| Arts & Lettres | Poésie | Démocratie, laïcité, droits | Politique | Féminisme, rapports hommes-femmes | Polytechnique 6 décembre 1989

| Prostitution & pornographie | Syndrome d'aliénation parentale (SAP) | Voile islamique | Violences | Sociétés | Santé & Sciences | Textes anglais  



                   Sisyphe.org    Accueil                                                         







dimanche 24 juin 2012
Lettre à Daniel Paillé, chef du BQ, au sujet de la déclaration de la députée Maria Mourani sur le Grand prix de Formule 1 à Montréal


par Micheline Carrier

M. Daniel Paillé,

J’ai pris connaissance de votre réaction à la déclaration de Mme la députée Maria Mourani sur le Grand prix de Formule 1 à Montréal et j’en suis fort déçue.

Mme Mourani a exprimé une vérité que des gens honnêtes, fussent-ils députés, devraient exprimer plus souvent. Depuis quand une députée a-t-elle "le devoir de réserve" de protéger les proxénètes qui, tout le monde le sait, sont dans l’environnement de cet événement ?

C’est une telle conception du rôle du député qui a valu l’écrasement à votre parti à la dernière élection fédérale.

On n’élit pas des député-es pour qu’ils et elles s’écrasent devant le pouvoir de l’argent et le profit.

Un profit bien factice quand on pense que Québec, Ottawa et Montréal donneront un total de 75 millions$ par année à l’avenir au président de ce Grand prix, qui demande par surcroît de ne pas payer d’impôts sur ses revenus au Canada. Si les retombées pour Montréal sont de 100 millions $, est-ce que ça vaut vraiment la peine, sans compter les retombées sociales négatives que mentionne la députée Maria Mourani ?

Votre parti devrait être le premier à dénoncer cela au lieu de faire la leçon à Mme Mourani, députée de la circonscription où je réside. Si vous continuez à soutenir les exploitants, j’espère que la députée Mourani quittera votre parti. Je voterai pour elle si elle se présente comme indépendante. Pas sûre que je vote pour le Bloc québécois à la prochaine élection. Je serais d’avis que Mme Mourani quitte la scène fédérale et se présente au Québec sous la bannière du PQ ou de QS.

Micheline Carrier, éditrice du site féministe et anti-prostitution Sisyphe.org

- Mourani accuse le Grand prix d’être un « Eldorado des proxénètes », La Presse, le 7 juin 2012.

Mis en ligne sur Sisyphe, le 7 juin 2012



Partagez cette page.
Share



Commenter ce texte
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

*    Nous suivre sur Twitter ou en créant une alerte Sisyphe dans les Actualités de Google.

© Sisyphe 2002-2014




Chercher dans ce site
Lire les articles de la page d'accueil


LES AUTRES BRÈVES
DE CETTE RUBRIQUE


dimanche 24 juin
Lettre à Daniel Paillé, chef du BQ, au sujet de la déclaration de la députée Maria Mourani sur le Grand prix de Formule 1 à Montréal
mardi 15 novembre
Legault et la CAQ - Tout ce caquetage pour si peu
mardi 8 novembre
Prostitution = violence - Imitons les féministes françaises
samedi 10 janvier
À propos de Sisyphe
dimanche 16 décembre
La diffamation peut être de la violence psychologique

Comparaison un peu simpliste de Christine Delphy
vendredi 30 juin
Mozart et l’éléphante en deuil






http://sisyphe.org | Archives | Plan du site | Copyright Sisyphe 2002-2016 | |Page d'accueil |Admin