| Arts & Lettres | Poésie | Démocratie, laïcité, droits | Politique | Féminisme, rapports hommes-femmes | Femmes du monde | Polytechnique 6 décembre 1989 | Prostitution & pornographie | Syndrome d'aliénation parentale (SAP) | Voile islamique | Violences | Sociétés | Santé & Sciences | Textes anglais  

                   Sisyphe.org    Accueil                                   Plan du site                       






dimanche 5 juillet 2009


Iran
N’anéantis pas ma terre

par Simine Behbahâni






Écrits d'Élaine Audet



Chercher dans ce site


AUTRES ARTICLES
DANS LA MEME RUBRIQUE


Saison froide
Tu veux que je n’existe pas
C’est vert à nouveau
C’est vert à nouveau
Iran, terre de liberté
Béni soit notre nom, Liberté !
Chanson de notre Neda
Reste Neda
Iran, terre de liberté (en persan)
Iran, tierra de libertad







Si les flammes de la colère dévorent ce pays
La suie couvrira ton nom sur la pierre tombale
Trop bavard tu dis des niaiseries
Dépasses la mesure de l’arrogance
Tes interminables tirades
Te rendent ridicule

Quand tu trouves des mensonges
Tu en fais un chapelet
Je crains que ce que tu as tressé
Ne soit qu’une corde à ton cou
Ta tête est boursouflée d’orgueil
Ta foi aveugle t’empêche de voir

L’éléphant qui tombe
Ne se relèvera pas
Ne te prends pas pour un autre
N’anéantis pas ma terre

Les nuages grimaçants de l’ambition
Mènent droit au fond du précipice
Arrête de vociférer et de fracasser
Ne mets pas le peuple à feu et à sang
Cesse de plonger les créatures de Dieu
Dans les larmes et le deuil
Que ma malédiction ne te frappe pas
En s’accomplissant
Car même la souffrance de l’ennemi
Peut me rendre triste

Si tu veux me jeter au bûcher
Ou si tu décides de me lapider
Dans ta main l’allumette s’éteindra
Et la pierre ne m’atteindra pas

25 Khordâd 1388 (26 juin 2009)

Traduction : F en Iran, DD, Élaine Audet

***

Pour Neda Agha Soltan

Tu n’es ni morte, ni mortelle
Tu resteras toujours vivante
Tu es éternelle
Tu es la voix du peuple de l’Iran

Traduction : Sylvie Miller

Mis en ligne dans Sisyphe, le 13 juillet 2009


Partagez cette page.
Share


Format Noir & Blanc pour mieux imprimer ce texteImprimer ce texte   Nous suivre sur Twitter   Nous suivre sur Facebook
   Commenter cet article plus bas.

Simine Behbahâni

Simine Behbahâni est l’une des plus grandes poètes de l’Iran. À 82 ans, elle ose encore défier le pouvoir lors du soulèvement post-électoral de 2009. Elle a été l’une des premières à signer la pétition Un million de signatures réclamant la fin de la discrimination envers les femmes. Le 8 mars 2006, elle est matraquée sauvagement lors d’une manifestion pour célébrer la Journée internationale des femmes.

1927 : Naissance à Téhéran.
1997 : Sélectionnée pour le prix Nobel de littérature.
1999 : Son recueil de poèmes, A Cup of Sins (Une coupe de péchés), paraît aux éditions Syracuse University Press.
2007 : Prix de la Liberté d’expression, décerné par l’Association des auteur-es norvégiens.
2009 : Prix Simone de Beauvoir.
2013 : Prix du Pen Club.
Elle meurt le 19 août 2014.



    Pour afficher en permanence les plus récents titres et le logo de Sisyphe.org sur votre site, visitez la brève À propos de Sisyphe.

© SISYPHE 2002-2009
http://sisyphe.org | Archives | Plan du site | Copyright Sisyphe 2002-2016 | |Retour à la page d'accueil |Admin