| Arts & Lettres | Poésie | Démocratie, laïcité, droits | Politique | Féminisme, rapports hommes-femmes | Femmes du monde | Polytechnique 6 décembre 1989 | Prostitution & pornographie | Syndrome d'aliénation parentale (SAP) | Voile islamique | Violences | Sociétés | Santé & Sciences | Textes anglais  

                   Sisyphe.org    Accueil                                   Plan du site                       






samedi 24 avril 2010

Sauvez Bita Ghaedi d’une expulsion vers l’Iran !






Écrits d'Élaine Audet



Chercher dans ce site


AUTRES ARTICLES
DANS LA MEME RUBRIQUE


Comment guérir le "cancer" des crimes d’honneur
Au nom du père et du fils...
Crime d’ "honneur", des mentalités à changer
"Notre honneur : lutter pour la liberté des femmes" (ICAHK)
7 avril, journée contre les crimes d’honneur - En mémoire de Doa et de toutes les victimes de "l’honneur familial"
Une jeune Somalienne de 13 ans lapidée et assassinée parce qu’elle a été violée
En toute saison, des violences commises au nom de l’honneur
Cinq femmes enterrées vivantes au Pakistan
Le prix du sang
Pakistan - Un couple menacé de mort par la justice tribale
Crimes d’honneur - Campagne contre le meurtre et la lapidation des femmes au Kurdistan
Treize femmes vont mourir aujourd’hui
5000 femmes victimes de crimes d’honneur par an








Bita Ghaedi est en grève de la faim depuis 34 jours, depuis que le gouvernement britannique lui a refusé l’asile et lui a dit qu’elle serait expulsée.

IKWRO (Iranian and Kurdish Women Right Organisation) a soutenu Bita qui est sérieusement menacée de devenir victime d’un crime « d’honneur » si elle retourne en Iran. Bita vient d’une famille très traditionnelle dans une région où les crimes « d’honneur » sont fréquents et où les assassins n’ont que rarement à faire face à de véritables répercussions pour leurs crimes. Si elle est expulsée, elle sera sans ressource et sans protection.

Depuis son arrivée à Londres, elle est emprisonnée à la prison Holloway et a été deux fois enfermée dans l’infâme quartier Yarl’s Wood. Plus d’informations (en anglais) ici.

Pétition pour défendre Bita Ghaedi :

Nous, signataires, demandons à David Miliband, secrétaire de l’immigration au Royaume Uni, d’intervenir personnellement pour s’assurer que Bita Ghaedi ne sera pas forcée de retourner en Iran, où il est certain qu’elle sera arrêtée et en danger physique sous le régime actuel.

- Pour ajouter votre signature à la pétition, cliquez ici.


Expulsion différée

Grâce à l’éruption volcanique en Islande et aux perturbations du trafic aérien qu’elle a causé, l’expulsion de Bita Ghaedi a été reportée.

Rien n’est acquis pourtant, et il faut profiter de ce report pour continuer la mobilisation et envoyer un maximum de courriers de protestation au Home Office (service de l’immigration britannique) et à la compagnie aérienne BMI.

- Voir les courriers-types et adresses.
- Pétition
- traduction en français

À noter que l’on apprend aussi que, toujours en Grande-Bretagne, la demande d’asile de Kiana Firouz, lesbienne iranienne, a été rejetée.


La NCADC (National Coalition of Anti-Deportation Campaigns, Coalition Nationale des Campagnes Contre les Expulsions) indique :

« Je me sens comme si ma vie allait finir. Je suis tellement terrifiée. Je ne peux pas dormir la nuit, je pense que le service de l’immigration va venir à tout moment pour m’emmener. » (Bita Ghaedi)

Bita Ghaedi de Whetstone, Angleterre, s’est mise en grève de la faim parce qu’elle est terrifiée d’être torturée et assassinée si elle est forcée de retourner en Iran. L’asile lui a été refusé et on lui a dit qu’elle serait expulsée.

Depuis son arrivée à Londres, elle a dû subir le traumatisme de l’incarcération à la prison pour femmes d’Holloway, et a été à deux reprises détenue au centre de rétention de Yarl’s Wood.

Cette femme de 34 ans a subi les coups et la torture psychologique de la part de sa famille et elle serait pourchassée et assassinée par son père, son frère et son oncle si elle devait retourner en Iran.

Le 19 avril, le site de la NCADC indique qu’elle est en grève totale de la faim et de la soif.

La NCADC appelle à envoyer des messages de protestation pour s’opposer à son expulsion au Home Office (service de l’immigration britannique) ainsi qu’à la compagnie aérienne BMI pour demander qu’elle ne soit pas acceptée comme passager :

Home Office :

Alan Johnson MP (Home Secretary)
Fax : 020 8760 3132
(00 44 20 8760 3132 pour des fax hors de la Grande-Bretagne)
Email : UKBApublicenquiries@UKBA.gsi.gov.uk
CITTO@homeoffice.gsi.gov.uk
Privateoffice.external@homeoffice.gsi.gov.uk

Source : iranenlutte.wordpress.com/

Mis en ligne sur Sisyphe, avril 2010


Partagez cette page.
Share


Format Noir & Blanc pour mieux imprimer ce texteImprimer ce texte   Nous suivre sur Twitter   Nous suivre sur Facebook
   Commenter cet article plus bas.

    Pour afficher en permanence les plus récents titres et le logo de Sisyphe.org sur votre site, visitez la brève À propos de Sisyphe.

© SISYPHE 2002-2010
http://sisyphe.org | Archives | Plan du site | Copyright Sisyphe 2002-2016 | |Retour à la page d'accueil |Admin