| Arts & Lettres | Poésie | Démocratie, laïcité, droits | Politique | Féminisme, rapports hommes-femmes | Femmes du monde | Polytechnique 6 décembre 1989 | Prostitution & pornographie | Syndrome d'aliénation parentale (SAP) | Voile islamique | Violences | Sociétés | Santé & Sciences | Textes anglais  

                   Sisyphe.org    Accueil                                   Plan du site                       






samedi 23 septembre 2006

Faits saillants de la 3ième édition du Festival International des Femmes de Montréal/FIFM

par Andrée Parent, directrice de Festiv’Elles






Écrits d'Élaine Audet



Chercher dans ce site


AUTRES ARTICLES
DANS LA MEME RUBRIQUE


Joyeuses Fêtes !
Lettre à l’incommensurable Hélène Pedneault
Mon coeur est de plus en plus féministe
"Empreintes", l’avortement comme face-à-face avec soi-même
Anne Hébert – Le bonheur d’être soi-même
Les femmes de droite (A. Dworkin) - De la ferme et du bordel
Joyeux Noël et Bonne année 2013
"Les jours sont contés en Estrie" - Quelques primeurs à Montréal pour les 20 ans du Festival
Au Québec, la création en langue française doit disposer de moyens correspondant à la situation de la culture
Depuis 20 ans, les jours sont contés...
L’auteure Danielle Charest (1951-2011)
La mort à portée de la main
Paroles de femmes - Festival de contes et mythes
7ième édition du FESTIV’ELLES/Festival International des Femmes de Montréal (FIFM)
Hommage à Hélène Pedneault
FESTIV’ELLES - Festival international des femmes de Montréal du 24 au 28 septembre 2008
L’Iranienne Simin Behbahani - Une plume en liberté
"Célestine et le géranium magique", un conte de Barbara Sala
Réédition de "Clarice Lispector/Rencontres brésiliennes" de Claire Varin
La Britannique Doris Lessing prix Nobel de littérature (The Associated Press)
Festiv’Elles - 26 septembre au 7 octobre 2007
Louky Bersianik - La poésie et l’oeuvre
Dossier principal Arts, lettres et culture sur Sisyphe.org
Paroles et images d’Elles, Dominique Le Tirant
Vous avez bien dit « diversité culturelle » ?!!
Les livres de Sisyphe
Livre d’ici, l’actualité de l’édition au Québec
Éva Circé-Côté, l’oubliée de la lutte pour l’égalité







Communiqué

Hommage à Anne-Marie Alonzo (1951-2005), Germaine Beaulieu, Simone de Beauvoir (1908-1986), Louky Bersianik, Thérèse Renaud (1927-2005), France Théoret et Andrée Yanacopoulo honorées lors de la 3ième édition de Festiv’Elles.

Montréal, le 19 septembre 2006 - Des écrivaines et pionnières ont été honorées de différentes manières lors de la 3ième édition de Festiv’Elles qui a eu lieu du 9 au 13 août 2006.

La « Société littéraire de Laval et revue Brèves » a rendu hommage à Anne-Marie Alonzo (1951-2005). Les auteures Claire Varin, Andrée Dahan, Carole Leroy et Louise Deschênes ont lu des textes de cette femme remarquable et aussi quelques-uns de leurs propres textes.

« Soirées rencontres littéraires ». La soirée intitulée "Soirée de Germaine : Autour de Germaine" était extrêmement intéressante et enrichissante. Avec ses complices et observatrices de son œuvre, Martine Audet, Louise Cotnoir et Louise Dupré, nous avons eu droit à une excursion et incursion littéraire hors de l’ordinaire et grâce à elles, nous avons découvert différentes facettes cachées de l’auteure.

Mémori’Elles : « Les Elles voyagent ». Hommage à nos disparues et à nos pionnières. Hommage à Simone de Beauvoir. 20 ans déjà ! Un clin d’œil à la littérature étrangère et à cette femme qui a influencé et inspiré plusieurs générations d’écrivaines, ici comme ailleurs. Cette soirée fut très touchante et émouvante, entre autres lors de la lecture du texte inédit de France Mongeau. La soirée, magnifiquement orchestrée par Germaine Beaulieu, nous a fait redécouvrir l’œuvre d’une de nos plus grandes écrivaines grâce aux lectures d’extraits de romans lus par celle-ci. Brigitte Caron, France Mongeau et Brigitte Purkhardt ont fait de courtes interventions. Marie-Élène Lamoureux accompagnait les auteures au violon.

Également dans ce même volet, Festiv’Elles a tenu à rendre Hommage à Thérèse Renaud (1927-2005), poète, écrivaine et signataire du « Refus global ». En présence de Monsieur Fernand Leduc et de Madame Jeanne Renaud, sœur de Thérèse Renaud, un hommage fort émouvant, rempli de souvenirs et de rires, a été rendu à une grande dame de notre littérature grâce à la lecture faite par Jean-Paul Daoust de « textes judicieusement choisis et qui représentent bien ma sœur », selon Jeanne Renaud. St-Jak au piano était un incontournable puisque l’auteure avait mentionné à Andrée Parent son désir de travailler avec celui-ci lors de son retour à Montréal. Malheureusement cela n’a pu avoir lieu à cause du départ trop hâtif de l’auteure. En souvenir, Andrée Parent a tenu à lui rendre hommage avec St-Jak afin d’unir les deux artistes malgré tout. Ce fut une réelle fusion artistique. La Galerie Graff avait exposé pour l’occasion des toiles de Monsieur Fernand Leduc et de Madame Isabelle Leduc. La famille était très heureuse et profondément touchée de cet hommage.

Le colloque sur « Le féminisme du troisième millénaire » animé par Andrée Parent avec Germaine Beaulieu, Marie-Hélène Poitras, France Théoret, Andrée Yanacopoulo nous a replongé dans l’histoire du féminisme du Québec. La littérature, l’exploitation du corps de la femme ainsi que la question sur le féminisme aujourd’hui ont, entre autres, été abordés. Un hommage à France Théoret et Andrée Yanacopoulo a été rendu. Ces « Hommages anniversaires » furent le moment de souligner les 30 ans de « Tête de pioche » et les 30 ans du « Regroupement des femmes québécoises ».

Calendrier univers’Elles littéraire 2007 sur le thème du féminisme et du militantisme.

Un duplex de femmes d’ici et d’ailleurs. Avec des textes de France Théoret, un inédit de Andrée Yanacopoulo, Simonne Monet-Chartrand, Louky Bersianik, Anne-Marie Alonzo, Claire Lejeune, Andrée Ferretti et plusieurs autres. Le calendrier, produit par Les Elles de la Culture, a un but bien précis : faire connaître des œuvres de femmes provenant de différents secteurs culturels, tout en préservant l’environnement car le calendrier est valide jusqu’en 2018. Le calendrier est différent à chaque année. Le Festiv’Elles appuie les produits équitables et des organismes sociaux depuis le tout début de son mandat. D’autres actions seront éventuellement posées dans les années à venir. À suivre...

« Hommages à nos pionnières ».

Un vibrant hommage a été rendu à l’une de nos plus importantes écrivaines contemporaines, Madame Louky Bersianik. Dans le cadre de cette soirée, Madame Louky Bersianik s’est vu, pour la première fois, honorée par une pléade de gens et d’artistes entre autres, Nouchine Dardachti, Sacha Ghadiri (Élaine Audet), Carole Leroy, Andrée Ferretti, France Théoret, Claire Varin, Aimée Dandois-Paradis et Richard Séguin. C’était également l’occasion de souligner l’une des œuvres parmi les plus importantes de notre littérature québécoise et canadienne, L’Euguélionne, qui avait 30 ans déjà ! Une plaque honorifique lui a été remise afin de souligner l’apport important et majeur de son œuvre. C’est un moment inoubliable ! L’événement a eu lieu au Studio littéraire de la Place des Arts.

Des nouveautés à Festiv’Elles

FESTIV’ELLES étend ses Elles en région au-delà des frontières. La première aventure !

En effet, cette année le festival a ajouté à sa programmation des spectacles produits dans la région de Sherbrooke et de Lyon. En partenariat avec les Productions Littorale, était présenté le spectacle « Paroles de femmes », avec Lison Nicolas et Petronella van Dijk à Sherbrooke. Et en partenariat avec Cie l’air de rien étaient présentées deux soirées musicales intitulées « Femmes pré-occupées », avec Christopher Serpinet, au théâtre de l’Élysée à Lyon. Le Festiv’Elles a été mentionné par nul autre que Diane Tell lors de l’émission « Les louves ». Une fenêtre est maintenant ouverte pour l’événement.

« Je pensais exporter le festival dans quatre ou cinq ans d’ici. Mais la vie a fait en sorte que c’est arrivé plus tôt que prévue. Nous avons donc saisi l’occasion et nous en sommes très heureux car notre événement étant ses Elles. Et ce n’est que le début. D’autres projets sont en processus de développement. Le but est de faire en sorte que des femmes et organismes de femmes présentent leurs créations dans leurs régions tout en faisant partie de notre événement. C’est une façon pour elles de se faire connaître. Ce développement sera aussi un outil d’information pour les touristes. Qui sait, ils planifieront peut-être leurs voyages en prévision de ce que les régions présentent lors de Festiv’Elles. L’aventure est à suivre », dit la fondatrice et directrice artistique Andrée Parent.

Une autre nouveauté cette année

C’est dans le cadre de la « Soirée Ciné-Elles » que le prix honorifique du public a été remis au réalisateur Léo Kalinda pour son film « Mères Courage ». Ce prix sera remis à chaque année. Différentes catégories seront ajoutées l’année prochaine.

Et pour clore l’événement, la soirée de clôture musicale « Elles en chantent » présentait plus d’une trentaine d’auteures-compositeures-interprètes au bar L’inspecteur épingle. LA POESIA a produit, en partenariat avec LES ELLES DE LA CULTURE, une édition spéciale des RENDEZ-VOUS DE LA CHANSON VIVANTE, soit un récital collectif « La chanson vivante au féminin ». Une soirée grandiose et unique animée par Louis Royer, Geneviève Binette et Geneviève-Ariane Morissette.

- 30 -

Médias, s’adresser à :
Andrée Parent
Courriel
Site

Mis en ligne sur Sisyphe, le 23 septembre 2006.

- Voir Hommage à Louky Bersianik, août 2006


Partagez cette page.
Share


Format Noir & Blanc pour mieux imprimer ce texteImprimer ce texte   Nous suivre sur Twitter   Nous suivre sur Facebook
   Commenter cet article plus bas.

Andrée Parent, directrice de Festiv’Elles



    Pour afficher en permanence les plus récents titres et le logo de Sisyphe.org sur votre site, visitez la brève À propos de Sisyphe.

© SISYPHE 2002-2006
http://sisyphe.org | Archives | Plan du site | Copyright Sisyphe 2002-2016 | |Retour à la page d'accueil |Admin