| Arts & Lettres | Poésie | Démocratie, laïcité, droits | Politique | Féminisme, rapports hommes-femmes | Femmes du monde | Polytechnique 6 décembre 1989 | Prostitution & pornographie | Syndrome d'aliénation parentale (SAP) | Voile islamique | Violences | Sociétés | Santé & Sciences | Textes anglais  

                   Sisyphe.org    Accueil                                   Plan du site                       






mardi 8 mars 2005

Les Marocaines réagissent au rapport Boyd sur les tribunaux islamiques au Canada

par Wired for Women’s Rights






Écrits d'Élaine Audet



Chercher dans ce site


AUTRES ARTICLES
DANS LA MEME RUBRIQUE


Les féministes unies contre la loi islamique au Canada
Un projet délirant
Appui à la motion de l’Assemblée nationale du Québec contre des tribunaux islamiques en droit de la famille
Déclaration sur l’arbitrage religieux en droit de la famille
À l’unanimité, l’Assemblée nationale du Québec rejette les tribunaux islamiques au Canada
L’arbitrage religieux en droit de la famille peut contrevenir aux obligations internationales du Canada
Des groupes musulmans dénoncent le relativisme culturel d’une certaine gauche
L’Association des femmes iraniennes de Montréal contre des tribunaux islamiques au Canada
"Femmes sous lois musulmanes" en tournée au Canada contre l’instauration de tribunaux islamiques
Nouvelle offensive islamiste contre les femmes au Canada
L’État québécois doit se prononcer. Et clairement contre !
Le rapport Boyd ou l’obsession de l’inclusion
Un comité ontarien recommande la création d’un tribunal islamique
Tribunaux islamiques au Canada - Va-t-on permettre l’application d’un système répressif à l’endroit des musulmanes du Canada ?
La résistance aux tribunaux islamiques s’organise au Canada
Un groupe torontois veut créer des tribunaux islamiques au Canada







Au moment où les femmes marocaines ont réussi, après des années de combat, à faire abolir la KIOUAMA (entretien contre obéissance),
fondement de l’ancien Code du Statut Personnel (CSP) inspiré d’une interprétation patriarcale de la Charia, comme c’est le cas dans la majorité des pays musulmans légitimant les inégalités des
droits entre les hommes et les femmes ;

Au moment où les femmes algériennes mènent un combat national et international sous le slogan "Vingt ans barakat, vingt ans ça suffit", pour l’abolition du CSP ;

Au moment où les femmes dans le monde musulman se battent pour le changement des CSP discriminatoires confinant les femmes dans une situation d’infériorité ;

Au moment où certains pays européens sont en train de réviser les accords bilatéraux (qui autorisent l’application de la loi du pays d’origine même si cette loi est contraire au principe de l’égalité des droits entre hommes/femmes) de façon à se conformer aux conventions et traités internationaux et notamment à la convention CEDAWE (convention pour l’élimination de toute forme de discrimination à l’égard des femmes) ;

Une certaine ex-procureure générale de l’Ontario (Canada ) présente un rapport réduisant les femmes musulmanes à des objets, esclaves entretenues par les hommes, justifiant la polygamie et la discrimination envers les femmes au nom du relativisme culturel. Elle donne une légitimité à l’instauration de tribunaux d’arbitrage en matière familiale, en se basant sur une interprétation patriarcale du moyen âge de l’islam, et recommande ainsi au gouvernement l’institutionnalisation des inégalités entre les hommes et les femmes.

Nous femmes musulmanes, nous femmes libres tout court :

- Nous dénonçons les propos de ce rapport, le complot intégriste contre les acquis et les projets en cours qui visent l’instauration de l’égalité des droits entre hommes et femmes dans les pays "musulmans".
- Nous condamnons le prétexte du respect du relativisme culturel qui institutionnalise la discrimination et les inégalités entre hommes et femmes.
- Nous réitérons les recommandations du Congrès international des femmes marocaines - d’ici et d’ailleurs - pour l’Egalité (Casablanca 26-27 septembre 2003 ), sur la révision des conventions bilatérales et multilatérales et l’abolition de toute disposition contraire aux engagements internationaux dans les pays d’accueil, dans le respect de l’égalité des droits entre les hommes et les femmes.
- Nous appelons toutes les associations de femmes au plan international à se mobiliser afin de faire avorter ce complot qui menace de faire basculer le Canada, terre du respect des droits humains, dans le camp des pays légitimant les inégalités des droits".

Casablanca, le 27 décembre 2004.

Source : Wired for Women’s Rights, Bulletin N°130.

Wired for Women’s Rights est un bulletin électronique hebdomadaire compilé et diffusé chaque lundi par le bureau de terrain au Maroc de Global Rights (auparavant le International Human Rights Law Group). Inscrit dans le cadre de notre Initiative Améliorer l’accès à l’information, ce bulletin vise à servir d’espace de publicité et d’outil de partage d’information pour les ONGs et les militants des droits de la femme sur les nouveautés et actions au Maroc, Algérie, Tunisie et au niveau international pour la promotion des droits de la femme.

Mis en ligne sur Sisyphe, le 22 février 2005.

Lectures suggérées

- « Moi, fille d’immigrés, pour l’égalité et la laïcité », par Fadela Amara, Sisyphe, 2 mars 2005.
- 
« L’humiliation des Musulmans », par Alexandre Feigenbaum, Collectif Contre TOUS les Racismes, 23 avril 2004.
- « Le conglomérat des opprimés de père en fils », par Leila Babès, 30 janvier « La montée des communautarismes est teintée d’islamisation des esprits. Les femmes sont les premières à en faire les frais ».
- Danielle Stanton, « La charia au Canada : une menace pour les musulmanes », La Gazette des femmes, Conseil du statut de la femme, Gouvernement du Québec, Novembre-Décembre 2004, vol. 26, no 3, pp. 12-18.
- Conférence table-ronde portant sur l’implantation au Canada d’instances d’arbitrage basées sur la loi islamique, organisée par Amnistie International, groupe UQAM, en collaboration avec l’Association étudiante de civilisation arabe du l’UQAM, 15 mars au Centre St-Pierre, 1212 Panet, salle 200, 18h - 21h.


Partagez cette page.
Share


Format Noir & Blanc pour mieux imprimer ce texteImprimer ce texte   Nous suivre sur Twitter   Nous suivre sur Facebook
   Commenter cet article plus bas.

Wired for Women’s Rights



    Pour afficher en permanence les plus récents titres et le logo de Sisyphe.org sur votre site, visitez la brève À propos de Sisyphe.

© SISYPHE 2002-2005
http://sisyphe.org | Archives | Plan du site | Copyright Sisyphe 2002-2016 | |Retour à la page d'accueil |Admin