| Arts & Lettres | Poésie | Démocratie, laïcité, droits | Politique | Féminisme, rapports hommes-femmes | Polytechnique 6 décembre 1989

| Prostitution & pornographie | Syndrome d'aliénation parentale (SAP) | Voile islamique | Violences | Sociétés | Santé & Sciences | Textes anglais  



                   Sisyphe.org    Accueil                                                         







samedi 10 janvier 2009
À propos de Sisyphe


Ce site vous propose des articles sur la condition des femmes, la politique, les droits humains, les rapports de pouvoirs, les biotechnologies, la poésie, les arts, etc. On peut citer de courts extraits des articles avec la source, mais une autorisation est requise pour les reproduire intégralement.

Pour lire comment il a débuté, allez à Prendre sa place sur la Toile ou la belle aventure de Sisyphe.org" dans lequel Micheline Carrier relate ce qui l’a amenée à créer le site Sisyphe.

Désexisation de la langue

Ce site désexise le langage autant que faire se peut, c’est-à-dire qu’il ajoute le féminin là où l’on n’écrit qu’au masculin. Rendre les femmes visibles dans le langage est un choix politique. Si vous vous y objectez, prière de ne pas nous proposer d’articles pour publication sur Sisyphe.

***

Créé en juin 2002 par Micheline Carrier, d’abord pour publier les écrits personnels de sa fondatrice, Sisyphe est rapidement devenu un site d’information, d’analyse et d’expression féministe, indépendant idéologiquement et financièrement, c’est-à-dire sans appartenance à un parti ni à un groupe socio-économique, sans subvention ni autre source de revenu extérieure. Sisyphe a rapatrié un certain nombre d’articles publiés antérieurement sur d’autres sites créés par Micheline Carrier. Toutes les collaborations à Sisyphe se font bénévolement. Hommes et femmes, du Québec et de plusieurs autres pays, y publient des analyses, des rapports de recherches, des critiques, des opinions, parfois des poèmes, sur les droits de la personne, la condition des femmes, différents enjeux sociaux, politiques et économiques.

Comme l’indique le titre du site - "Un regard féministe sur le monde" - nous nous sentons concernées par tous les enjeux de société, tant au Québec que n’importe où dans le monde, et nous nous estimons libres de nous exprimer sur tous les sujets. Nous publions aussi des traductions françaises de textes en anglais et parfois en d’autres langues (persan, farsi, espagnol). Les visiteuses et les visiteurs du site proviennent de nombreux pays, mais principalement de la France, du Québec et du Canada, de la Belgique, de la Suisse, du Maroc et des États-Unis. Depuis septembre 2005, nous éditons aussi des livres petit format sur des sujets d’actualité aux éditions Sisyphe.

Notes biographiques des éditrices

Née et vivant au Québec, Micheline Carrier a une formation en histoire et en philosophie, et elle a été journaliste pendant une vingtaine d’années. Elle est co-auteure (avec Colette Gendron, de l’Université Laval) d’un ouvrage publié aux presses de l’Université du Québec, La mort, condition de la vie (1997), qui s’est mérité un prix et une mention lors de la remise des Prix du ministère de l’Éducation du Québec en 1998. Micheline Carrier a aussi publié, dans les années 1980, des essais à compte d’auteure (éditions Apostrophe) : La pornographie, base idéologique de l’oppression des femmes, La danse macabre : violence et pornographie et Doit-on pendre Jocaste ?, qui est une critique du livre Les enfants de Jocaste, de Christiane Olivier. Auteure de plusieurs articles sur Sisyphe, Micheline Carrier assure le travail de webmestre et d’édition qu’il nécessite.

Élaine Audet, née et vivant au Québec, est poète et essayiste. Elle a publié plusieurs livres et de nombeux articles au Québec et à l’étranger. On peut lire de l’information sur ses oeuvres à cette rubrique. De 1990 à 2004, elle a tenu une chronique littéraire et féministe dans le mensuel d’information politique l’aut’journal. Elle collabore à la mise en ligne et à la révision des articles sur Sisyphe, en plus d’y avoir publié de nombreux articles et un feuilleton. Elle est fondatrice, avec Micheline Carrier, des éditions Sisyphe (2005), dont on trouve le site ici.

- Nous joindre.

Merci de nous expédier vos communiqués ou vos articles en format word ou rtf. Nous ne les publierons pas si nous les recevons en pdf.

PLAN DU SITE

Afficher les derniers titres de Sisyphe sur votre site

Pour afficher en permanence les derniers titres de Sisyphe sur une page (HTML) de votre site, il vous suffit de recopier ceci dans votre page :

<script language="JavaScript" src="http://sisyphe.org/titres.php">Titres de Sisyphe</script>

Vous pouvez lui donner la couleur que vous voulez.

Syndication

L’adresse de syndication automatique de Sisyphe (Fil RSS) pour les sites sous SPIP est la suivante :

http://sisyphe.org/backend.php

Vous pouvez utiliser ce logo de Sisyphe

VOS PROPOSITIONS DE TEXTES

Vous pouvez nous proposer des textes sur des sujets de votre choix. Ils ne doivent pas contenir plus de 2000 mots, incluant les notes et la bibliographie, s’il s’agit d’une analyse de recherche ou d’une critique approfondie d’un sujet ou d’un document. S’il s’agit d’un texte d’opinion accompagné d’un minimum de références, la longueur du texte devrait être de 500 à 1500 mots. En outre, le texte soumis doit être écrit dans une langue non sexiste, qui rend visible autant le féminin que le masculin en dépit de la grammaire patriarcale qui veut que "le masculin l’emporte sur le féminin". Nous préférons recevoir votre texte en format rtf ou word. S.V.P. évitez les PDF. Si le texte comporte des références, veuillez placer les notes à la fin du texte. Vous devez nous indiquer également votre nom réel et une adresse électronique valide, en plus de nous fournir une courte biographie (une quinzaine de lignes au maximum) de vos activités professionnelles au cas où votre article serait retenu pour publication. Les textes publiés restent la propriété de leurs auteur-es ET de Sisyphe, qui les a mis en ligne. Les personnes qui nous proposent des traductions devront avoir obtenu l’autorisation écrite de l’éditrice/teur et de l’auteur-e du texte. Nous répondrons dans les deux semaines à vos propositions. Nous recherchons des volontaires pour traduire en espagnol et en anglais des textes déjà publiés sur Sisyphe.

Communiqués de groupes

Il nous fait plaisir, dans la mesure du temps dont nous disposons pour les mettre en ligne, de publier les communiqués que des groupes nous envoient sur des événements, leurs activités ou des prises positions politiques. Nous demandons aux groupes de nous adresser ces communiqués en pièce jointe, format rtf ou word, et d’éviter les PDF qui nous donnent trop de travail de préparation pour la mise en ligne. En effet, nous publions le texte des communiqués dans une page du site et non le PDF lui-même.

Nous n’allons pas chercher les communiqués sur les listes de diffusion des autres sites. Si vous voulez que vos communiqués soient publiés sur Sisyphe, adressez-nous-les en pièces jointes format word ou rtf à ce courriel ou à celui-ci. Les groupes qui nous envoient leurs communiqués au moins une semaine avant l’événement à annoncer ont plus de chance de les voir publiés. Il faut tenir compte du temps de mise en ligne nécessaire et de la quantité de textes que nous devons traiter chaque jour. Peu de chances qu’ils soient publiés si vous les envoyez en jpg ou en pdf.

Les forums

Les forums à la fin des articles sont un espace destiné aux commentaires et aux échanges des internautes. Il suffit de cliquer sur Commenter cet article ou Répondre à cette brève pour qu’une fenêtre s’ouvre et vous puissiez écrire votre message. Vous pouvez vous relire afin de corriger les fautes dans votre message avant de le poster au site. Nous devons malheureusement parfois rejeter des messages dont nous ne comprenons pas le sens parce qu’ils sont écrits au son. Nous vous demandons de faire un effort pour vous exprimer clairement, avec ponctuation, et en évitant de mettre des phrases en majuscules sans motifs. Nous comprenons, cependant, que vous ayiez des difficultés si le français n’est pas votre langue. Rien n’interdit de faire relire et corriger votre message par un-e collègue ou un-e ami-e avant de le poster. Vous pouvez faire usage de pseudonyme ou écrire sous votre nom véritable, ce sont les idées exprimées qui importent. Les forums sont modérés a priori, c’est-à-dire que nous les lisons tous avant de les mettre en ligne ou de les rejeter. La critique des idées et l’interrogation sont bienvenues, mais nous rejetons les messages contenant des attaques de nature personnelle, des propos grossiers ou vulgaires, ouvertement sexistes, misogynes, homophobes ou racistes, ou encore, diffamatoires envers un groupe ou une personne. Vous pouvez indiquer une référence concernant le sujet que vous abordez dans le message, par exemple, si vous citez un article de journal ou autre. Mais nous rejetterons tout message qui utilise les forums pour faire la promotion d’un site ou d’un groupe qui n’a aucun rapport avec le sujet du texte commenté, ou dont les agissements ou les politiques contredisent nos engagements féministes (par ex. des sites de pornographie ou de promotion de la prostitution ou autre forme de marchandisation des êtres humains, promotion du racisme, de l’homophobie, etc.).

Pour nous joindre.

© COPYRIGHT SISYPHE. Pour reproduire et diffuser les textes publiés sur Sisyphe, une autorisation préalable est requise. On peut toutefois citer de courts extraits - un paragraphe ou deux sans autorisation - en indiquant la source (titre, auteure et url de la page sur Sisyphe). Le petit code ci-dessous affiche les plus récents titres publiés sur Sisyphe sans que vous ayiez à le modifier d’une semaine à l’autre. Ne vous gênez pas pour l’afficher sur l’une de vos pages en html ou votre page d’accueil.

Les récents titres de Sisyphe

<script language="JavaScript" src="http://sisyphe.org/titres.php">Titres de Sisyphe</script>

Bienvenue sur Sisyphe et merci de nous rendre visite en grand nombre.


VOIR EN LIGNE : Sisyphe


Partagez cette page.
Share



Commenter ce texte
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

*    Nous suivre sur Twitter ou en créant une alerte Sisyphe dans les Actualités de Google.

© Sisyphe 2002-2014




Chercher dans ce site
Lire les articles de la page d'accueil


LES AUTRES BRÈVES
DE CETTE RUBRIQUE


dimanche 24 juin
Lettre à Daniel Paillé, chef du BQ, au sujet de la déclaration de la députée Maria Mourani sur le Grand prix de Formule 1 à Montréal
mardi 15 novembre
Legault et la CAQ - Tout ce caquetage pour si peu
mardi 8 novembre
Prostitution = violence - Imitons les féministes françaises
samedi 10 janvier
À propos de Sisyphe
dimanche 16 décembre
La diffamation peut être de la violence psychologique

Comparaison un peu simpliste de Christine Delphy
vendredi 30 juin
Mozart et l’éléphante en deuil








Programmation films Portraits de Femmes
12 avril 2017, par Alizée
À propos de Sisyphe
30 mars 2015, par Guylaine St-Pierre
Question de curiosité ou compréhension
9 février 2015, par Robert W Talbot
> Bienvenue sur Sisyphe.org !
15 avril 2007, par roselise
> Bienvenue sur Sisyphe
14 octobre 2005, par belanov68
> Bienvenue sur Sisyphe !
28 février 2005, par Monique Voisine



Programmation films Portraits de Femmes
12 avril 2017, par Alizée   [retour au début des forums]

Bonjour,

Nous organisons à Lyon, au Ciné-Café Aquarium, 4 projections autour du thème du portrait de femmes pour le mois d’Avril.

Jeudi soir, nous projetons Les Femmes du Bus 678 autour de la question du harcèlement. Voici l’évènement facebook : https://www.facebook.com/events/1292673214181560/1302395849875963/?notif_t=admin_plan_mall_activity¬if_id=1491994430774313

Jeudi 20, nous projetons Ladybird de Ken Loach autour de la place de la mère.

Enfin le 26, nous projetons Janis, questionnant la place de la femme et de l’icone.

Les séances ont lieu à 20h45.

N’hésitez pas à relayer l’information :-)

Belle journée,

Alizée

[Répondre à ce message]

À propos de Sisyphe
30 mars 2015, par Guylaine St-Pierre   [retour au début des forums]

Invitation pour devenir Partenaire
http://www.margueritessansfrontieres.org/

Célébrons la Journée Mondiale des Femmes Sans Voiles
Mettez une marguerite le 10 de Juillet 2015 et toutes les autres à venir...

Nous sommes de partout dans le monde pour affirmer notre Droit à dire "NON" au voile religieux ...

Allez lire tout à propos de nous...

Au plaisir de vous avoir avec nous.

Les Marguerites seront là !

Guylaine

[Répondre à ce message]

Question de curiosité ou compréhension
9 février 2015, par Robert W Talbot   [retour au début des forums]

Sisyphe est le nom de l’époux de... mythologie...
Pourquoi avoir choisi un nom masculin pour un site qui se consacre à l’émancipation de la femme ?
Pure curiosité personnelle...
ou mauvaise compréhension ou interprétation de ma part ?... Merci
RWT

[Répondre à ce message]

> Bienvenue sur Sisyphe.org !
15 avril 2007, par roselise   [retour au début des forums]

bonjour, j’aimerais savoir si la défense des droits des aidants naturels est aussi une de vos priorités ? la plupart du temps ce sont des femmes qui s’occupent des personnes malades, agées ,,,,il n,y a rien de concret de fait par les gouvernemnts pour aidr les aidants naturels ,,ce n’est pas le crédit d’impot qui aide les femmes qui ne trvaillent pas et qui n,ont aucun salaire ,et,,pourtant ,elles ont une semaine de travail exigeant 7j/7j/24h/24h/,,,,sans etre reconnu comme travailleuses ,,,les personnes dans les chsld ont un salaire ,les gens des clsc ont un salaire,les personnes qui offrent un répit ont un salaire,les soignants qui viennent faire des soins ont tous un salaire et les aidants naturels ,RIEN,,,,pourquoi, ?pour profiter du crédit d,impot ,il faut recevoir assez d’argent pour cela , et moi, je n,ai pas 700"00$ par mois pour mes rrq et ma pension de la compagnie,,,j’ai pris ma retraite pour venir m’occuper de ma mère qui a 88ans , et qui necessite des soins ,elle a les maladies reliées a son age,,,et elle ne veut pas aller dans un mouroir comme elle dit....chloé ste-marie fait du bon travail pour éveillés les consciences des québecois , dans les autres provinces du canada, les aidants naturels sont plus reconnus par les divers services ,,,,,merci de nous aider ,,,,,l g

[Répondre à ce message]

> Bienvenue sur Sisyphe
14 octobre 2005, par belanov68   [retour au début des forums]

bonjour
je voulais savoir c’est quoi ?(Les enfants de Jocaste »,)

[Répondre à ce message]

> Bienvenue sur Sisyphe !
28 février 2005, par Monique Voisine   [retour au début des forums]

Bonjour,
je suis à la recherche de réactions aux propos du Pape concernant l’avortement qu’il aurait comparé au génocide fait par Hitler.

Merci de votre attention à ma demande
Monique Voisine
conseillère
service de la condition féminine
SFPQ

[Répondre à ce message]

    > Bienvenue sur Sisyphe !
    28 février 2005, par
    Sisyphe   [retour au début des forums]


    Il aurait fait cette comparaison dans son dernier livre "Mémoire et identité".

    Infosjeunes

    Bethel

    Radio-Canada

    Nouvel Observateur

    Cyberpresse

    Chez les féministes d’ici, je n’ai rien vu encore, mais il devrait y en avoir.

    [Répondre à ce message]

    L’avortement, une solution trop facile
    25 août 2005, par
    Christian   [retour au début des forums]


    Réponse aux propos du Pape qui a comparé l’avortement au génocide juif

    Bien que je n’adhère absolument pas à la pensée catholique, je comprends le Pape de s’objecter à l’avortement.

    Je pense que c’est impossible que les femmes puissent ignorer qu’il y ait la vie à l’intérieur d’elles quand elles sont enceintes, et qu’elles mettent fin à cette vie quand elles se font avorter.

    À une époque où on se soucie d’environnement, et qu’on est prêt à défendre des grenouilles dans un étang menacées par un développement immobilier par exemple, c’est une aberration.

    Je pense que la solution de l’avortement est beaucoup trop facile. Il faudrait que les groupes de femmes encouragent d’autres solutions, comme l’adoption par exemple. Il y a tellement de couples qui aimeraient avoir un enfant et qui ne sont pas capables.

    Je suis loin d’être au-dessus de tout ça, car mon ancienne copine s’est déjà fait avortée. Même si la relation était à toute fin complètement terminée à ce moment-là, je considère quand même que c’était une erreur et je le regrette beaucoup. Je pense que j’en serais ressorti grandi d’avoir quand même relevé ce défi.

    Je pense que les femmes se sont trop endurcies depuis les 30 dernières années, et qu’il ne faut pas qu’elles oublient qu’elles ont un grand rôle à jouer : celui de porter la vie.

    [Répondre à ce message]

      pas d’accord
      28 novembre 2005   [
      retour au début des forums]


      Juste pour savoir, que penses tu du fait que certaines filles souvent des mileux populaires n’ont pas forcemment linstruction nécessaire pour savoir les risques qu’elles prennent et qui risquent de sacrifier leurs études pour avoir un enfant qui ne ser pas forcemment élévé ds les meilleurs conditions (risque de chômage de la mère....) ? que penses tu des femmes qui veulent avorter après avoir été violées (c’est un extrême mais elles existent). Personnelement pour moi un embryon ne repréente pas forcemment la vie, quand tu avortes à 12 semaines, l’embryon ne ressemble vraiment pas à un enfant.

      [Répondre à ce message]

        > pas d’accord
        6 mars 2006, par
        simon   [retour au début des forums]


        Premièrement, en matière de morale il est toujours dangereux de raisonner à partir de cas particuliers. Je ne pense pas que le nombre de femmes avortant après avoir été violées représente une proportion importante (sans nier l’extrême détresse pouvant être liée à ce genre de situation).

        Deuxièmement, l’Eglise Catholique (ce qui veut dire "universelle") a, dès son origine, eu l’intuition d’avoir un message à faire passer à l’humanité entière, dans la lignée de celui de Jésus-Christ. C’est pourquoi elle "se permet" de poser des jugements sur les grandes questions auxquelles nos sociétés sont confrontées. Et, à la lumière du message du Christ, elle ne PEUT pas adopter un discours basé sur des "Allez-y, jouissez, baisez comme bon vous semble et surtout ne vous souciez pas des conséquences".

        Ensuite, le discours de l’Eglise n’aurait pas de sens s’il n’était assorti d’une proposition d’accueil et d’aide. Combien de mouvements chrétiens ou d’inspiration chrétienne sont présents auprès des personnes qui sont confrontées à ce genre de situation, ou à d’autres...

        Enfin, il ne faut pas se leurrer, l’Eglise n’a pas (ou plus) le pouvoir d’intervenir dans la vie et les choix des gens, que ce soit dans nos sociétés ou même dans les pays pauvres. Si les gens n’utilisent pas de préservatifs, ce n’est pas parce qu’ils sont très croyants et veulent absolument suivre les préceptes de l’Eglise, c’est plutôt parce que leur gouvernement ne fait pas le nécessaire pour assurer une formation et un approvisionnement suffisant en moyens de protection.

        Par pitié, cessez de demander à l’Eglise de remplir un rôle qui n’est pas le sien. Et surtout allez chercher les infos à la source, les médias déforment largement le discours de l’Eglise

        [Répondre à ce message]

        > pas d’accord
        28 avril 2007, par
        mijo   [retour au début des forums]


        je ne suis ni pour ni contre l avortement tout depend des circonstance mais en cas de viol j estime que par lui meme c est une horrible chose donc les filles ne veulent pas porter le fruit d un cauchemard dites moi si vs avez ce message car je debute sur internet et je ne suis pas sur de bien l avoir envoyer merçi j attent votre reponse merçi beaucoup

        [Répondre à ce message]

          > pas d’accord
          12 mars 2012, par
          Dr. Suzanne   [retour au début des forums]


          Je peux parler par expérience car j’ai été violée et j’ai porté l’enfant. Pas une fois, pas deux fois, mais bien trois fois. Je leur ai donné la vie, bien que j’ai été incapable de les élever. Ils n’étaient coupables de rien... Ce n’étaient que des enfants en santé. Oui, un enfant du viol nait avec un bien plus grand désavantage qu’un enfant simplement orhelin de père, car il est pratiquement orphelin de mère. Mais il est innocent.

          Alors l’avortement n’est qu’un choix parmi d’autres.

          Pendant la grossesse, le viol a déjà eu lieu ; il a entraîné une grande douleur morale (et trop souvent physique) qui perdure.. peut-être toute la vie. Mais aucun avortement ne peut résoudre cela.
          L’avortement, c’est un choix personnel. Il ne vous appartient pas du tout de dire - ou même de suggérer - si oui ou non, une femme violée devrait se faire avorter. C’est son choix personnel, car son corps lui appartient, c’est tout.

          [Répondre à ce message]

      > L’avortement, une solution trop facile
      26 décembre 2005, par
      Eric Paul   [retour au début des forums]


      Cette position, malgré les belles idées qu’elle prétend illustrer, revient à fermer les yeux sur les souffrances de millions de femmes, à refuser de voir cette réalité humaine. L’Eglise catholique en ce domaine est d’une hypocrisie insoutenable et partout où elle peut, comme par exemple aujourd’hui encore au Chili, elle se fait le complice des faiseuses d’anges et des pires barbaries pendant que les femmes de milieux aisés vont se faire avorter à l’étranger.

      [Répondre à ce message]

      > L’avortement, une solution trop facile
      9 septembre 2006, par
      kikou   [retour au début des forums]


      Merci pour le "porter la vie". C’est au nom de cette "belle" raison que les femmes ont été considérées comme inférieures depuis des siècles, les différences biologiques entre femmes et hommes justifiant l’inégalité à laquelle elles ont été soumises. Mère de deux enfants, je peux témoigner de la charge (et de la joie) que cela apporte, dans un monde où c’est encore très majoritairement les femmes qui assument la charge des enfants, de plus en plus souvent en plus d’une activité professionnelle. De plus, il est connu qu’avoir des enfants est un facteur de pauvreté, car ça coûte cher, et pour les femmes, il est souvent difficile de mener une activité professionnelle à plein temps en même temps. Enfin, avorter n’est pas une solution de facilité, ce n’est pas de gaîté de coeur que les femmes le font. Et gardons-nous d’avoir des réponses simplistes à des problèmes complexes, chaque femme qui choisi d’avorter ou au contraire de garder la grossesse, étant un cas particulier, dans un contexte social et psychologique.

      [Répondre à ce message]

      > L’avortement : à qui profite le "crime" ?
      14 novembre 2006, par
      Frédéric   [retour au début des forums]


      Il est vraiment trop facile de dire "je suis contre l’avortement" quand on est un homme !! Il ne faut pas oublier qu’un enfant se conçoit à deux. Trop souvent, les hommes prennent du plaisir, mettent les femmes enceintes et puis s’en vont, comme si de rien n’était ! Peut-être faudrait-il aussi les responsabiliser pénalement, à défaut de pouvoir le faire physiquement (menace de stérilisation pour les récidivistes ?). Je suis un homme et trop respectueux des femmes et du pouvoir qu’elles ont de donner la vie pour accepter que des hommes comme vous se permettent de porter un jugement aussi basique et rapide. Votre copine est tombée enceinte, êtes-vous le père ? Pourquoi ne pas avoir utiliser de préservatif et ainsi éviter facilement un grave dilemme à cette femme et une controverse inutile !Que savait vous de l’impact psychologique d’une telle décision ? Pour avoir aidé mon épouse à prendre une telle décision, l’avoir soutenu tout le long du processus de l’IVG, je peux vous garantir qu’un tel acte laisse des traces indélébiles et pose plus de questions qu’il n’en résout. Toute ma vie durant je me poserai la question sans avoir jamais de réponse.
      J’espère que vous êtes aussi catégorique dans votre jugement avec tous ceux qui tuent des enfants ou les exploitent. Car ces enfants là, eux, sont bien vivant !
      Avant de condamner l’avortement et les femmes qui le pratique, vous devriez, en tant que mâle, vous interroger en priorité sur votre propre responsabilité sur l’avortement !

      [Répondre à ce message]

      L’avortement, une solution trop facile
      4 mars 2013, par
      teteenlair   [retour au début des forums]


      Je viens de lire votre com. et pas bien beau ; trés réac. facile ! d’aprés vous un avortement !?? que feriez-vous si vous étiez femme ?
      Ce qui serait vraiment facile c’est que MOOssieur se retire. comme pratiqué avant, car vous parlez dece qui se passait en l’an 1000.
      Vous étes odieu MOOssieur.
      Dire qu’une grenouille, ou autre bestiolles sont en péril OUI OUI. et ceci a cause de l’impact humain. Alors ne plaisantez pas avec LA VIE sauvage ou ce qui en reste.
      Quant à l’etre humain il doit avancer avec son temps et nous serons bientot trop nombreux -se. Si un bébé n’est pas désiré, alors évitons de mettre au monde. Et faisons en sorte de donner un avenir trés bon a un enfant voulu,et qui aura toutes ses chances. PORTER LA VIE ?? vous etes qui, pour juger qu’une femme est juste bonne a porter le vie ? elle est avant tout une etre humain qui A SA VIE a gérer comme bon lui semble et pour son bien etre a elle. Patriarche reac suffit. Dans ce ca vous homme vous etes jste bon a etre de la chair a canon ?? TOUTE VIE étant effective et viable sur terre et ayant poser pied sur terre est a respecter femme comme homme.

      [Répondre à ce message]

    réponse concernant les positions de l’église...
    1er octobre 2005, par
    Dominique   [retour au début des forums]


    Bonjour madame,

    Je me permet de vous signaler un
    excellent article écrit par un
    philosophe dans la revue web nommée
    Hermaphrodite , l’article se nomme
    " un interview de Jésus" ,la question
    dont vous parlez y est traitée .Je
    me tiens à votre disposition si vous avez besoin de renseignements complémentaires .

    Bien à vous,

    Mr Dominique Giraudet

    [Répondre à ce message]

      ETHIQUE VERSUS BARBARIE
      2 octobre 2005, par
      sara   [retour au début des forums]


      Nous vivons dans une mondialisation que rien ne va arrêter et en fait c’est très bien.
      Je remarque un problème récurrent dans notre monde, la violence dans tout les sujets et des idéologies de toutes sortes validant cette agressivité faîtes aux êtres humains et leurs environnements.

      Vous savez il n’y a pas d’opposition entre une pseudo-real politique et la solution qui serait d’injecter de l’éthique dans l’humain lui-même.
      Les droits fondamentaux vu comme de l’Ethique, chaque être humain sur Terre devrait connaître le sujet de l’éthique et comprendre que ce sujet n’est pas juste fait pour des Master 2, quelques privilégiés mais un sujet faisant de soi comme être qui se construit afin d’être un citoyen digne avec un savoir lui permettant de créer une politique économique, sociale, médicale etc...

      Ce sujet pourrait permettre de savoir comment approcher les relations humaines, c’est à dire comment se comporter avec l’autre.
      je lisais le baratin sur le consentement, eh bien l’éthique n’est pas injecté dans ce blabla d’où son immondice. Si vous êtes une personne éthique, peu importe que x où y vous dise qu’elle consent à se vendre sexuellement, à se faire violenter, vous lui diriez juste bien ok, tu vois t’es une personne et là il y a les droits fondamentaux étudie-les, vois en quoi ça te concerne, étudie le sujet de l’éthique et vois là-aussi en quoi cela constitue l’essence de chaque être en réalité, ce n’est pas quelque chose d’extérieur mais bel et bien une philosophie de vie permettant à n’importe qui sur cette terre de prendre conscience de la valeur de la Vie, de la sienne et il en découle de celle des autres.

      L’éthique est une façon de se comporter envers soi-même qui est de mettre le plus de vie possible et de savoir bloquer tout ce qui cherchera à créer "plus de mort" ça peut être bloquer ceux qui veulent mettre de l’apathie, mettre en place des idéologies où l’humain est vu comme un monstre à qui on va dire mais ta sexualité tu ne peux pas l’a vivre sainement, romantiquement, tu vois tu dois acheter des femmes, elles sont consentantes et là nous avons ceux qui détruissent nos sociétés, les extrémistes de tout bord qui ne veulent surtout pas de la prise de conscience qu’après tout vivre de façon éthique serait une voie aboutissant à une civilisation.

      Le droit vu comme une éthique de vie et tout à fait personnel, c’est à vous, et quand ça commence à être à vous, faisant intégralement partis de votre conscience, on ne fait pas de compromis avec ceux qui est nuisible, ce qui va salir votre intégritée physique et mentale.

      [Répondre à ce message]

    Répondre au pape
    25 janvier 2006, par
    Ana   [retour au début des forums]


    Suite à ce genre de propos, j’ai eu la réaction de me faire "débaptiser", c’est-à-dire que j’ai "renié mon baptême" pour reprendre le vocabulaire ecclésiastique.

    Si nous sommes assez nombreuses à réagir aussi fort, "ils" finiront peut-être par se poser des questions, qui sait ?

    En tout cas, j’ai le soulagement de ne plus faire partie des gens dont se réclame le pape pour asseoir une légitimité que je trouve d’autant plus discutable sur ce genre de sujets.

    Ana, une simple citoyenne

    PS : a priori, c’est mieux sans accent...

    [Répondre à ce message]

http://sisyphe.org | Archives | Plan du site | Copyright Sisyphe 2002-2016 | |Page d'accueil |Admin