| Arts & Lettres | Poésie | Démocratie, laïcité, droits | Politique | Féminisme, rapports hommes-femmes | Polytechnique 6 décembre 1989

| Prostitution & pornographie | Syndrome d'aliénation parentale (SAP) | Voile islamique | Violences | Sociétés | Santé & Sciences | Textes anglais  



                   Sisyphe.org    Accueil                                                         







mardi 19 avril 2005
Un ultra-réactionnaire élu pape

par Micheline Carrier

Mgr Joseph Ratzinger, l’un des pires réactionnaires, a été choisi pape. Il était le directeur de la Congrégation pour la doctrine de la foi. En fait, les rumeurs veulent que ce soit lui qui ait en réalité dirigé le Vatican et manoeuvré le pape au cours des dernières années jusqu’à la mort de ce dernier. Il était en bonne position pour faire sa cabale... Ne venez pas me dire que ça ne fonctionne pas au Vatican comme dans tout autre gouvernement hiérarchique et tout autre lieu de pouvoir.

Et savez-vous quoi ? Il est l’auteur de la fameuse lettre contre le féminisme publiée le 31 juillet dernier : « Lettres aux évêques sur la collaboration de l’homme et de la femme dans l’Église et dans le monde », dans laquelle il trace la voie aux femmes, évidemment, mais pas aux hommes, et casse du sucre sur le dos des féministes au nom des valeurs masculinistes.

Relisez une critique de cette fameuse lettre d’un homme qui se présente maintenant comme un "simple et humble travailleur" ou lisez
la lettre elle-même
si vous êtes patient-e.

Cette nomination va dans le sens du reste de l’humanité : à droite toutes. Pourvu qu’il se mêle de ses affaires, je n’en aurai rien à dire du pape Benoît XVI. Mais ce n’est pas tellement dans la nature de l’Église catholique ni de toute autre Église de se mêler de ses affaires. Les femmes ont beau se dire qu’elles ne l’écouteront pas, les chefs d’État, auteurs de lois qui ont une grande influence sur les sociétés (y compris sur les femmes), risquent, eux, de l’écouter beaucoup si ses propos vont dans le sens de leurs intérêts.

Les médias vont reprendre leur "show" papal et mimer la dévotion et l’admiration pour Benoît XVI... Ah ! que les temps sont difficiles...

P.S. Lire également

Entre liesse et tristesse : les péripéties papales

Mis en ligne sur Sisyphe, le 19 avril 2005.



Partagez cette page.
Share



Commenter ce texte
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

*    Nous suivre sur Twitter ou en créant une alerte Sisyphe dans les Actualités de Google.

© Sisyphe 2002-2014




Chercher dans ce site
Lire les articles de la page d'accueil


LES AUTRES BRÈVES
DE CETTE RUBRIQUE


mercredi 18 février
"Blasphémateur", récit d’un emprisonnement, par Ana Pak
lundi 7 janvier
Les folies des religions devriendront-elles la folie des juges ?
jeudi 15 juillet
La "tentative" d’ordonner une femme, un "délit" plus grave que les actes de prêtres agresseurs d’enfants
mercredi 16 juin
Une lettre au cardinal Ouellet : cessez de vouloir contrôler les femmes
mercredi 20 janvier
13 malentenduEs, la part manquante des Évangiles.
samedi 7 avril
Importance des religions dans la société québécoise
lundi 2 avril
La religion dans l’espace public (Revue Relations de mai)
dimanche 1er avril
Droits des femmes et pratiques religieuses - Quels accommodements raisonnables ?
samedi 1er avril
La lutte contre les droits des victimes du clergé catholique, par Martin Dufresne
vendredi 27 mai
Défiant le pape, neuf femmes seront ordonnées prêtres ou diacres au Québec








> Un ultra-réactionnaire élu pape
8 mai 2006, par un catholique Traditionnel
> Un ultra-réactionnaire élu pape
4 avril 2006, par Caro :-)
> il faut croire pour comprendre
8 mars 2006, par Jacques
Benoît XVI
2 mars 2006, par Louis
pour comprendre QUI il est
23 décembre 2005, par Albert
> Un ultra-réactionnaire élu pape
1er novembre 2005, par marie
> Un ultra-réactionnaire élu pape
10 octobre 2005, par Jean Baptiste
> Best of des extrémistes
27 avril 2005, par mando
Affiche très déplacée et de mauvais goût
23 avril 2005, par Marguerite
L’Inquisition ?
22 avril 2005
La modernisation du Vatican s’est arrêtée avec Jean-Paul II
21 avril 2005, par Micheline Carrier, éditrice de Sisyphe
Continuer l’oeuvre de Jean-Paul II ?
21 avril 2005, par Prunella
Un Pape au service de la tolérance...
21 avril 2005, par George de Raguenel
> De la joie, rien que de la joie...
21 avril 2005
> Un Pape ni ultra, ni réactionnaire, mais homme de Dieu
21 avril 2005
> Un bon Pape quoiqu’on en dise...
21 avril 2005
> Un ultra-réactionnaire élu pape
21 avril 2005
> brève regrettable et dépassée
21 avril 2005, par Philippe MARTIN (FRANCE)
> Un ultra-réactionnaire élu pape
20 avril 2005, par Stéphanie LeBlanc
Réactions européennes à l’élection du pape
20 avril 2005
> Un ultra-réactionnaire comme pape
20 avril 2005, par L’ork
> Pourquoi ne pas apostasier ?
20 avril 2005, par Internaute



> Un ultra-réactionnaire élu pape
8 mai 2006, par un catholique Traditionnel   [retour au début des forums]

Le cardinal Ratzinger saura redresser la Foi catholique. Vous parlez de la liberté des femmes par le droit à l’avortement, avortement qui, lui , prive de tout droit des êtres vivants et leur oblige la mort...

[Répondre à ce message]

> Un ultra-réactionnaire élu pape
4 avril 2006, par Caro :-)   [retour au début des forums]

Avez-vous lu l’encyclique "Dieu est Amour" ? Peut-être que cela vous permettrait de comprendre un peu ce que souhaite le nouveau pape des catholiques... Quelques personnes que je connais, au départ en opposition un peu comme vous vis-à-vis de celui qui était encore cardinal, ont été amenées à le rencontrer. L’une de ces personnes, à qui on demandait comment ça s’était passé, a répondu : "Il est d’une bonté désarmante". Je vous souhaite de pouvoir le rencontrer, sans a priori. Vous verrez à quel point il écoute les gens.
J’aimerais ajouter une chose : oui l’Eglise est faite d’hommes parfois faibles, mais elle est et sera toujours au service de l’Amour : c’est son Dieu ! Je suis une femme, et je m’y sens vraiment respectée, ne vous inquiétez pas !

[Répondre à ce message]

> il faut croire pour comprendre
8 mars 2006, par Jacques   [retour au début des forums]

Il est dommage que vous ne vous penchiez pas plus sur la religion chrétienne... vous comprendriez ainsi peut être un peu mieux que vous manipulez des préjugés... On pourrait vous attaquer pour diffamation tellement votre message manipule le mensonge !

[Répondre à ce message]

Benoît XVI
2 mars 2006, par Louis   [retour au début des forums]

Il me paraît évident que beaucoup de gens s’interrogent sur ce nouveau pape et son action future. Nous avons été habitué et cela durant une génération à un pape médiatique, moderne et en même temps fidèle aux principes de l’église (principes qui ont parfois dérangés au sein de notre société ou de plus en plus la notion de "droit" prédomine celle du "devoir"...). Dans sa vie, qui peut avoir l’honnêteté ou l’hypocrisie de prétendre ne jamais avoir changé, changé de discours, de caractère, de façon de penser.... ??? Aujourd’hui, beaucoup de gens jugent et aiment cela !!! Ont ils le droit pourtant de juger une personne sans avoir la moindre connaissance si ce n’est le fait unique de s’appuyer sur des "on dit" ??? Je ne suis pas aussi extrémiste que ces gens là et je préfère de loin attendre et ensuite me faire ma propre opinion par la constatation d’actes et non de faits du passé. Alors ne serait il pas bon de laisser ce nouveau pape prendre ses marques et lui laisser le temps de changer et nous, d’observer ce changement plutôt que de le juger activement. Je ne cherche pas la controverse mais veux apporter un peu de modération sur l’ensemble des propos que l’on peut lire sur Benoît XVI. L’abération virant à l’extrémisme se définie aussi par les jugements d’opinions virulantes (l’extrémisme c’est aussi le fait de critiquer violamment les gens qui pensent différamment....)Le sens critique est aussi important que le libre arbitre ou simplement le liberté de penser.

[Répondre à ce message]

pour comprendre QUI il est
23 décembre 2005, par Albert   [retour au début des forums]
le site de leur revue

je crois important, pour bien comprendre qui est le pape Ratzinger, de lire aussi ce qu’en disent les traditionalistes - par exemple dans la revue Objections. On trouve quelques articles (pas tout malheureusement) sur leur site.

[Répondre à ce message]

> Un ultra-réactionnaire élu pape
1er novembre 2005, par marie   [retour au début des forums]

je suis perdu dans ma foi je sais plus ce qu’il faut faire je veux retrouver le visage de notre seigneur aidez moi je vous en supplie répondez à ce message car je suis dans le noir
en vous remerciant
Marie A

[Répondre à ce message]

> Un ultra-réactionnaire élu pape
10 octobre 2005, par Jean Baptiste   [retour au début des forums]

Quelle désolation de lire de tels propos ! Vous condamnez un pseudo "integrisme" ,alors que c’est vous qui par vos dire salaces faite preuve d’un intégrisme ecoeurant. Je sais que ca plait de colporter des ragots , des histoires secrètes sur le Vatican etc...ca fais vivre les petits esprits ...

Comment peut-on faire une aussi brillante carrière que celle de Benoit XVI , qui tout au long de sa vie a été internationalement reconnu , et être dénigré a un tel point ! Que Jean Paul II lui ai donné "le pire rôle " du Vatican , a savoir corrigé les mauvaises copies et sanctionner les dérives de l’Eglise , BEnoit XVI s’avèrera un Grand Pape d’ouverture . Lisez par pitié son message , son esprit , sa vie , ses objectifs . Cessez de tenir de tels propos qui en toute honneteté font honte à la "race humaine". Vous ne respectez rien , ni personne et pire vous attaquez gratuitement un homme élu au plus au poste de l’Eglise.

Comment auriez vous vécu le fait que des personnes vous traite de la sorte , si vous etiez dans son cas ? Vous vous defendriez de toutes vos forces contre une injustice .... Benoit XVI est bien au dessus de cela , et il a bien raison ! Surout ne pas rentrer dans la vindicte populaire des gens ...de petite condition

[Répondre à ce message]

    > Un ultra-réactionnaire élu pape
    20 décembre 2005, par
    Michel Provencher   [retour au début des forums]


    Il n’y a aucune calomnie dans ce texte. Le chapeau lui fait parfaitement. Je dirais même qu’il est un affreux réactionnaire de par l’idéologie à laquelle il est de tout temps, demeuré fidèle.

    Les gens comme vous faites figure de populace d’une condition d’extrème médiocrité. Sans doute nostalgiques du bon vieux temps de l’inquisition, de l’obscurantisme, de la cruauté sans borne, de l’hypocrisie (appel au bras séculier)...

    Si les buchers sont éteints de nos jours, sachez que cela n’est nullement dû à la bonne volonté des représentant de cette ignoble institution mais grace à la révolte et au désir de justice de ceux que vous n’ésitez pas à qualifier de gens...de petite condition.

    Vous me faites vomir...

    [Répondre à ce message]

    Étrange
    24 décembre 2005, par
    Vie   [retour au début des forums]


    Vos dire et l’église comme toutes sectes sont en totales contradictions avec ce qu’a réalisé le Christ !!!!!
    Je ne respecte que le respectable et dire les (les gens de petite condition) est déjà de la ségrégation !!
    Qui ête-vous pour oser dire des soit disant vérité ?????

    [Répondre à ce message]

> Best of des extrémistes
27 avril 2005, par mando   [retour au début des forums]

Je viens de lire toutes les reponses à cette brève, et je suis consterné devant le nombre de réponses d’extrémistes religieux qu’on peut trouver ici.
N’y tennant plus, je me decide à en faire un best of :

"Le Vatican ne sera jamais moderne...ce n’est pas sa vocation. Arrêtons de vouloir tout moderniser en faisant n’importe quoi. L’idéologie de la modernité est perverse et va contre nature et donc contre son Créateur. "

Waou ! on est en plein dans "le changement, c’est le mal !" là ^^

"Il ne faut pas s’y tromper : contre toute apparence, ce Pape fera beaucopu pour tous et pour les minorités , c’est un réformateur dont le premier soucis est de porter l’Evangile aux femmes et auw hommes. Le rest, c’est secondaire... ceci dit en passant : un petit rappel à l’ordre dans le respect des règles de Sainte Liturgie ne ferait pas de mal... "

C’est bien connu : un peuple bien endoctriné est un peuple heureux. Et son degré de bonheur est directement proportionnel au nombre d’hérétiques brulés vifs, et au tour de taille des abbés, tout le monde sait ça voyons ! ...n’importe quoi ^^

"Point de salut sans le Christ ! ! "

mais oui, mais oui... On sent ici toute la puissance argumentative de la personne qui, n’arrivant pas à convaincre les autres, essaye de leur faire peur.

"la Foi Catholique, forte de 2000 ans d’héritage et de Traditions ne peut pas se contenter de suivre des idées novatrices passagères.... "

C’est clair, c’était mieux avant ! C’est super dur de trouver des esclaves ou meme des serfs obéissants de nos jours !... y’en a je vous jure... ^^

"Laissons un peu de temps au nouveau Saint-Père pour lancer son Pontificat "

Ah oui, moi aussi j’ai envie de savoir s’il va l’envoyer loin ^^

"On peut être tenté par les sirênes de l’abandon de la religion chrétienne : il y aura sans aucun doute des comptes à rendre au moment du jugement dernier"

Je rappelle que la religion chrétienne pronait à la base un message d’amour, de tolérance et de paix et non un "si tu ne te plie pas au saint dogme sacré, tu subiras les foudres divines" comme les religions plus anciennes. Faut croire que devant la perte de vitesse de l’église, sa hierarchie ressort les vieilles recettes, comme au moyen age avec l’invention du purgatoire.

et le même continue : "le Bon Dieu saura retrouver les siens quand se terminera notre chemin sur la terre. La seule question qu’il nous posera sera : M’as-tu aimé et es-tu resté fidèle à l’Eglise et à l’Evangile ? Il ne nous demandera pas si nous avons oeuvré pour un féminisme ou des idées de gauche...c’est trop superficiel"

Alors déjà, entre la fidélité à l’eglise et le féminisme, je n’ai aucun doute sur ce qui est superficiel, et c’est pas le féminisme ^^
Ensuite, ben ce message est complètement à l’opposé du message d’amour de JC, qui au contraire est sensé juger selon les actes et pas selon le degré de fidélité qu’on a eu envers l’eglise.

et d’enchainer, sur un autre post : "Le féminisme et les idées de gauches sont supercielles car utopiques...elles ne sont que chimères et ne mènent à rien (sinon ça se saurait ! !) "

Waou, alors en fait, la pilule contraceptive, c’est du pipeau et ce sont juste des comprimés de farine ? Et les votes des femmes sont enlevés des urnes avant le decompte ? On en apprends tous les jours dit moi... ^^

"La Sainte Eglise oeuvre quotidiennement pour la dignité de la Femme en nous donnat comme modèle la toute première d’entres elles : La Sainte Vierge Marie."

Alors selon la sainte eglise sacrée divine, une femme qui n’est plus vierge est indigne ? Bonjour la tolérance ! J’appelle pas ça oeuvrer pour la dignité de la femme moi...

Bref, en lisant les reponses j’ai eu l’impression d’être tombé par erreur sur un site d’extrème droite, c’est quand même terrible !

Tout ça pour dire que la modération n’a pas à tout laisser passer sous le pretexte de la liberté d’expression. Les propos mysogines qu’on peut trouver ici ou en reponse à d’autres brèves n’ont pas plus de raisons de passer la modération que des propos racistes ou des injures.

[Répondre à ce message]

    Ne vaut-il pas mieux savoir ?
    27 avril 2005   [
    retour au début des forums]


    La "modération", comme vous dites, c’est moi. Et j’ai voulu savoir jusqu’à quel point les questions religieuses avaient encore de l’emprise aujourd’hui. Je l’ai su. De toute évidence, vous ne voulez pas le savoir, et c’est votre droit.

    « Bref, en lisant les reponses j’ai eu l’impression d’être tombé par erreur sur un site d’extrème droite, c’est quand même terrible ! »

    Si vous êtes sérieuse, vous ne savez pas lire. Qu’attendez-vous donc d’un forum ? Qu’on n’y publie que les propos favorables à mon seul point de vue ou au vôtre ? Le contenu de ma brève a suscité toutes ces réactions (qui m’amusent plus qu’elles ne me choquent, en ce qui me concerne, et qui ne m’atteignent guère...). Je ne m’attendais pas à ce que tout le monde partage le même avis ni à recevoir autant de réactions pour une si courte brève. Tant qu’on reste au plan des croyances et des idées, sans insulter délibérément les autres, je publie. Oui, il y a des misogynes comme des fondamentalistes religieux. Je ne publierais pas leurs articles mais le forum laisse plus de liberté pour s’exprimer. Leurs propos sont tellement caricaturaux, ne vaut-il pas mieux en rire ? Et encore, je n’ai pas tout publié. Parce que j’ai publié ces positions parfois déchaînées, d’autres (dont vous-même) ont réagi et présenté des opinions intéressantes.

    Vous avez eu beaucoup de place sur ce forum. Je pense que les internautes sont capables de lire eux-mêmes ces messages sans qu’on leur en fasse une revue ou une synthèse. Je vais éventuellement supprimer le présent message ainsi que votre synthèse à laquelle il se rapporte. Dans les forums, il est préférable de ne pas publier des messages de trois ou quatre pages. Il s’agit de messages qui commentent d’autres messages, pas de textes aussi long qu’un article, sinon plus.

    Micheline Carrier
    Éditrice de Sisyphe

    [Répondre à ce message]

Affiche très déplacée et de mauvais goût
23 avril 2005, par Marguerite   [retour au début des forums]

Cette affiche montrant le nouveau Saint-Père est insultante et ne fait pas honneur aux valeurs que vous défendez sur ce site. Merci de la retirer par respect pour les croyants. Je comprends votre combat, je reste dubitative quant au procédé employé.

[Répondre à ce message]

L’Inquisition ?
22 avril 2005   [retour au début des forums]

La Sainte Inquisition de retour ?

[Répondre à ce message]

La modernisation du Vatican s’est arrêtée avec Jean-Paul II
21 avril 2005, par Micheline Carrier, éditrice de Sisyphe   [retour au début des forums]

Bonjour et merci de vos commentaires.

Je voudrais vous signaler un autre article de ce site qui commente le pontificat de Jean-Paul II.

La modernisation du Vatican s’est arrêtée avec Jean-Paul II. Il est écrit par une spécialiste en théologie.

[Répondre à ce message]

Continuer l’oeuvre de Jean-Paul II ?
21 avril 2005, par Prunella   [retour au début des forums]

Benoît XVI a dit qu’il poursuiverait sur les traces de Jean-Paul II. C’est bien cela le problème. Il aurait fallu quelqu’un qui mette l’Église au diapason du monde actuel et non pas quelqu’un qui voudra ramener le monde actuel dans les limbes des siècles passés. Et suivre les traces de Jean-Paul II, ce n’est parfois pas très glorieux : protection de prêtres pédophiles, de prêtres violeurs de religieuses, défense de Pinochet, protection des prêtres rwandais ayant participé activement au génocide, une attitude irresponsable au sujet du SIDA :
refus du port du préservatif masculin ; affirmation par le Vatican que le préservatif masculin est poreux au virus du SIDA (2003). Et bien d’autres choses. La suite sur ce site : http://athee.free.fr/pape-bilan.html.

Ceci dit, je ne dis pas que l’ancien et le nouveau papes ne sont pas bien intentionnés. Mais l’enfer est pavé de bonnes intentions...

[Répondre à ce message]

Un Pape au service de la tolérance...
21 avril 2005, par George de Raguenel   [retour au début des forums]

Il ne faut pas s’y tromper : contre toute apparence, ce Pape fera beaucopu pour tous et pour les minorités , c’est un réformateur dont le premier soucis est de porter l’Evangile aux femmes et auw hommes. Le rest, c’est secondaire...
ceci dit en passant : un petit rappel à l’ordre dans le respect des règles de Sainte Liturgie ne ferait pas de mal...

[Répondre à ce message]

    Le reste, secondaire ?
    21 avril 2005, par
    Fille d’Ève   [retour au début des forums]


    Comment savez-vous que "contre toute apparence" Benoît XVI fera beaucoup pour tous et pour toutes ? Êtes-vous dans le secret des dieux ?

    L’Évangile qu’il porte aux femmes, selon la lettre aux évêques citée par l’auteur de cet article, n’est pas une parole de compréhension ni d’amour. C’est une parole autoritaire de la part d’un homme qui prétend avoir la compétence et le droit de dicter aux femmes ce qu’elles doivent faire et ne pas faire.

    Qui ne croit pas à la "Sainte Liturgie" n’a pas à la respecter ni à la suivre... Pourquoi voudriez-vous faire votre Benoît XVI et imposer aux autres quoi croire et quoi penser ? L’auteur de cet article a bien le droit de ne pas se courber devant le chef du gouvernement de l’Église catholique si elle n’y croit pas. Et vous, catholiques, vous oblige-t-on à louanger et vénérer Allah et Mahomet, ou je ne sais trop qui ?

    [Répondre à ce message]

    Très tolérant, en effet...
    21 avril 2005, par
    Françoise-Marie   [retour au début des forums]


    Une égalité en dignité mais non en fonction

    « Il serait injuste de prétendre que Jean-Paul II n’avait pas d’estime pour les femmes. Le pape défunt leur a consacré, avec la lettre apostolique Mulieris Dignitatem (1983), l’un des plus beaux textes de son pontificat, dans lequel il reconnaît toute sa place à la femme. Mais le raisonnement de Jean-Paul II, reprenant en cela la tradition catholique, repose sur l’affirmation de la différence entre les deux sexes. Une différence qui les rend égaux en dignité, mais non en fonction. Or, « aujourd’hui, ce discours sur la différence n’est plus audible, tant il va de soi, dans la société, qu’hommes et femmes peuvent assumer les mêmes rôles », soupire un observateur romain.

    C’est en 1995, avec la conférence des Nations unies sur la femme, à Pékin, que le fossé entre l’Église et la société s’est définitivement creusé sur ce sujet. Dans sa Lettre aux évêques catholiques sur la collaboration de l’homme et de la femme dans l’Église et dans le monde (août 2004), le cardinal Joseph Ratzinger, préfet de la Congrégation pour la doctrine de la foi, critiquait un « féminisme radical » qui privilégie la culture sur la biologie en matière d’identité sexuelle ». (Source complète ici).

    Le féminisme radical, pour ceux et celles qui ne le savent pas, c’est celui qui remet en question le patriarcat (dont l’Église catholique est une vraie incarnation) tenu pour responsable de l’oppression des femmes dans toutes les sociétés. Le patriarcat se traduit par la domination des hommes. Radical ne signifie pas extrême, mais « à la racine de ». Les féministes radicales seraient dont des femmes qui analysent la condition sociale et politique des femmes en cherchant leurs causes profondes et historiques. C’est bien différent que de justifier les inégalités par les différences sexuelles et biologiques. Il est vrai qu’en Amérique, ce féminisme est plus connu qu’en France.

    [Répondre à ce message]

    > Réponse au message : Un Pape au service de la tolérance...
    22 avril 2005, par
    Pennac   [retour au début des forums]


    Je ne demande qu’à te croire...

    Mais pour cela, il faudrait tout de même, (et cette humble requête est bien légitime) que tu donnes des arguments un peu plus étoffés que ton (unique) "contre toutes apparences". En effet, je dois dire que se contenter d’un "il ne faut pas se fier aux apparences" pour contrer des pages d’arguments détaillés et circonstanciés dénote un culot, une audace qui forcent l’admiration !!

    Tu ne trouves pas que ça fait quand même un peu léger sur le plan intellectuel ? Tu nous demandes quoi au juste, de fermer les yeux, de croire et de sauter ?

    Sceptiquement votre,

    Pennac.

    PS : et oui, il serait plus que temps que l’Eglise, en conformité avec le message d’amour et de tolérance (vous savez, le type dénommé Jésus parlait de trucs comme ça) qu’elle prétend incarner, se mette à jour et suive les aspirations actuelles à plus dégalité, de liberté, de justice et d’épanouissement pour les individus... Les refuser en bloc et de manière arbitraire, c’est pas franchement judicieux... surtout pour une Eglise qui ne cesse de perdre des croyant-e-s chaque année dans les pays occidentaux...

    M’enfin, sur ce bonne journée,

    Pennac

    [Répondre à ce message]

> De la joie, rien que de la joie...
21 avril 2005   [retour au début des forums]

Merci mon Dieu pour l’élection de Benoît XVI à la tête de la Sainte Eglise Catholique. Conservateur ? Ultra ? Non , Pape, représentant de Dieu sur terre et responsable de conduire l’Eglise.

[Répondre à ce message]

> Un Pape ni ultra, ni réactionnaire, mais homme de Dieu
21 avril 2005   [retour au début des forums]

Il est surprenant de constater l’utilisation de ULTRA pour un homme modéré comme Benoît XVI. Ce serait oublier, peut-être volontairement, que le Cardianl Ratzinger était un des principaux protagonistes des Travaux lors du Concile Vatican II.
En tant que gardien du dogme de la Foi, il se devait de maintenir une certaine fermeté face à un laxisme dérivatif : la Foi Catholique, forte de 2000 ans d’héritage et de Traditions ne peut pas se contenter de suivre des idées novatrices passagères....

[Répondre à ce message]

    > Réponse à : Un Pape ni ultra, ni réactionnaire, mais homme de Dieu
    22 avril 2005, par
    Pennac   [retour au début des forums]


    Encore une réponse dont la profondeur d’analyse, la pertinence et l’intelligence laisse coi. Reprenons :

    "Il est surprenant de constater l’utilisation de ULTRA pour un homme modéré comme Benoît XVI."

    En général, on amorce pas un message par ce type d’affirmations. Parce qu’à l’amorce du message, on a encore donné aucun argument, donc il sagit purement et simplement d’une opinion personnelle à ce stade. Et on n’annonce pas une opinion personnelle en disant qu’il est "surprenant" d’oser penser le contraire.

    Continuons :

    "Ce serait oublier, peut-être volontairement, que le Cardianl Ratzinger était un des principaux protagonistes des Travaux lors du Concile Vatican II".

    Là ça m’intéresse (hormis le procès d’intention : on oublie "volontairement" des données quand on est pas de ton avis). Je me dis : tiendrait-on enfin un argument ? Je veux dire, un argument autre que "Dieu est grand, joie sur terre, nous avons un pape, donc c’est le bon !" J’attends tout de même de savoir sur quoi portait justement ce concile. Ben oui, si j’aime les arguments, c’est que j’aime réfléchir, et je suis partisane que les défenseurs de l’élection de CE cardinal m’apprennent des choses positives sur lui. Mais voilà, rien dans la suite sur la teneur de ce concile ; seulement ceci (que je suppose, mais ce n’est peut-être pas le cas, se rapporter au dit concile) :

    "En tant que gardien du dogme de la Foi, il se devait de maintenir une certaine fermeté face à un laxisme dérivatif"

    Donc si je comprends bien, il ne prêche en rien la tolérance pendant ce concile puisqu’il y "maintenait une certaine fermeté". Alors en quoi le fait d’oublier (volontairement !) que ce cardinal a été "ferme" pendant un Concile permet de proférer la "bétise" suivante : ce pape est un ultra ? Ca c’est de l’argumentaire quand même !! Ce cardinal a tenu une position "ferme" à un concile donc il est modéré, progressiste, "au service de la tolérance". Brillante démonstration s’il en est ! Mais que signifie "ferme" d’ailleurs sous ta plume ? Analysons !!

    "En tant que gardien du dogme de la Foi, il se devait de maintenir une certaine fermeté face à un laxisme dérivatif : la Foi Catholique, forte de 2000 ans d’héritage et de Traditions ne peut pas se contenter de suivre des idées novatrices passagères.... "

    Rappel : le dogme, c’est un texte censé être LA vérité et qu’on ne peut contester. C’est une vérité OBLIGATOIRE pour les catholiques, quelque chose qu’on ne peut mettre en doute sous peine d’hérésie. Je ne vois pas que le titre "Gardien du Dogme" révèle une telle soif de tolérance chez un homme... Continuons : un "laxisme dérivatif" et des "idées novatrices passagères". Rappelons le débat. Il s’agit du travail des femmes, de l’avortement, de la pillule, de l’usage du condom pour endiguer la progression du SIDA, de l’égalité des chances, de la sexualité hors mariage, de l’acceptation sociale des lesbiennes et des homosexuels, du divorce, etc... Idées novatrices vachement "passagères" et "laxistes", une "dérive" sans aucun doute face au saint et juste dogme... C’est vrai qu’on vivait largement mieux avant tout ça. Quand on se devait de rester avec le mari qui nous battait et nous trompait (pour nous c’était puni par le code pénal jusqu’il y a peu), quand on épousait un homme sans avoir eu jamais la moindre intimité avec lui ou un autre, d’où une mésentente sexuelle fréquente, qui allait du viol conjugal quotidien à de prétendues frigidités traumatisantes pour ces femmes à qui on n’avait jamais parlé du clitoris, que c’était mieux quand on lynchait les lesbiennes et les homosexuels, qu’on propageait joyeusement le SIDA, qu’on avait un enfant de l’inceste à 12 ans et qu’on y laissait sa peau !!

    Car c’est bien ça que tu prônes, ou plutôt que tu félicites ce nouveau pape de prôner, le retour aux "2000 ans d’héritage et de Traditions" sur lequel s’appuie le "dogme".

    Ah non d’ailleurs, parce que là je n’ai fait qu’un bond de 30-40 ans en arrière, à t’en croire il faudrait revenir beaucoup plus loin... Attend, je rappelle qu’il y a 2000 ans, à en croire LA BIBLE (!), c’était l’époque de l’esclavage, l’époque où l’homme devait acheter la femme qu’il avait violée pour l’épouser et lui faire des enfants, afin de rétablir l’honneur bafoué de ses frères (le sien, bof, et puis sa souffrance, encore moins, et le viol conjugal, connaissent pas... épouser son violeur, que peut-elle espérer de plus, puisqu’elle n’est plus vierge ?), l’époque où l’on lapidait la femme adultère, où l’on répudiait la femme stérile, l’époque de la polygamie, l’époque de l’inceste normal pour "assurer la descendance" ? C’est vrai que plutôt que suivre les "dérives passagères et laxistes" actuelles, l’Eglise devrait essayer de se rapprocher des saines valeurs qu’elle défendait il y a 2000 ans...

    J’ai du respect pour certains textes de la Chrétienté, bien que je sois athée, et pour le message d’amour, de paix, de tolérance et de justice de J.C.

    Assez de respect pour que j’ai honte et mal pour tous les chrétien-ne-s tolérant-e-s qui ne peuvent que s’offusquer qu’une personne comme toi prétende défendre leur nouveau pape, à grand coup d’arguments qui salissent le message de celui que vous considérez comme le fils de dieu.

    Pennac, désabusée.

    [Répondre à ce message]

      > Réponse à PENNAC...embuée dans un féminisme qui reste utopique...
      23 avril 2005, par
      Marie-Caroline SERGIET, (France)   [retour au début des forums]


      Il ne faut pas tout confondre !
      Le féminisme que vous défendez est peut-être justifié (perso j’en doute), mais pas d’amalgame avec l’homosexualité (pratique sexuelle qui va contre nature, puisque ne débouche pas sur la procréation, donc à l’eouvre du BON DIEU) ne trouve pas sa place.
      On peut-être féministe, sans être lesbienne, ou alors c’est grave !!
      De plus, tous les maris ne battent par leur épouse...non, mais on va où ?

      [Répondre à ce message]

        > Réponse à la réponse qui m’est destinée^^
        27 avril 2005, par
        Pennac   [retour au début des forums]


        "REPONSE AU MESSAGE :
        > Réponse à PENNAC...embuée dans un féminisme qui reste utopique..."
        — -

        Joie, encore un post qui commence (dans le titre !) par un jugement de valeur péremptoire et infondé, portant sur mon féminisme dont tu ne sais rien, puisque jusque là je n’ai défendu que des théories et des ACQUIS (qui ne l’auraient pas été s’ils avaient relevés de l’utopie) du féminisme des générations passées.

        Mon féminisme est beaucoup plus pro-actif que ça, tu sais ? Si je ne parle que du passé, c’est que vu la teneur de certains messages, vu les "les femmes n’ont pas vocation à être pape" "l’homosexualité est une grave maladie" "l’IVG est un crime", je me vois mal aborder avec vous des idées novatrices...

        — -
        "Il ne faut pas tout confondre ! Le féminisme que vous défendez est peut-être justifié (perso j’en doute)"
        — -

        Trop aimable. Encore une fois, il s’agit des acquis dont je remercie les générations passées. Mes combats féministes concernent des débats un peu moins obsolètes...

        — -
        "mais pas d’amalgame avec l’homosexualité (pratique sexuelle qui va contre nature, puisque ne débouche pas sur la procréation, donc à l’eouvre du BON DIEU) ne trouve pas sa place."
        — -

        Bon, 1ère remarque : cette phrase est grammaticalement incorrecte, à la limite de l’inintelligible. Par respect pour autrui, moi je veille à me relire.

        Secondo, j’ "amalgame" ce que je veux, le mode impératif... voilà encore une chose que je ne m’autorise pas.

        Tertio, tu poses l’axiome : "une pratique sexuelle qui n’a pas pour but la procréation est contre nature". Bon. Qu’en déduire ?

        I- SPHERE HUMAINE :

        a) Toutes les femmes utilisant un contraceptif s’adonnent (avec leurs bonhommes) à la fornication contre nature.

        b) Ainsi que les femmes qui font l’amour en dehors de la période de fertilité (autour du 14ème jour).

        c) Ainsi que les femmes stériles, ménopausées, les hommes stériles, etc.

        d) Toutes les femmes et tous les hommes qui se masturbent s’adonnent à des pratiques sexuelles contre nature.

        Tu sembles avoir une vision fort enthousiaste de la sexualité humaine, dis-moi ?

        II- DANS LA NATURE, JUSTEMENT :

        a) Voyons, beaucoup de contacts ont lieu entre les animaux sans but reproductif : les chiens, les chevaux, les cochons d’Inde et les éléphants ont ce type de contacts affecteux... contre nature.

        b) Les chimpanzés en cage ne "devinent" pas le coït... Par contre ils se masturbent.

        c) L’homosexualité existe et est même assez répandue : demandez aux fermiers : les vaches montent souvent les vaches. Les cygnes mâles forment des couples fidèles, sauf lors de la période de rut. Les éléphants et les girafes de même sexe se livrent à de véritables joutes érotiques. Les macaques mâles se livrent à la pénétration anale. Jusqu’aux adorables koalas qui montent l’un sur l’autre, dans des postures suggestives... etc.
        C’est donc 450 espèces animales environ qui se livrent à des pratiques sexuelles contre nature, en ne comptant que les rapports homosexuels (et pas les rapports sexuels sans but procréatif).

        Conclusion : même dans la nature, la thèse de la nature est foireuse^^

        — -
        "On peut-être féministe, sans être lesbienne, ou alors c’est grave ! ! De plus, tous les maris ne battent par leur épouse...non, mais on va où ?"
        — -

        Bon, la suite est sans intérêt, l’auteure me prête des propos que je n’ai pas tenu.

        [Répondre à ce message]

    > Un Pape ni ultra, ni réactionnaire, mais homme de Dieu
    15 octobre 2005, par
    Jacques Monoloy   [retour au début des forums]


    C’est incroyable comment les gens peuvent écrire des choses sur l’Église sans en connaître l’essence. Je pense que tout simplement ces derniers mois ont été une preuve que Benoit XVI est un grand pape. À Cologne, il a rencontré les représentants des communautés juive, musulmane... des politiciens, des jeunes...Il a sans aucun doute une ouverture très prononcée.
    Maintenant, vous pouvez continuer à dire c’est un pape réactionnaire ! Il ne défend pas les droits de contraception ! Il a une réputation de réactionnaire. Avant de parler taisez-vous, informez-vous au lieu de répeter ce que votre voisin est en train de répeter dans son ignorance, lisez ses livres, attendez de voir comment il agira en tant que Pape... et je vous garantis que vous ne serez peut–être pas d’accord mais vous comprendrez qu’il a des idées cohérentes, qui respectent l’humanité.
    Regardez l’essence du catholicisme, et vous verez que le moralisme n’est pas au centre de la doctrine catholique. Au centre du catholicisme se trouve une proposition pour vivre la vie de façon intense et vraie.
    Donc pour ceux qui veulent faire un jugement éclairé (pas nécessairement positif mais éclairé), lisez et informez-vous. Pour ceux qui veulent continuer à faire les ignorants : c’est dommage pour vous, il y a certainement plus d’ânes sur la terre que de gens qui utilisent la raison.

    [Répondre à ce message]

> Un bon Pape quoiqu’on en dise...
21 avril 2005   [retour au début des forums]

Laissons un peu de temps au nouveau Saint-Père pour lancer son Pontificat et voir comment il succèdera à sa Sainteté Jean-Paul II.
Je suis surpris de l’emploi du terme d’intégriste pour un Pape qui célèbre selon le rite de Paul VI et qui s’inscrit dans la continuité du Concile de Vatican II.
L’apostasie encouragée par certains ou certaines ne mènera à rien et n’a aucun sens, car lorsque l’on a été baptisé et donc que l’on a reçu le Saint-Esprit, c’est Ad Vitam Aeternam : un formulaire signé ne changera rien. On peut être tenté par les sirênes de l’abandon de la religion chrétienne : il y aura sans aucun doute des comptes à rendre au moment du jugement dernier. Nos actes nous engagent. Le Christ nous laisse libre de le suivre ou de ne pas le suivre. Attention tout de même à ne pas mettre votre âme en péril, Satan est très gourmand. Il est plus facile de suivre le mauvais chemin que le Bon.
En conclusion : la polémique ne mêne à rien et le Bon Dieu saura retrouver les siens quand se terminera notre chemin sur la terre. La seule question qu’il nous posera sera : M’as-tu aimé et es-tu resté fidèle à l’Eglise et à l’Evangile ? Il ne nous demandera pas si nous avons oeuvré pour un féminisme ou des idées de gauche...c’est trop superficiel. Alors allons à l’essentiel...

[Répondre à ce message]

    Qu’as-tu fait de ta vie ?
    21 avril 2005   [
    retour au début des forums]


    On dit que le passé est garant de l’avenir. Si cela s’applique au cardinal Ratzinger, cela n’augure de rien de bon.

    Je pense qu’à la mort, la question à se poser (ce n’est pas un autre de soi qui nous la posera) est la suivante : « Qu’as-tu fait de ta vie ? »

    Personnellement, je préférerais pouvoir me répondre que j’ai essayé d’aider des gens à être libres, à prendre leurs propres décisions, à contrôler leur propre existence, à exercer leurs droits, à assumer leurs responsabilités, plutôt d’être obligé de répondre que j’ai passé ma vie à manipuler les esprits et les consciences pour asseoir le pouvoir d’une institution sur le monde.

    [Répondre à ce message]

      > Qu’as-tu fait de ta vie ?
      21 avril 2005   [
      retour au début des forums]


      Dieu seul jugera nos actes. Il n’appartient pas aux Hommes de juger,chacun est libre d’orienter sa vie comme il l’entend.

      Côté manipulation on repassera : l’Eglise propose, les êtres humains disposent. Etre Catholique est en 2005 un choix, se rendre à la Sainte Messe le Dimanche est une liberté que tous les pays ne connaissent pas ; mais on ne connait pas de gens obligés d’aller à la Messe ou obligés d’aller se confesser auprès d’un Prêtre. C’est une démarche librement consentie. On choisit de prier Dieu...en revanche on ne choisit pas de subir un régime politique dictatural ou d’être l’otage de tel ou tel courant de pensée. Le Cardinal Ratzinger est devenu par la volonté de ses frères cardianux et par la volonté du Bon Dieu le 265ème Pape. C ’était un homme de conviction en tant que Cardinal, attendons de le voir en tant que Saint Père. Le Pape ets là pour indiquer l’idéal d’une vie Chrétienne ; chacun essaie de le suivre en fonction de ses convictions, de ses possibilités et de sa volonté de servir Dieu. L’avenir est devant nous...restons positifs.

      [Répondre à ce message]

    > Un bon Pape quoiqu’on en dise...
    21 avril 2005, par
    Janie   [retour au début des forums]


    Comment pouvez-vous dire que le féministe ou les idées de gauche sont plus superficiels que l’organisation temporel de l’Église ? L’église est un gouvernement, tout dans l’église est humain rien n’est divin.

    Peu importe le juge, quand il me demandera m’as tu aimé ? Il trouvera une vie entière à pratiquer amour et tolérance, amour et intelligence. Dieu qui est juste ne saurait juger l’homme à son adhésion à n’importe quelle organisation humaine.

    Quant à ceux dans cette Eglise, qui ont pratiqué plus de politique, de polémique, de pouvoir que d’amour, ils rendront leur compte eux mêmes.

    On ne peut que condamner tous les actes de souffrance que cette église a commis en se croyant au dessus des lois des hommes. L’organisation est humaine....une histoire de pouvoir, de politique, d’argent...

    Si je respecte le choix des autres femmes, je ne comprends tout simplement pas qu’il reste une seule femme au sein de cette église. Après avoir été traitées comme des ventres, après avoir été encouragées à subir toutes les violences en silence pour gagner leur ciel, après avoir été niées dans leur essence comment une seule femme peut-elle encore être dans le giron de cette organisation ? La spiritualité des femmes est une spiritualité à rabais. Les hommes s’élèvent vers Dieu, les femmes réussissent à peine à s’élever vers les hommes.

    Que la misère, la pauvreté et l’ignorance soient un terreau fertile pour les sectes, on n’en doute pas. L’Eglise s’est servie exactement du même terreau exploitant sans vergogne les pauvres et les femmes.

    Ce message peut sembler dur. Il n’y a pourtant pas de haine en moi . L’Eglise m’indiffère mais je voudrais comprendre ce que les femmes de mon pays, de mon temps, instruites, autonomes, réfléchies et cherchant une spiritualité, y trouvent. Je ne comprends pas ...

    [Répondre à ce message]

      la place des femmes dans l’église
      22 avril 2005, par
      Magalie   [retour au début des forums]
      réseau parvis chrétiens en liberté pour d’autres visages de l’Eglise


      Je suis une jeune femme de 19 ans... deux raisons qui pour certain devraient m’inciter à quitter l’Eglise. De plus, mon diocèse est géré par un évèque intégriste ...

      MAIS l’Eglise ne se résume pas à ses dirigeants.

      On trouve une multitude d’organismes d’Eglise qui sont dans une démarche d’ouverture au monde mais aussi aux réalités de celui-ci. Si le fait que l’Eglise prône une certaine politique est criminelle vu les réalités du terrain il n’empèche que l’Eglise n’est pas une seule et même personne. En effet, de multiples personnes DIFFERENTES la composent et il est trop simple de la réduire à un courant de pensée officielle. Même si l’on reconnait l’autorité du pape on peut aussi critiquer ses positions.
      Je me souvient d’une homelie où le prètre nous avait dis qu’au début de l’Eglise un dirigeant (roi, ...) avait fait une enquète pour savoir qui était les chrétiens la réponse avait été que les chrétiens sont comme les autres (pas d’habits de coutumes vestimentaires, ... differentes du pays où ils sont) mais qu’il prèche l’amour, le respect des autres des différences ... c’est pour moi le sens de l’Eglise et de son message. Celui qu’une multitude de personne essaye de faire passer.

      Mais chacun doit pouvoir trouver en l’Eglise sa place. Des personnes semblent plus attacher à la tradition de l’Eglise Catholique ... je ne suis pas d’accord du tout avec elles et c’est pour moi dure voire presque impossible mais j’essaye de me dire qu’il faut aussi qu’elle ait leur place qu’elle n’ont pas forcement tord ... Chacun à une manière différente d’apréhender le message des évangiles et pourtant chacun appartient à l’Eglise et en est une infime partie. Aujourd’hui à mon niveau, je me "bats" pour qu’une place soit faite à chacun. Et je ne suis pas la seule, allez sur les sites qui suivent et vous verrez l’Eglise dans toute sa diversité.

      J’ai été à la vue de l’éléction du nouveau pape : sous le choc. Comment l’Eglise peut-elle se fermer ainsi quand le monde aujourd’hui à besoin d’ouverture ? mais j’espère qu’a la vue des réalités du monde ...

      [Répondre à ce message]

        Evêque intégriste ?
        23 avril 2005, par
        Hugues de Montmirail   [retour au début des forums]


        Quel est son nom ? Ca m’intéresse, car jusqu’à présent Rome a évincé les "intégristes", donc vous mentez...

        [Répondre à ce message]

          > Evêque intégriste ?
          26 avril 2005, par
          Magalie   [retour au début des forums]


          Excusez moi, mais je suis encore capable de savoir ce que je dis !!!!! Désolé de vous décevoir mais l’Eglise n’a pas toujours bloqué les évèques intégristes ... ils peuvent même avoir des appuis à Rome !!!!!
          Tout dépend de la définition que l’on met derrière intégrisme ... moi j’y met le fait de revenir à une application des dogmes comme au moyen âge ... en étant capable de dire à des femmes enceintes qu’elles sont impures par exemples ... Je veux bien que ce ne soit pas l’évèque qui l’ai dis mais un prètre formé dans le sémminaire qu’il a crée ... mais les prètres qui en sortent sont dans l’esprit de leur évèque !!!
          Mon diocèse est le diocèse de Belley-Ars, mon évèque est Monseigneur Bagnard et vous pouvez vous renseigner ... je ne suis pas la seule à le dire loin de là !!!!

          [Répondre à ce message]

            > Evêque intégriste ?
            2 décembre 2005   [
            retour au début des forums]


            Monseigneur Bagnard un intégriste ! Qu’est-ce qu’il ne faut pas entendre... Toute l’Eglise de France est intégriste dans ce cas.

            Quand on en vient à formuler de pareilles absurdités, il serait bon de se demander si soi-même on ne serait pas un tout petit peu intégriste, avant de condamner les autres.

            Si vous voulez savoir ce qu’est un véritable évêque intégriste, rassurez-vous, ils ne sont pas dans l’Eglise.

            [Répondre à ce message]

      > Un bon Pape quoiqu’on en dise...
      23 avril 2005   [
      retour au début des forums]


      Le féminisme et les idées de gauches sont supercielles car utopiques...elles ne sont que chimères et ne mènent à rien (sinon ça se saurait !!)

      [Répondre à ce message]

> Un ultra-réactionnaire élu pape
21 avril 2005   [retour au début des forums]

Je prie pour vous

[Répondre à ce message]

> brève regrettable et dépassée
21 avril 2005, par Philippe MARTIN (FRANCE)   [retour au début des forums]

Vous n’avez rien compris à l’Eglise Catholique. Faire le procès d’un Pape alors qu’il n’a pas commencé son pontificat est une manipulation regrettable du public. On peut ne pas être d’accord avec ses prises de positions en tant que Cardianl, laissez Benoît XVI agir pour le bien de tous.
L’opus Dei n’est pas une secte (il faudra revoir la définition de ce terme !!)
Vous confondez Dignité de la Femme et Egalité : La Sainte Eglise oeuvre quotidiennement pour la dignité de la Femme en nous donnat comme modèle la toute première d’entres elles : La Sainte Vierge Marie. L’homme et la femme sont complémentaires.
Avec vos positions modernistes, vous renforcez l’image de la femme-objet, c’est bien dommage...
Je sias que ces lignes ne seront lu que par l’administrateur de ce site, qui auto-censurera ces propos au nom de la liberté d’expression et de la sacro-sainte pensée unique...si c’est le cas, c’est bien Vous qui êtes intégristes et non tolérant.

[Répondre à ce message]

> Un ultra-réactionnaire élu pape
20 avril 2005, par Stéphanie LeBlanc   [retour au début des forums]

Tragique en effet que nous nous retrouvions avec un
nouveau pape aussi à droite... À ce sujet, sur la page d’accueil de TVA, un résumé de sa vie est publié.

Parlant de femme et de religion, saviez-vous que le mot "femme" en français vient de "femina" qui vient du latin "fe minus", littéralement "de petite foi" ou "sans foi". Cela signifie, même si ça ne risque pas de me traumatiser personnellement, qu’au fond le mot "femme" en français est une insulte car en latin, le mot "femme" est "mulier". L’origine du mot "homme" quant à lui est "homo" qui veut dire "le même que".

Puisque la religion catholique ne me reconnait pas comme l’égale de l’homme avec un petit "h", je revendiquerai donc fièrement mon statut de "femina" !

[Répondre à ce message]

Réactions européennes à l’élection du pape
20 avril 2005   [retour au début des forums]

La presse européenne n’aime pas le « berger allemand »

« La presse étrangère, au lendemain de l’élection du nouveau pape, met l’accent sur sa réputation de conservatisme ».

ALLEMAGNE

« Dans son pays d’origine, en Allemagne, on hésite entre fierté, déception et bénéfice du doute. « Oh fierté, c’est un Allemand ! (...) Puisse la bénédiction de Dieu accompagner le pape venu d’Allemagne de jour en jour », écrit le quotidien le plus lu d’Allemagne, Bild, qui a troqué la femme nue traditionnellement publiée en « Une » pour une photographie pleine page de Benoît XVI accompagnée du titre : « Nous sommes pape ! ». Volontiers polémique, le Tageszeitung (gauche) est allé jusqu’à publier une « Une » entièrement noire, accompagnée du titre : « Joseph Ratzinger nouveau pape - OH MON DIEU ! ».

« Le choix de Ratzinger « ne plaira pas à beaucoup dans ce pays occidental, Ratzinger n’y passe-t-il pas pour conservateur, voire réactionnaire », observe le quotidien conservateur Die Welt, qui estime cependant que « ce sont des clichés ». « Car Joseph Ratzinger, comme compagnon de route du pape décédé, a participé de manière considérable à l’ouverture de l’Eglise catholique engagée avec cœur en direction du monde entier », écrit-il.

« Que Ratzinger vienne d’Allemagne, le pays qui restera pour toujours dans l’histoire de l’Eglise comme celui de la Réforme, voilà qui a finalement joué non pas contre lui mais en sa faveur », estime le Frankfurter Allgemeine Zeitung. « Car Ratzinger, c’est la contre-Réforme en personne, pas celle du feu et du glaive, mais celle de la puissance de l’esprit : l’Eglise doit être unie, voilà le message de ce conclave ». La majorité des catholiques allemands, selon le Sueddeutsche Zeitung (centre gauche) « redoutait un pape Ratzinger ». Or c’est « certes un conservateur, avec lequel on peut et doit avoir des frictions, mais ce n’est en aucun cas un réactionnaire ».

La suite ici :

http://www.liberation.fr/page.php?Article=290986

[Répondre à ce message]

> Un ultra-réactionnaire comme pape
20 avril 2005, par L’ork   [retour au début des forums]
L’inquisition sous un nouveau visage...

Merci pour votre article, je suis très étonné en ce matin du 20 avril, d’avoir trouvé très peu de commentaire critique sur internet...

[Répondre à ce message]

> Pourquoi ne pas apostasier ?
20 avril 2005, par Internaute   [retour au début des forums]
Apostasier

Après l’élection d’un cardinal intégriste au rang de chef de l’Église catholique, je pense que nous, les Québécoises catholiques baptisées et à ce titre membres de l’Église catholique qui se sert de notre présence pour justifier la sienne dans des instances démocratiques comme l’ONU, devrions entamer une démarche d’apostasie*.

Il faut simplement remplir et retourner à l’évêché qui a enregistré votre baptême, un acte d’apostasie, document par lequel vous demandez à ne plus figurer sur les listes des fidèles de l’Eglise catholique. Et si nous étions nombreuses à ainsi renier publiquement l’Église catholique, peut-être que les médias – qui aiment tellement s’occuper d’affaires papales !- en prendraient note et que les ecclésiastiques pourraient commencer un sérieux examen de conscience sur la place qu’ils laissent aux femmes.

*"Apostasie" : n.f. (gr. " apostasia" , abandon, défection) Abandon public et volontaire d’une religion. (réf. Dictionnaire étymologique et historique Larousse)

[Répondre à ce message]

    J’adhère à un mouvement collectif d’abandon public et volontaire de la religion catholique
    20 avril 2005, par
    Une femme désillusionnée de la religion   [retour au début des forums]
    Pourquoi ne pas apostasier


    Oui, j’adhère à un mouvement collectif d’abandon public et volontaire de la religion catholique. J’adhère à la démarche d’apostasie. En groupe, cela aurait possiblement davantage de poids. Alors si un organisme ou des gens sont intéressés à amasser les candidatures pour aller ensuite les porter à l’archevêché de leur région ou même -pourquoi pas- au Vatican, j’adhère. Ce serait une démarche extrêmement symbolique de la volonté des femmes -et des hommes également volontaires- de ne plus se faire imposer une vision réductrice de la femme, un message aux religions de cesser d’infantiliser les femmes et de les écarter des lieux de pouvoir. Par le fait même on donnera peut-être aussi le message à d’autres organismes misogynes que les femmes en ont assez !

    Quelqu’un peut-il nous mettre au fait des procédures à suivre pour entamer cette démarche d’apostasie ?

    [Répondre à ce message]

    Benoit
    20 avril 2005   [
    retour au début des forums]


    Crois-tu vraiment que apostasier serait la bonne solution ? Cela aggraverait le cas de l’Église. De toute façon, je dois dire que tu connais très mal le pape Benoît XVI et ses qualités. Bien sûr que lorsqu’on pense que tous ce qui est véhiculé dans les médias est vrai, nous avons de sérieux préjugés. Mais est-ce que c’est la vérité ? J’en doute. Dans sa lettre encyclique "La splendeur de la vérité", le pape Jean-Paul II a rapellé que ce n’est pas parce-qu’une opinion est majoritaire et approuvée par la société qu’elle est vrai. Références à l’avortement ou au mariage.

    Donc, levons notre vers à Benoît XVI en espérant qu’il trinquera avec nous !

    [Répondre à ce message]

      Trinquer avec le pape... ou la papesse !
      20 avril 2005, par
      La femme désillusionnée de la religion   [retour au début des forums]
      Un ultra-réactionnaire élu pape


      Je ne me fie aucunement aux nouvelles des médias, mon cher Benoît, mais aussi aux propos malheureux de Monsieur Ratzinger. Après "la splendeur de la vérité" il aurait été intéressant de vous mettre à la lecture de la "LETTRE AUX ÉVÊQUES DE L’ÉGLISE CATHOLIQUE
      SUR LA COLLABORATION DE L’HOMME ET DE LA FEMME
      DANS L’ÉGLISE ET DANS LE MONDE" où ce cher homme encage les femmes dans des rôles dépassés et affirme que leur recherche d’égalité est en fait une recherche malsaine du pouvoir (surtout du pouvoir dans l’Église) : quel vil orgueil chères femmes ! quelle perverse envie ! Si le pouvoir est un si grand égarement pourquoi le pape ne cède-t-il pas le sien pour donner une chance aux femmes ? Disons qu’on élit un pape ensuite une papesse et on alterne ! Intéressant n’est-ce pas ? Voyez-vous moi je vois beaucoup plus loin que la simple ordination des femmes. J’espère qu’un jour je verrai une papesse !

      Et ne vous inquiétez pas pour moi je ne me fie jamais à une opinion majoritaire, je me fie à mon bon sens, à mon sens d’analyse, de recherche d’intégrité et à mon sens d’évaluation. Mais vous qui aimez bien trinquer, si on avait choisit une papesse hier, seriez-vous autant prêt à lever votre verre ?

      Ah ! J’aimerais rajouter que je ne crois pas que mon âme ou ma spiritualité soit en péril vues mes opinions égalitaires, en résumé je ne m’en sens même pas coupable, mais sereine face à cette recherche d’équité.

      [Répondre à ce message]

    > Pourquoi ne pas apostasier ?
    21 avril 2005, par
    L’ork   [retour au début des forums]
    L’héritier de la Sainte Inquisition...


    Attention ! Le site apostasie.org à un e-mail (et sans doute des liens) qui mènent à une secte malheureusement trop connu... (Personnellement, je suis apostat mais libre et indépendant...)

    [Répondre à ce message]

    > Pourquoi ne pas apostasier ?
    21 avril 2005, par
    Benoit   [retour au début des forums]


    Franchement, je dois avouer qu’il n’y a pas beaucoup de réflexion de votre part. Croire que l’adhésion à une religion est conditionelle à la personnalité de son chef ! Je suis Catholique car j’adhère au message d’amour du Christ. J’habite au Québec, je suis fier d’être Québécois et pourtant j’ai vraiement honte de mon chef gouvernemental, Jean Charest. Apostasier n’aidera en rien au contraire cela va aggraver la situation.

    [Répondre à ce message]

      > Pourquoi ne pas apostasier ?
      22 avril 2005, par
      Michel D.   [retour au début des forums]


      Il y a des communistes qui ont renvoyé leur carte du parti car ils n’étaient pas d’accord avec la répression du mouvement révolutionnaire par ceux qui étaient censés le protéger...
      Dans ce cas-ci on peut considérer que le baptême constitue la carte du parti ( avec un petit côté magie noire ..)

      On peut dire aussi qu’en quinze siècles d’existence, l’Eglise catholique a largement eu le temps de faire ses preuves dans la diffusion du message d’amour du Christ, et , franchement, il faut une fameuse dose d’optimisme pour trouver que le bilan est globalement positif.

      Mais bon !Il reste possible ( pour le moment ) d’"apostasier" (oh le beau mot !) alors qu’il serait beaucoup plus difficile, mettons, de faire repousser un prépuce...
      On peut admettre qu’il s’agit d’un progrès...

      [Répondre à ce message]

http://sisyphe.org | Archives | Plan du site | Copyright Sisyphe 2002-2016 | |Page d'accueil |Admin