’a invité à me rendre sur votre site web et vraiment j’ai bien fait. J’y trouve un grand nombre d’actualités instructives. Cool.
Bonnie http://wizzlike.tumblr.com

[Répondre à ce message]

Qui était Sisyphe ? cetait le grand pere de heracles
26 mai 2013, par ffffffffffffffffffffff   [retour au début des forums]

fffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffff

[Répondre à ce message]

Qui était Sisyphe ?
15 juillet 2011, par Sisyphe Moderne   [retour au début des forums]
Sisyphe

Le choix de Sisyphe pour illustrer vos combats est vraiment pertinent.
La lecture du Mythe de Sisyphe de Camus n’a pas été pour moi très facile. En revanche, le mythe par lui même, qui nous vient de la mythologie grecque, (avec quelques variantes), nous amène à réfléchir sur le sens de la vie en général et le sens de nos combats en particulier.
La persévérance devant une tache en apparence impossible...
Voilà une situation dans laquelle je me reconnais souvent et qui m’a donné l’idée de choisir ce pseudonyme.
C’est en complétant mes informations que j’ai découvert votre site passionnant.

[Répondre à ce message]

Histoire différente concernant Sisyphe
5 mai 2006, par Nicolas   [retour au début des forums]
http://fr.wikipedia.org/wiki/Sisyphe

Une version différente raconte que Sisyphe fut condamné à son châtiment pour avoir désobéi à la mort et non pour avoir dénoncé Zeus

[Répondre à ce message]

> René Magritte, un peintre sisyphe ?
28 mai 2004, par mOTSaRT   [retour au début des forums]

La peinture de Magritte est très questionnante pour ma pensée de femme. Il a peint beaucoup de rocher (une représentation de la pensée) et il y a ce tableau avec le rocher sur la montagne, énorme, impossible. Le tableau s’intitule "la clé de verre".

[Répondre à ce message]

> Qui était Sisyphe ?
10 mars 2004, par Fanny Thiffault   [retour au début des forums]

Bonjour,

On m’a donné votre site en référence. Je trouve qu’il est inapproprié d’utiliser Sisyphe en conservant l’histoire originale comme emblème, puisque c’est un homme qui essaie d’aider une femme et qui se fait punir !

Comme quoi on décourage les hommes d’aider les femmes ! Pas vraiment un beau message d’encouragement.

Tout homme qui nous aide sera condamné à pousser une roche toute sa vie sans atteindre son objectif...?

Mais non !

Je suggère une autre finale adaptée à l’époque actuelle.

Il doit à la place atteindre son objectif et retrouver son amour qui a été libéré de Zeus à la vue de ce grand acte de courage.

Fanny Thiffault, ing.
Directrice Comité Femmes en ingénierie
Ordre des ingénieurs du Québec

[Répondre à ce message]

    sisyphe
    28 mars 2004, par
    katrin   [retour au début des forums]


    bonjour,

    Je suis de tout coeur d’acord avec toi,même si on ne peut changer les légende.Qu’on ne donne pas ce "nom" à un site, ça me fait penser que les homme de peuvent plus aidé les femmes.

    [Répondre à ce message]

      Sisyphe, symbole du recommencement perpétuel
      28 mars 2004, par
      L’éditrice de Sisyphe   [retour au début des forums]


      Ah, les pauvres hommes maltraités par Sisyphe ! Lançons une campagne pour les soutenir ! Demandons à la douzaine d’entre eux qui collaborent au site d’organiser l’événement et de faire appel à la confrérie ! Qu’ils démontrent à Sisyphe qu’ils peuvent encore aider les femmes ! Venez, hommes, venez !

      Farce à part, comme l’a compris la bien intentionnée Florence Montreynaud, lors du colloque du Conseil du statut de la femme, en mai 2003, Sisyphe est un titre fort à propos pour un site qui traite principalement des questions féministes : il rappelle que les femmes ont toujours à refaire le même chemin pour obtenir et défendre leurs droits. Elles doivent, comme Sisyphe, toujours recommencer à rouler leur pierre (revendications, démarches, luttes, explications, n’est-ce pas ?) car leurs acquis sont menacés, dans la vie publique comme dans la vie personnelle. Le nom du site réfère également à la rubrique "Sisyphe et la liberté d’expression", qu’on trouvera dans le plan. Comme un livre porte parfois le titre de l’un de ses chapitres. Un conseiller technique et ami, un Français, dont je recommande le site Partitions, a contribué à ce choix.

      P.S. Pas nécessaire d’envoyer plusieurs messages au même contenu sous différents pseudos : on vous a compris-e.

      [Répondre à ce message]

    >L’Amour n’est-il pas plus fort que la peur ?
    16 juillet 2004, par
    Montana   [retour au début des forums]


    Vous avez parfaitement raison Fanny quant à l’utilisation du nom de "Sisyphe". J’abonde en partie dans votre sens... Mais à chacun son interprétation.

    Voyez-vous, je suis un homme et je crois savoir d’expérience, que l’Amour, le véritable Amour porté à une Femme, imbibe notre coeur d’un immense courage ; et en la circonstance, cette image de l’effort récurrent doit nous rapeller à nous les hommes, qu’une femme n’est jamais acquise définitivement et que l’on se doit par conséquent de la séduire inlassablement.

    Alors ne soyons pas révisionnistes des mythologies...Conjuguons les plutôt à notre convenance...

    NB : Si vous besoin d’aide...n’hésitez pas...là ou je suis, il n’y a ni de rocher et ni de montagne.

    Amicalement - Montana

    [Répondre à ce message]

    > Qui était Sisyphe ?
    30 novembre 2005, par
    lorraine, étudiante en hypokhagne   [retour au début des forums]


    Ce message soulève plusieurs remarques, ou plutot plusieurs corrections. Je voudrait d’abord noter que le mythe de Sisyphe n’a rien a voir avec une histoire d’amour : c’est par intérêt qu’il vient en aide à la jeune vierge. D’autre part, il me semble problématique de decider de changer la fin d’un mythe. L’évolution des mythes ne se fait pas par la volonté isolée d’une personne, c’est un processus qui révèle des changements de la société dans lequel le mythe est raconté, et decoule donc de tendances collectives. Pourquoi l’epoque actuelle préfèrerait-elle une fin heureuse, de retrouvailles d’amoureux, sinon pour manquer cruellement d’originalité ? Peut être pour se montrer totalement en dissonance avec la culture grecque que l’on entend ici continuer...
    Enfin, il me semble tout a fait surprenant que le mythe de Sisyphe soit considéré comme un apologue : un mythe n’a en effet nulle pretention a montrer l’exemple. Ainsi, un récit, quel qu’il soit, a donc une valeur d’exemple ? Je pense que la litterature s’offre d’autres buts que ceux que vous établissez ici.
    J’espere lire bientot votre avis sur ces quelques remarques, ou au moins vous avoir par elles éclairé.

    [Répondre à ce message]

>Le mythe Décisif...
24 septembre 2003, par Danielle Serralta   [retour au début des forums]

Le mythe "Décisif" ...
C’est comme ça qu’un jour, étant plus jeune,j’avais lu le titre.Et puis,après en avoir rigolé, je me suis mise à réfléchir sur cette étrange erreur. Sisyphe condamné par ( j’ai encore failli faire un lapsus (Freud )Zeus dis-je, Sisyphe occupé à rouler son rocher jusqu’en haut de la montagne.Il en a plein les mains, Sisyphe, il voudrait bien se reposer mais Zeus l’a à l’oeil...Zeus à décidé du destin de Sisyphe.Et si Sysiphe avait décidé que l’important n’était pas le haut de la montagne à atteindre mais bien plutôt le rocher en lui même..Peut-être avait-il dans les main une pierre magnifique, une boule de cristal à l’intérieur de laquelle se trouvait son véritable destin ? Roule,mon Sisyphe, lui a dit Zeus...moi j’ai les mains libres...Et Sisyphe l’a cru...alors, posons nos pierres si elles nous ont été imposées, libérons nos mains et nos voix et sachons dire NON à nos destins trop souvent modelés par tous les Sisyphe de se monde.Mon chat est d’accord,il me demande encore de lui raconter l’histoire de celui qui croyait en celui qui se prenait pour un autre...

[Répondre à ce message]

    > Le mythe Décisif...
    29 septembre 2003, par
    Un fils de Sisyphe   [retour au début des forums]


    Freud, Zeus... Dieu ! L’analogie est frappante. Et pourtant, oui ! C’est bien le rocher l’important. Cela ne m’était jamais apparu jusqu’à présent. Trop évident sans doute ? A chacun le sien, boulet qui nous entrave, nous cisaille les ailes, nous sépare de nous-mêmes, nous prive de la première et dernière liberté, celle de se tenir debout, sans dieux ni maîtres (penseurs). C’est le mythe humain dans toute sa pathétique dimension. Destin sans cesse perfectible, inlassablement remis à l’ouvrage, encore et encore. Bouleversante vanité des croyances de l’Homme à propos de lui-même. Que dire de son incroyable faculté de résistance mais aussi de transcendance ? Boule (t) cristalline, éthérée, évanescente... évanouïe. Un destin accompli.

    [Répondre à ce message]

    > Lumière
    4 août 2006, par
    Margarita   [retour au début des forums]
    Le mythe décisif


    Oui, merci pour votre interprétation.
    Mais on pourrait aller plus loin encore .. comme vous le dites si bien, il a accepté de CROIRE Zeus, il a cru son destin scellé ... et s’il laissait tout simplement le rocher de côté, l’abandonnait, continuait sa route, libre ... il ne doit effectivement remonter le rocher que tant qu’il le VEUT BIEN. Il peut échapper à son destin ... parce qu’un jour, réalisant son aveuglement il réalise qu’il peut dire non ... que ce qu’il croyait inévitable, inéluctable, presque normal, n’est pas une fatalité. Il remet en question un ordre qui semblait immuable. Il "suffit" de cela et le destin est changé .. plutôt que de rester fatalité il devient cheminement, ascension ...
    Merci encore ...

    [Répondre à ce message]

> Qui est Sisyphe ?
16 avril 2003, par michael lecomte, écrivain   [retour au début des forums]

Un nouveau site de poésie en ligne

Bonjour !

Voici l’adresse d’un tout nouveau recueil de poèmes en ligne qui vous
intéressera peut-être :

“Bonbons perdus” http://www.artactif.net/bonbonsperdus/new1.htm

Une partie de ces textes est parue aux éditions Area en 1997

“Bonbons perdus, un univers ou l’insolite se mêle à la poésie du
quotidien”, Marc Gautron

Bien à vous,

Michael Lecomte

(l’esthétique de votre site est très réussie !)

[Répondre à ce message]

http://sisyphe.org | Archives | Plan du site | Copyright Sisyphe 2002-2016 | |Page d'accueil |Admin